Le Mag Sport Auto

Interview : Vasiliy Gryazin, la Russian Touch du RX2

Après avoir passé du temps avec Nikolay Gryazin et Vasiliy Gryazin, nous avons souhaité vous proposer un article entier dédié à l’aîné des deux frères Gryazin. Il y a quelques années, Vasiliy Gryazin réalisait des débuts prometteurs en ERC, que ce soit au volant d’une Ford Fiesta S2000 ou d’une Peugeot 208 R2. Puis, un grave accident de la route l’a éloigné des spéciales. Depuis fin 2016, le talentueux pilote russe a rebondi en Rallycross, et plus exactement en RX2. Nous avons parlé avec lui de sa venue en Rallycross, son avenir et son amour des voitures :

Vasiliy Gryazin : prendre du plaisir pour sa dernière course en RX2 !

LMSA : Vasiliy , pourquoi avoir choisi de rouler en RX2 ?
Vasiliy Gryazin : Parce que j’aime le Rallycross. Et, quand l’équipe (SRT) a construit la voiture, j’ai compris que j’avais une chance/une opportunité de faire partie de l’aventure. Et puis, après mon accident, je n’avais peut-être plus vraiment envie de continuer à faire du rallye. Nikolay est très rapide et j’ai compris que je ne pourrais le rattraper et parvenir à être tout aussi rapide. Ici, les courses sont extras et les gens aussi. J’ai essayé et j’ai adoré, donc je continue ! De course en course, j’aime de plus en plus le Rallycross.

LMSA : Vasiliy quels sont vos plans pour 2020 ?
VG :
Hmm, je n’ai pas vraiment de plans pour l’année prochaine. En fait, après mon grave accident en 2015, je n’ai jamais totalement pris le temps pour me faire opérer et vraiment guérir de mes blessures. Alors, l’an prochain, je vais subir plusieurs opérations. 2019 n’est peut-être pas ma dernière année, mais ce qui est sûr c’est que je vais prendre un petit break. Un an ou plus, je ne sais pas encore, cela dépendra de mes interventions. Mais j’espère vraiment revenir dès que possible !

LMSA : Un retour en rallye ou en rallycross ?
VG :
Hmmm, en Rallycross ! Quand je vois comment Nikolay conduit en rallye, je me dis « oh non, ça va aller, je vais rester en Rallycross ! » (rires). Je vais quand même faire un rallye en cette fin de saison, en Lettonie, un Rallye Sprint, sûrement copiloté par ma femme et où j’affronterai Nikolay.

LMSA : Quels sont vos objectifs pour l’ultime manche du WorldRX 2019, en Afrique du Sud ?
VG :
Oui ! Comme je l’ai dit précédemment, 2019 est ma dernière saison avant un long break. Donc, je veux utiliser toutes les opportunités que je peux avoir pour rouler ! C’était l’objectif cette saison : prendre le départ de toutes les courses auxquelles je peux participer ! L’objectif sera simplement de prendre du plaisir au volant ! Nous savons que nous ne serons pas champions, alors autant y aller pour s’amuser et passer du bon temps sur la piste avec la voiture.

LMSA : Pensez-vous reprendre la compétition après votre année dédiée à votre santé ?
VG :
Je ne sais pas si j’en aurais l’opportunité, mais je le veux ! J’aime la course automobile, c’est ce que je fais depuis 10 ans et je ne veux pas que ça s’arrête ! Ce n’est pas mon destin je pense, je veux juste continuer à rouler. Mais j’ai vraiment besoin de ce break…

Vasiliy Gryazin fan d’Ott Tänak !

LMSA : Quel est votre meilleur souvenir en rallye ?
VG :
Hmm, je ne sais pas. Peut-être la sensation que j’ai pu ressentir quand j’ai essayé pour la première fois une S2000 ! Quand on passe d’une Groupe.N à une S2000, le changement est impressionnant. Dans une Groupe.N, il faut beaucoup anticiper et la voiture glisse beaucoup tout en étant parfois lente à s’inscrire dans les virages. Alors que la S2000, on la place où l’on veut ! J’ai adoré piloter la Fiesta S2000, le feeling était incroyable. Le contraste est impressionnant et on se dit « Oh ?! Vraiment ? Elle peut faire ça !? Pourquoi vous ne m’avez pas donné cette voiture avant ?! »

Vasiliy Gryazin au Rally Liepāja 2014

LMSA : Si vous pouviez choisir la voiture que vous voulez pour la course que vous voulez, quel serait votre choix ?
VG :
Bonne question, vraiment une très bonne question ! Je ne sais pas… Pour une course une voiture ? Hmm, je choisis une WRC pour un des rallyes du WRC. J’aime le Rallycross car c’est plus puissant, plus prenant… mais en rallye, les distances sont plus longues ! Alors je choisis le rallye pour pouvoir en profiter plus longtemps ! (rires). J’aimerais vraiment tester l’aérodynamique de ces nouvelles WRC, je pense que c’est juste grandiose. Quelle WRC exactement ? Je ne sais pas, je pense qu’elles sont toutes équivalentes. Après, j’aime bien la Toyota. Pas pour son look mais pour sa conduite qui doit être jouissive. Mais, quand je parle d’essayer une WRC, ma femme me répond « je ne pense pas » (rires)

LMSA : A propos de Toyota, pensez-vous qu’Ott Tänak sera champion du monde cette année ?*
VG :
Je pense que oui ! Je suis fan d’Ott et je suis convaincu qu’il décrochera le titre de champion du monde. Je l’ai rencontré à l’époque où nous roulions en S2000, et c’est quelqu’un de vraiment super ! Je suis chaque épreuve dès que je peux, je regarde les résultats en temps réel même au travail. Et quand je vois Ott Tänak en tête j’exulte et mes collègues me demandent ce qu’il se passe.

«La McLaren de Senna est pour moi la meilleure voiture du monde !»

LMSA : Quelle voiture du passé rêveriez-vous de piloter ?
Vasiliy Gryazin :
Ce n’est pas une voiture de rallye ou de Rallycross… Cela vous paraîtra peut-être étrange mais c’est la McLaren d’Ayrton Senna ! C’est mon rêve. Maintenant les voitures sont très aérodynamiques alors qu’à l’époque, elles étaient très puissantes et l’aérodynamique ce n’était pas ça… et tout passait alors par le pilotage. Mon rêve est de l’essayer. J’ai déjà pu l’essayer mais sur simulateur. Et, dans le simulateur, je me crashais dans le premier virage à chaque fois (rires) ! Oh non, une fois j’ai su passer le premier virage et je me suis crashé dans le deuxième virage ! (rires). Parce que, quand vous appuyez sur la pédale d’accélérateur, pfiouu, la voiture part là où vous ne voulez pas. Mais je veux la tester dans la vie réelle… Peut-être juste à 20 km/h mais je veux la tester. (rires)

LMSA : Et, quelle est votre voiture de tous les jours ?
VG :
Ma voiture de tous les jours est une BMW, Série 3, 2.0L Diesel. Je l’aime bien. Ce n’est pas une des nouvelles BMW Série 3, c’est une ancienne, une F30. Mais je rêve de quelque chose de plus gros, quelque chose comme un Jaguar F-Pace. Je pense que c’est quelque chose de plus adéquat pour les routes russes (rires). Parce qu’avec la BMW, si vous quittez Moscou pour faire un petit voyage, une partie de la route vous pouvez rouler normalement… et l’autre partie vous être à quoi, 40/50km/h ?! (rires). C’est assez paradoxal car ces routes sont limitées à 90 km/h… mais si vous allez plus vite, vous cassez quelque chose, comme une roue. C’est pour ça que je veux une grosse voiture… avec de grosses roues !

Un grand merci à Vasiliy Gryazin pour sa disponibilité et ses réponses. Rendez-vous dimanche pour voir si le pilote russe parviendra à retrouver le podium en Afrique du Sud comme l’an dernier.

Vasiliy Gryazin sur le podium en Afrique du Sud en 2018.

*Interview réalisée avant le sacre d’Ott Tänak en Espagne.

ENGLISH VERSION : COMING SOON

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR