Le Mag Sport Auto

GT Tour : Une victoire et la tête du championnat pour Parisy et Hassid

Le week-end dernier se déroulait la première manche du championnat GT Tour sur le circuit du Mans, dans la Sarthe. Un rendez-vous sur lequel l’écurie Sébastien Loeb Racing était attendue au tournant, en raison des nombreux efforts fournis cet hiver pour s’adapter à une nouvelle voiture, la Audi R8 LMS Ultra. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’équipe alsacienne s’est montrée d’emblée à la hauteur, tout particulièrement concernant le tandem Mike Parisy/Henry Hassid.

Les deux pilotes ont en effet profité de leur départ en première ligne pour remporter la première course du week-end devant le duo David Hallyday/Grégory Guilvert, toujours sur Audi R8. Le podium de cette course 1 est complété par Raymond Narac et Nicolas Armindo (Porsche 911 GT3). Tir groupé des Ferrari de la 4ème à la 9ème place, preuve que la fiabilité est au rendez-vous sur la 458 Italia.

 Lors de la course 2, Hassid et Parisy réalisent une manche solide leur permettant d’en finir au 5ème rang, performance synonyme de tête du championnat pour les deux pilotes du Sébastien Loeb Racing. Cette deuxième course est remportée par Soheil Ayari et Jean-Claude Police (Ferrari 458 Italia), qui devancent le duo Lorgeré-Roux-Vannelet, toujours sur Ferrari. Audi sauve les meubles à l’issue de cette épreuve en plaçant une Audi R8 sur la troisième marche du podium par le biais du tandem Lecuyer/Abril.

Place aux interviews des pilotes victorieux du Sébastien Loeb Racing :

Mike Parisy, 1er et 5e, Audi R8 LMS ultra n°51 : « Tout d’abord, un grand coup de chapeau à l’équipe, car nous n’étions pas certains de prendre le départ de la première course en raison d’un problème mécanique. Tout le monde s’est démené pour le résoudre à temps. Prendre place sur la grille a donc constitué une première victoire et nous sommes heureux de les récompenser avec une vraie ! Henry a effectué un excellent relais et lorsque j’ai pris sa suite, il a fallu que je résiste à nos poursuivants dont les gommes étaient déjà en température.

« Nous sommes ensuite revenus sur la voiture de tête et j’ai préparé une attaque, son comportement s’étant vite dégradé. Une fois devant, ce n’était pas fini et il m’a fallu résister à la pression de Guilvert. Dimanche, nous n’avions pas le recul pour optimiser la gestion de l’usure des pneus sous la pluie, et dans ce contexte, terminer dans le top 5 constitue un excellent résultat, d’autant que nous occupons la tête du championnat. »

 

Henry Hassid, 1er et 5e, Audi R8 LMS ultra n°51 : « Le bilan ne peut qu’être encourageant car nous nous sommes classés dans le top 5 à chacune des séances d’essais et de qualifications. En première manche, nous avions choisi d’opter pour de basses pressions de pneus afin de bénéficier d’une auto performante en fin de course. Une option contraire à la Porsche de tête qui a été plus rapide à se mettre dans le rythme. J’ai pris un bon départ et ensuite résisté à la pression de David Hallyday que je devançais d’une bonne seconde lorsqu’il a regagné les stands. Mike a ensuite parachevé le travail grâce à notre stratégie, la voiture se révélant très efficace en fin de parcours. Le lendemain, en raison de notre position de départ, nous avons effectué le choix inverse et Mike, avec un set-up agressif, est remonté dès le début de course pour me passer le volant au 4e rang. Avec une auto au comportement dégradé, je n’ai pu conserver cette place, mais la 5e signifie que nous ne serons pas pénalisés en temps lors de la prochaine manche à Lédenon. Repartir en tête n’est pas l’assurance que nous l’occuperons en fin de saison, mais c’est toujours plus sympathique de conclure un meeting d’ouverture dans cette position. »

 

Anthony Beltoise, 11e et Ab., Audi R8 LMS ultra n°50 : « Notre weekend a été marqué par un total manque de réussite. Il s’annonçait pourtant très bien avec la pole réalisée par Roland. Nous partons malheureusement en dernière ligne et Roland effectue une magnifique remontée avant de perdre l’auto. Les pneus étaient légèrement abimés mais l’auto fonctionnait très bien, si bien qu’à ma sortie des stands, j’ai réussi à dépasser et être plus rapide que le 4e. C’est frustrant car cela aurait pu laisser augurer un tel classement au final de l’épreuve. Le lendemain, j’ai pris un départ très correct en seconde manche et je me suis attelé à gérer les pneumatiques : il faut savoir contrôler l’usure en cas de nouvelle averse. Malheureusement, il y a eu ce contact qui nous a contraints à l’abandon. Le bilan est cependant très positif : le Sébastien Loeb Racing a mis le doigt sur de bons réglages et nous avons été parmi les plus rapides des Audi. »             

Roland Bervillé, 11e et Ab., Audi R8 LMS ultra n°50 : « Il y a dans l’ensemble du bon et du moins bon à retirer de ce premier meeting de la saison. Pour le positif, la voiture s’est révélée être très agréable à piloter et l’équipe n’a jamais relâché ses efforts. Nous avons balayé beaucoup de réglages en fonctions des conditions de piste et nous sommes parvenus à déterminer un bon équilibre sur le sec comme sur le mouillé. Notre pénalité a malheureusement gommé l’aspect positif des qualifications et j’ai essayé d’être réactif pour compenser ce handicap.

« Après avoir débuté ma remontée, j’ai commis une erreur et nous avons perdu un tour, terminant ainsi à une anonyme 11e place qui ne reflète pas notre valeur. Quant à dimanche, je n’ai pas été en mesure de prendre le volant à la suite de l’abandon d’Anthony. Une triste fin, à l’image de la météo du week-end ! »

Source : Sébastien Loeb Racing

One Comment

  1. Pingback: RCZ Racing Cup : Lambert et Bossy ne ratent pas leur rentrée - Lemagsportauto - Lemagsportauto

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR