Le Mag Sport Auto

Ils sont passés du virtuel au réel : Interview Mikail Hizal et Patrik Blazsán

Ils sont simracers pro, mais sont passés du virtuel au réel le temps d’une journée. Mikail Hizal et Patrik Blazsan, respectivement vainqueur et second de la Nissan GT Sport Cup (nouvelle version de la GT Academy), ont pu découvrir les joies du véritable pilotage à Silverstone.
Lors des Finales Mondiales Gran Turismo, ou ils auront également brillé, nous avons pu les rencontrer pour évoquer cette expérience et leur futur.

Patrik Blazsán

Le Mag Sport Auto : Mikail, Patrik, pouvez-vous vous présenter pour commencer ?

Mikail : Je m’appelle Mikail Hizal, j’ai 19 ans et je suis étudiant en ingénierie mécanique et simracer professionnel pour la Team Redline.
Patrik : Je suis Patrik Blazsán, j’ai 21 ans et je suis simracer pour Williams E-Sport et livreur.

LMSA : Vous êtes allé à Silverstone pour piloter une véritable voiture, comment ça s’est passé ?

Mikail : C’était absolument incroyable ! J’ai eu le droit de conduire une véritable voiture de course sur un véritable circuit pour la première fois de ma vie et c’était un sentiment fou. C’est vraiment dur de décrire plus précisément ce genre de sensation. Tous ces G (force centrifuge) qui font bouger ton corps, toutes ces sensations en plus, j’ai adoré.

Patrik : C’était ma première fois à Silverstone et j’ai vraiment apprécié. Le voyage était en lui-même très bien et monter dans une véritable voiture est très difficile à décrire. J’étais heureux bien évidemment, mais aussi fatigué à la fin. Cependant, je crois que le sentiment prédominant, c’était la reconnaissance, envers Nissan de nous avoir proposé cela.

LMSA : Qu’avez-vous fait, avec qui, combien de temps, et qu’en avez-vous retenu ?

Mikail : C’était une expérience de piste sur une journée. On nous a fait découvrir le pilotage réel dans les Nismo 370Z de la GT Academy sur le circuit International de Silverstone (petite version amputée de Arena à Becketts). Tout était séparé en trois groupes. D’abord, avant d’aller sur la piste, on analysait les trajectoires idéales, on discutait avec les mentors (Ricardo Sanchez pour Mikail), … ensuite on roulait plusieurs tours et on rentrait aux stands pour analyser avant de recommencer. On a fait environ 60 tours, discuté des sections rapides, points de freinage, … c’était très complet. Personnellement je sais que je dois encore améliorer mes freinages car la pédale de frein est très dure et je n’arrivais pas à freiner à 100%.

Patrik : Exactement pareil pour moi. On nous a véritablement formés à la conduite. Par exemple, j’ai appris la technique du talon-pointe, ce que je ne pensais jamais pouvoir maîtriser avant cette expérience. On a fait plusieurs sessions et maintenant, je me sens mieux avec ça.

LMSA : De quelle manière votre expérience en simracing vous a-t-elle aidée lors de cette expérience ?

Mikail : Les trajectoires réelles sont très similaires à celles du jeu, donc savoir ou et comment placer la voiture n’a pas posé trop problème.
Patrik : Les différents points de freinage sont également très proches de ce à quoi on s’attendait, donc là-dessus aussi on a pas été trop perdu.

LMSA : Vous sentiriez-vous capable de devenir de véritables pilotes de course ?

Mikail : Après l’expérience de Silverstone, on m’a dit que je serais assez rapide pour devenir un véritable pilote de course. Donc déjà, ça me rend heureux de savoir que je ne suis pas bon qu’en simulateur. Après, de là à devenir un véritable pilote, il y a encore un pas et je ne sais pas si je pourrais être aussi performant dans la vie réelle.
Patrik : Je pense que l’on manque encore beaucoup d’expérience. Ce n’est pas facile de répondre là comme ça, mais peut-être, oui, avec plus de roulage en tout cas.

LMSA : Allez-vous rester en contact avec Nissan et, peut-être, aller plus loin qu’une simple expérience ?

Mikail : Après ne pas avoir gagné la finale des Manufacturers Cup (où il a fini 10ème avec ses équipiers Fraga et Kokobun), je me sens désolé pour Nissan et pense que je vais reprendre cette voiture l’an prochain. Comme ça je vais essayer de revenir et on verra bien ce qui arrivera si on gagne la compétition…
Patrik : J’espère également rester en contact avec eux. On ne sait jamais ce que le futur nous réserve…

LMSA : Après Silverstone, quelle est votre prochain arrêt avec Nissan ?

Mikail : Nous allons partir au Japon. Je pense que je vais mettre ce voyage un peu plus haut que tous ceux que j’ai déjà eu. J’ai vraiment vraiment toujours eu envie d’aller au Japon. Je joue à Gran Turismo pour le fun depuis que je suis enfant et là, on va avoir l’opportunité d’aller visiter les ateliers Polyphony Digital (société qui a créé Gran Turismo), c’est juste fou. J’espère que mes cours de japonais vont me servir (rires).
Patrik : On sera également présent au Nismo Festival (qui se déroule ce week-end). Ça va être quelque chose d’incroyable, je ne peux plus attendre d’y être.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR