Le Mag Sport Auto

Le Porsche Endurance Trophy anime Zolder

Porsche Endurance Trophy Zolder 2019

Le Porsche Endurance Trophy s’est ouvert ce week-end à Zolder. Dans le cadre du DTM, deux courses se sont disputées, avec du suspens jusqu’au bout.

Le coup d’envoi du Porsche Endurance Trophy a été donné ce week-end à Zolder. Engagées au sein du Belcar Endurance Championship, 13 Porsche ont disputé deux courses d’une heure. Deux catégories, une dédiée aux 911 et l’autre aux Cayman GT4, étaient présentes, avec de nombreux combats à la clé.

Dans la catégorie 911, John De Wilde démarrait d’abord en menant la course 1. Mais une sortie de piste au tiers de la course lui faisait perdre le leadership. De Wilde n’avait pourtant pas dit son dernier mot et réussissait à recoller en tête. Un safety-car lui redonnait la première place, avantage qu’il gardait jusqu’au terme de la course.

La seconde manche était plus compliquée pour tous les concurrents. Des trombes d’eau s’abattant sur le circuit, le départ était en effet donné sous safety-car. Plusieurs équipages saisissaient l’occasion pour effectuer leur changement de pilote, et c’est le duo Bouvy / Coens qui tirait profit de la situation. Les pilotes de la #911 prenaient la tête et creusaient rapidement l’écart. Malgré un dernier safety-car, ils se dirigeaient vers la victoire. Vainqueur de la course 1, De Wilde terminait, lui, second.

Un festival de dépassements en Porsche Cayman GT4

La seconde catégorie, Cayman Clubsport en Porsche Cayman GT4, était elle aussi disputée. La première course voyait d’abord la Porsche #724 s’imposer. Pilotée par l’ex-pilote de F1 Robert Doornbos et Paul van Splunteren, tout se jouait au pit-stop. La #724, profitant d’une meilleure stratégie, gardait un maigre mais suffisant avantage jusqu’au bout. Van Splunteren ne manquait pas de féliciter son équipier à la fin de la course :

« Quelle bagarre ! J’ai vraiment dû me battre dans les derniers tours pour décrocher cette victoire. Robert avait creusé un bel écart en début de course, mais la safety-car nous a fait tout perdre »

Robert Doornbos avouait, lui, avoir pris beaucoup de plaisir au volant de cette Cayman :

« J’ai pris énormément de plaisir au volant de cette Porsche Cayman. Les sensations sont très différentes de ce que j’ai pu connaitre en monoplace, mais j’ai été agréablement surpris par l’équilibre de cette voiture. Et puis, c’est une catégorie où seul le pilotage peut faire la différence. »

La seconde course du week-end se jouait également au sprint, mais entre trois voitures cette fois. Après un départ sous safety-car, à cause de la pluie, ce dernier ressortait à quelques minutes du terme, resserrant les écarts. Une lutte prenait donc place entre les Porsche #700, #777 et #724. Et cette fois c’est la #700 de la famille Redant qui s’imposait, devant la #777 et la #724 des vainqueurs de la course 1. Un résultat réjouissant Bert Redant, du duo vainqueur :

« L’arrêt aux stands a été le moment clé de cette course. Yannick (son équipier, ndlr) a piloté presque toute la course, ce qui nous a permis de terminer les premiers en Cayman et cinquième parmi l’ensemble des Porsche. C’est fantastique ! »

Les concurrents du Porsche Endurance Trophy se retrouveront dans deux semaines. Ce sera à nouveau sur le circuit de Zolder, mais à l’occasion du Superprix cette fois.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR