Le Mag Sport Auto

L’avenir d’ Esteban Ocon en F1 s’assombrit encore

Formule 1 : Esteban Ocon

Allons-nous perdre l’un des jeunes pilotes les plus prometteur du plateau, l’an prochain ? C’est une possibilité, compte-tenu de la présence intense de pilotes payants et des difficultés financières rencontrées par certaines équipes. En annonçant Lando Norris en tant que titulaire l’an prochain, l’écurie Mclaren vient, en effet, de fermer la porte à Esteban Ocon…

Ocon encore recalé !

Après la désillusion Renault (qui était bien partie pour engager Ocon avant l’arrivée surprise de Ricciardo), c’est la piste Mclaren qui vient de se fermer pour Esteban, décidément bien mal positionné sur le marché des transferts. Pourtant, le tricolore a encore prouvé, tout récemment (à Spa puis à Monza) qu’il disposait d’un coup de volant hors norme. Mais en Formule 1, la talent n’a plus forcément droit de citer, face aux bourses bien pleines (sans mauvais jeu de mot) d’une poignée de pilotes d’avantage réputés pour leurs atouts économiques qu’autre chose…

Mclaren alignera donc un duo composé de Carlos Sainz et Lando Norris (issu de sa propre filière), choix très surprenant, l’Espagnol n’ayant pas encore prouvé tout le bien que l’on pensait de lui tandis que le Britannique débutera en F1 en 2019. En conséquence, Esteban Ocon perd une belle opportunité d’intégrer une bonne équipe, bien que quelques pistes existent encore.

Quelles options pour Esteban ?

Parmi elles, c’est probablement l’option Williams la plus crédible. Car Mercedes propulse la formation de Grove, laquelle devant remplacer Lance Stroll, en partance pour Force India. Oui mais voilà, l’écurie dirigée par Claire Williams a besoin d’argent, si bien qu’elle devrait continuer sur sa lancée en recrutant deux pilotes payants…jusqu’à ce que mort s’en suive ? Peut-être…

Sauber ? Compte-tenu de son appartenance au giron Ferrari, difficile à imaginer. Haas ? Même constat, bien que Gunther Steiner est récemment affirmé son indépendance, en ne fermant pas la porte à la venue d’Ocon. Néanmoins, le retour en forme de Grosjean pourrait contrarier cette possibilité. Reste, alors, Toro Rosso Honda. La filière Red Bull est dans un état de délabrement telle, qu’elle envisage un troisième come-back de Daniil Kvyat…Etonnant, lorsque l’on se remémore d’autres talents issus de cette filière, comme Buemi et Vergne, jetés comme des mal-propres en dépit d’un coup de volant certain.

Cependant, même dans le cas où Kvyat serait recruté, la situation délicate de Hartley pourrait sourire à un autre pilote. Norris ayant signé pour Toro Rosso et Giovinazzi (qui, semble-t-il, intéressait Toro Rosso) paraissant indisponible (Sauber ?), Ocon pourrait alors émerger. Reste à savoir si Mercedes accepterait de céder définitivement son pilote à la galaxie Red Bull, sachant que Toro Rosso ne se contentera probablement pas d’un simple « prêt ».

Des options -toutes plus ou moins fragiles- existent donc, pour Ocon. Toutefois, il parait quasiment acquis qu’il ne disposera pas, l’an prochain, d’un aussi bon baquet que celui dont il profitait chez Force India. Pauvre Formule 1…

One Comment

  1. Nnico

    3 septembre 2018 at 21 h 15 min

    C’est fort dommage pour la F1 qu’un très bon pilote Français ne trouve de bacquet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR