Le Mag Sport Auto

Grand-Prix de Singapour de Formule 1, l’ombre de la safety-car

GRand-Prix F1 singapour

Dans quelques heures maintenant, le Grand-Prix de Singapour de Formule 1 2019 sera sur les rails. Cette année -comme les autres- c’est la façon dont les écuries géreront les sorties (fortement probables) de la voiture de sécurité qui conditionnera le résultat. Elément qu’évoque d’ailleurs Mario Isola, dans son traditionnel commentaire d’avant-course.

Formule 1 : Ferrari vers une stratégie « différente » ?

Si Pirelli apportera strictement les mêmes types de gommes que l’an passé (hyper-tendres, ultra-tendres et tendres) à Singapour, la course réservera une nouvelle fois son lot de surprises. Voire, les qualifications. En effet, sur le circuit de Marina Bay, les contacts avec les rails sont légion le samedi. Néanmoins, une mauvaise séance qualificative n’est pas forcément synonyme de mauvais résultat, sur cette piste. En dépit du manque d’opportunités de dépassements. Effectivement, le Grand-Prix de Singapour de Formule 1 est régulièrement agrémenté de safety-cars. Une chose dont les équipes tiennent compte bien avant les premiers essais libres…

F1 Pirelli à singapour

« Il est difficile de penser à un contraste plus grand que celui séparant Monza de Singapour. Les équipes auront donc une réinitialisation importante à faire, alors que nous nous dirigeons vers la dernière étape de la saison. Cependant, ils connaissent assez bien les défis uniques de Singapour. Ils auront donc une bonne idée de ce à quoi ils doivent s’attendre lorsqu’ils se retrouveront sur la piste vendredi. Nous avons vu par le passé qu’il était possible de faire varier la stratégie. Et comme les dépassements sont assez difficiles à Marina Bay, les équipes évalueront avec soin la manière dont elles pourraient potentiellement tirer parti de la stratégie pour progresser. Surtout compte tenu de la très forte probabilité de voitures de sécurité là-bas, ce qui peut changer le teint d’une course. Il sera intéressant de voir si quelqu’un essaie de se qualifier sur le médium plutôt que sur le soft, pour ajouter de la flexibilité à la stratégie, compte tenu de toutes les variables. Il y a des choix de pneus assez différents parmi les pilotes, de sorte que nous pourrions voir des approches alternatives » Mario Isola, Pirelli Motorsport.

Et en matière de prise de risque, c’est du côté de Ferrari que les regards se tourneront. Très handicapée sur le papier (en raison du manque d’appui sur sa monoplace), la Scuderia devra tenter quelque chose de différent pour espérer battre Mercedes et Red Bull. Voilà qui pourrait pimenter la course de dimanche…

Grand-Prix de Singapour : les horaires du week-end

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR