Le Mag Sport Auto

Mads Ostberg, du WRC au WRC-2 ?

Pensionnaire régulier du WRC depuis 2007, Mads Ostberg semble arriver à un tournant de sa carrière. En effet, le norvégien n’a pas encore de programme pour la saison 2018 et semble étudier toutes les possibilités, même celle d’une saison en WRC-2.

Mads Ostberg, quel avenir pour le norvégien en WRC ?

Pilote privé de 2007 à 2012, Mads Ostberg a été pilote pour la Team bis de Ford M-Sport (Stobart) en 2011, avant d’être pilote officiel du Qatar M-Sport Team en 2013 et surtout pilote officiel Citroën de 2014 à 2015 avant de revenir chez M-Sport pour combler le départ de Mikko Hirvonen. Cette saison, Mads Ostberg a tenté une nouvelle aventure. En s’associant à Martin Prokop, il a fondé la Jipocar / Onebet World Rally Team pour pouvoir rouler sur une Ford Fiesta WRC’17 de chez M-Sport.

Alors qu’en 2018 les équipes et pilotes privés pourront rouler sur des WRC 2017/2018, Mads Ostberg et l’équipe de son père, Adapta WRT, ne semble pas pouvoir récidiver. En effet, Mads a expliqué en interview que sa saison commencera au Rallye de Suède, mais il ne sait pas sur quelle voiture ni pour quelle suite :

Je travaille sur toutes les options possibles pour la prochaine saison. La seule chose dont je suis sûr c’est de ne pas disputer le Monte-Carlo. Ma saison débutera en Suède. Mais je ne sais même pas ce que j’y piloterai comme auto. Tout est encore ouvert. Je veux juste une voiture sur laquelle je pourrai être compétitif.

Rouler sur une WRC 2017 l’an prochain ? Je ne sais pas. Cela représente des coûts énormes (ndlr, sa Fiesta WRC 2017 est à vendre pour plus de 500.000€). Nous avons une bonne équipe, qui travaille bien. Mais, pour l’an prochain, tout est encore possible. Je parle à tellement de gens actuellement. Je pourrais très bien faire deux rallyes comme 12 !

Après Pontus Tidemand, on sait donc que Mads Ostberg n’aura pas le droit à un volant officiel en 2018. Que ce soit chez M-Sport ou chez Citroën.

Mads Ostberg : rebondir en WRC-2 ? Uniquement pour gagner !

Dès lors, la question du WRC-2 se pose. Surtout que, cette saison, Mads Ostberg a fait quelques piges en Ford Fiesta R5. Mais pour le norvégien, aller en WRC-2 c’est y aller pour gagner :

Je pourrais retourner en WRC-2, mais ce serait pour y gagner ou jouer devant. Si je redescends dans cette catégorie, je dois répondre présent. Car, si je ne gagne pas, ce sera la preuve que je dois faire autre chose. Et ce n’est vraiment pas ce dont j’ai envie. Andreas Mikkelsen et Elfyn Evans ont su rebondir en retournant dans la catégorie inférieure. Mais, ils avaient une bonne connaissance de la catégorie. Un bagage que je n’ai pas vraiment. Il y aurait beaucoup à perdre pour moi en WRC-2.

Mads Ostberg sur une Fiesta S2000 en 2010

Pour mémoire, la dernière fois que l’on a vu Mads Ostberg en « division 2 », c’était en 2010. Le WRC-2 se nommait encore SWRC et Mads avait disputer le Rallye de France et le Rallye d’Allemagne au volant d’une Ford Fiesta S2000. Les résultats ne furent pas excellents, surtout sur une surface (l’asphalte) qu’il n’apprécie guère. En 2016 et 2017, Mads a disputé deux rallyes en ERC au volant d’une Fiesta R5. Deux rallyes qui se sont soldés par un abandon…

Le WRC-2 semble donc un pari très risqué pour Mads Ostberg, surtout face à Skoda et son line-up de folie. On devrait en savoir plus sur son avenir d’ici le mois de janvier et la publication des engagés au Rallye de Suède 2018.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR