Le Mag Sport Auto

Jean-Eric Vergne répond à Benjamin Griveaux

Formule E : Jean-Eric Vergne

Alors que Benjamin Griveaux a promis de supprimer l’E-Prix de Paris s’il est élu maire de la capitale, Jean-Eric Vergne lui a répondu.

Benjamin Griveaux est en colère contre l’E-Prix de Paris et le fait savoir. Fustigeant les « décibels tonitruants des moteurs » et le fait qu’« hormis BMW » il n’a pas trouvé d’autre constructeur sponsorisant l’évènement, il a promis supprimer cette course en cas d’élection à la mairie de Paris. Présents à cet évènement, nous avons pu demander une réaction à l’un des acteurs majeurs du championnat, Jean-Eric Vergne.

« Je lui réponds quelque chose de gentil parce que je pense qu’il ne doit pas connaître très bien son sujet. Je l’invite à ce qu’on discute ensemble, que je lui explique un peu tout et puis lorsqu’il aura tous les éléments en main, voir ce qu’il a à dire. Mais je pense que c’est dur de juger quelque chose qu’on ne connaît pas. »

Sixième lors de la course hier, le français s’est également permis de rappeler l’intérêt de cet e-Prix :

« Il y a eu énormément de politiques aujourd’hui (hier, samedi, ndlr) et ils poussent tous dans la direction de la Formule E avec l’électrification des véhicules et des villes. Donc s’il veut que je lui explique un peu mieux le sujet de la Formule E, je pense qu’il changera son avis »

Des arguments recevables ?

Rappelons en tout cas qu’en Formule Electrique, les voitures sont… électriques ! Elles n’émettent donc qu’un bruit très limité (environ 80 décibels). Quant aux constructeurs, BMW fournit la safety-car et est sponsor de l’évènement. Mais l’allemand est loin d’être le seul engagé. Jaguar, Audi, le leader mondial de l’électrique Nissan, HWA (filiale de Mercedes), Venturi et bientôt Mercedes et Porsche font ou feront partie de ce championnat. Ne négligeons pas non plus les français DS et Renault (qui a régné sur la catégorie plusieurs saisons durant).

Enfin, sachez également que si Benjamin Griveaux parle de la Formule E comme d’une catastrophe écologique, l’homme a tout de même apporté son soutien à l’organisation à Paris des Jeux Olympiques (l’un des évènements sportifs les plus polluants du monde). Les non-sens ne sont pas qu’écologiques.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR