Le Mag Sport Auto

La Nascar cède à la tendance et dit oui aux sites de paris, côté sponsors

C’est une réelle tendance, qui reste impopulaire, notamment en termes de communication et de marketing. Pourtant, les amateurs de jeux d’argent, de paris et autres casinos en ligne sont de plus en plus nombreux, année après année. Partout dans le monde. Et aux USA, ont prend souvent de l’avance sur le reste du monde, dans différents domaines. La Nascar illustre parfaitement cette pensée, avec cette décision prise par les organisateurs, l’an passé.

La NASCAR en précurseur ?

Si la problématique du sponsoring a toujours été présente dans les sports mécaniques, avec la pandémie récente et la crise économique ayant suivi cette dernière, il y a urgence à trouver des solutions financières, pour permettre aux pilotes et écuries de courir. Alors forcément, il faut accepter de faire des concessions. Et si les cigarettiers et vendeurs de boissons alcoolisées restent interdits dans de nombreux pays, un autre secteur souffre d’une forme d’impopularité. Jusqu’à il y a quelques mois, tout du moins.

Il s’agit de celui lié aux paris sportifs (payants en particulier), jeux de casinos et autres activités liées à des investissements d’argent. Comme en référence le guide des casinos en ligne suisses. Et bien depuis plusieurs mois maintenant, l’interdiction de communiquer sur cette dernière activité a été levée aux USA, dans le championnat NASCAR en particulier. Une décision qui va permettre à certaines équipes de survivre et/ou d’améliorer leurs budgets de fonctionnement.

nascar

Des limitations tout de même…

Seule restriction imposée par les autorités compétentes, pour le moment, le fait de ne pas apposer les logos des compagnies concernées sur les pilotes. Ainsi, seules les voitures sont autorisés à afficher les sponsors en question. L’idée étant de ne pas associer directement les jeux d’argent et de casino aux pilotes, dans un souci de non-identification des supporters, avec leurs pilotes préférés.

Reste à définir si d’autres disciplines suivront. Nous pensons notamment à la Formule 1, où certaines équipes auraient bien besoin de trouver un nouveau filon, pour poursuivre dans la catégorie reine. Cela concerne en particulier des équipes privées telles Williams, Mclaren ou encore, Haas. Mais difficile d’imaginer que la législation en la matière, en Europe, ne change à ce sujet. Du moins, probablement pas tout de suite…

nascar

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR