Le Mag Sport Auto

Grosjean : une porte se ferme, avec la signature d’Alonso chez Renault

Romain Grosjean

Plusieurs victimes sont à dénombrer, dans la foulée de l’annonce du recrutement -pour la troisième fois de l’histoire de la Formule 1- de Fernando Alonso chez Renault. Et si Sebastian Vettel n’en fait certainement pas partie, c’est du côté du giron des pilotes tricolores qu’il doit y avoir un déçu. En effet, Romain Grosjean, actuel pilote Haas, nourrissait le rêve un peu fou de revenir au bercail, pour terminer sa carrière…

Romain Grosjean : la porte de sortie se ferme un peu plus

Avec la situation de Haas en F1, de plus en plus incertaine -et qui pourrait ne pas s’améliorer- Romain Grosjean vient de subir un lourd revers. Effectivement, l’arrivée de Fernando Alonso chez Renault, aux côtés d’Esteban Ocon, prive de tricolore d’un espoir de rebond, dans la catégorie reine. Sachant que Haas pourrait bien mettre la clé sous la porte d’ici la fin de l’année. Aussi, à ce stade de la saison, les solutions de sortie semblent nulles pour Romain. A moins que Williams, avec une monoplace en progrès, ne décide de lui faire une offre ?

Quoiqu’il en soit, face à un double-champion du monde (Fernando Alonso), Romain Grosjean n’avait pas grand chose à faire valoir. Si ce n’est un salaire nettement moins important. Mais visiblement, cela n’a pas parlé à Cyril Abiteboul, qui a préféré miser sur l’Espagnol qui, selon lui, s’inscrirait pleinement dans le « projet » du constructeur Français : « L’arrivée de Fernando s’inscrit dans le projet du Groupe Renault de poursuivre son engagement en Formule 1 et de progresser vers le sommet de la hiérarchie. Sa présence dans notre équipe est un formidable atout sur le plan sportif mais aussi pour la marque à laquelle il est très attachée. La force du lien entre lui, l’écurie et les fans en fait un choix naturel. Au-delà des succès passés, c’est un choix mutuel audacieux ainsi qu’un projet pour écrire l’avenir. Son expérience et sa détermination vont nous permettre de tirer le meilleur de chacun pour amener l’équipe vers l’excellence que la Formule 1 moderne exige. »

Bien sûr, au-delà de ces critères, c’est aussi sur le plan des sponsors qu’Alonso va apporter quelque chose. Car avec une « star » comme lui dans les rangs de Renault, les partenaires financiers seront sans doute plus faciles à trouver. Chose qui va compter, dans cette crise que traverse actuellement la catégorie reine du sport automobile.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR