Le Mag Sport Auto

Le Mans : Toyota mène un début de course mouvementé

Le Mans : photo aérienne des engagés

Alors que les 24 Heures du Mans débutent à peine, la Toyota #7 de Mike Conway mène avec 12 secondes d’avance sur la voiture soeur. Deux drapeaux jaunes ont déjà été sortis.

Après avoir signé la pole position, la  Toyota #7 donne le ton au départ de ces 24 Heures du Mans 2020. En deuxième place, la Rebellion #1 ne tient pas en place et tente une attaque par l’extérieur au premier freinage.

Mais cela ne passe pas, et Bruno Senna se retrouve sous la pression de l’autre Toyota, la #8. À l’aise dans le sinueux, la Japonaise souffre en ligne droite et ne parvient également pas à gagner son duel. Le trio de tête ne bouge donc pas, dans ce premier tour.

Sans surprise, la #8 se débarrasse de la #1 peu après. Les deux leaders se suivent à 12 secondes d’écart. La Rebellion #1 pointe déjà bien plus loin. Après un peu plus d’une demi-heure, la #3 et la #4 suivent.

United Autospots rit, Alpine pleure

Du côté du LMP2, le départ est calme. On signale cependant l’arrêt très prématuré de l’Alpine #36. Le prototype tricolore est rentré dans le box après seulement un tour de course. Les mécaniciens démontent tout l’arrière de la voiture, suite à un problème de pompe à eau, semble-t-il. Une lourde intervention pour les tenants du titre, alors que la course ne fait que démarrer…

L’Alpine quitte son box au terme d’une immobilisation de près de 10 minutes. Elle retrouve toutefois rapidement la pit-lane, pour un drive-through après avoir franchi la ligne blanche à l’entrée de la voie des stands. Ce début de 24 Heures est cauchemardesque, pour l’équipe tricolore.

Sur la piste, la #22 du United Autosports mène, devant la voiture soeur #32. Le Racing Team Nederland, troisième et tout proche est cependant loin d’avoir dit son dernier mot. Le proto doit toutefois s’arrêter pour la même raison que l’Alpine. Il semble y a voir un problème du côté du moteur Gibson… affaire à suivre.

Avec cet arrêt, la #22 mène donc avec six secondes d’avance sur la #33 (High Class Racing) et la #32, en bataille. On note une sortie pour la #35 (Eurasia Motorsport). De quoi sortir un drapeau jaune, puis une slow zone.

Le Mans sourit aux Aston Martin

Côté GT, le départ est aussi calme. En Pro, l’Aston Martin #97 occupe la tête, devant la #51 (Ferrari AF Corse) et la #95 (Aston Martin). Les trois voitures se tiennent en cinq secondes. Côté GTE Am, c’est aussi une Aston Martin qui mène, la #98. Elle devance l’Anglaise du TF Sport.

Dans cette catégorie, on note la sortie de piste de la #61 (Luzich Racing / Ferrari), surprise par le dépassement d’une Toyota au virage 1. Elle a emporté la #88 (Dempsey-Proton Racing / Porsche) dans ce crash. Les deux autos ont heureusement pu repartir. Restez connectés sur Le Mag Sport Auto pour suivre le Mans.

https://twitter.com/24heuresdumans/status/1307307269168730112

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR