Le Mag Sport Auto

Mario Kart 8 : notre test du Dlc 2 Animal Crossing

Mario Kart 8 vient de s’enrichir d’un nouveau contenu téléchargeable, avec le DLC 2 dédié à Animal Crossing, pack disponible sur Wii U via l’eshop depuis jeudi dernier. Ce DLC vaut-il vraiment le coup après un premier contenu (The Legend of Zelda) vraiment qualitatif ? Réponse dans notre test de Mario Kart 8 DLC 2.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, sachez que via une mise à jour (même sans acquérir un DLC), une nouvelle catégorie, 200cc, est désormais disponible. Ultra-rapide, cette dernière offre des sensations uniques qui feront la bonheur des amateurs de vitesse. Toutefois, le soft y perd au passage de sa technique, la technique du « skating » (dérapages-boost) devenant très difficile à maîtriser sans sortir systématiquement de la piste, particulièrement avec les Karts lourds et personnages de grand gabarit. Globalement, le jeu en devient moins fin, avec ces énormes vols qui permettent de « zapper » une bonne partie des circuits. Intéressant, frais, mais pas forcément dans l’esprit Mario Kart 8…Notez également qu’en achetant les deux packs (séparément ou en « lot »), de nouvelles couleurs vous seront proposées pour Yoshi et Maskass.

Les nouveaux personnages, véhicules et éléments

Passons maintenant plus concrètement au contenu additionnel apporté par cet ad-on Animal Crossing, l’objet de cette extension de test de Mario Kart 8 sur Wii U. Evoquons en premier lieu les personnages. Nous retrouvons donc deux habitants d’Animal Corssing (une version fille et une version garçon) ainsi que Marie -issue du même jeu- et une déclinaison de Bowser, réellement différente uniquement par le biais de son visuel, un poids-lourd, donc. Ces quatre personnages vont également avoir à leur disposition quatre nouveaux véhicules. Côté quatre roues, « Streetle » fera le bonheur des pilotes appréciant les routes sinueuses en raison de son poids mini et de sa maniabilité à toute épreuve. « Magikart » s’avère pour sa part une autre version du « Propulsar », c’est à dire un bon véhicule, assez polyvalent. Côté deux roues, « Flamboyante » fera l’affaire lorsque vous choisirez un personnage plutôt lourd, en raison de sa puissance et de sa vitesse de pointe. Enfin, « Scooter AC » s’adaptera d’avantage à des personnages de poids faible à moyen, un véhicule agile et réactif. Pour compléter cette sélection, deux nouveaux éléments ont également été ajoutés à savoir les roues « feuille » et une aile Animal Crossing.

Une Coupe Animal Crossing décevante…

Du côté des circuits, la Coupe Crossing débarque avec un Parc Baby (NGC) connu de tous, au même titre que le Pays Fromage (GBA). Le nouveau circuit « Passage feuillage » fait cependant son apparition, tracé sympa mais n’apportant rien de réellement novateur. En revanche, l’ultime circuit de cette cup, Animal Crossing, offre un concept particulier puisque les quatre saisons seront alternées selon les parties. Petite déception sur ce plan puisque ces modifications des saisons n’apportent que des changements visuels. Par exemple, si l’épreuve « Printemps » offre verdure et lumière du jour, la course hivernale se réalisera de nuit avec quelques flocons de neige et deux ou trois bonhommes de neige ajoutés sur la piste. Pas très crédible, la piste restant identique (pas de sol givré, ni de ruisseau glacé…) quelle que soit la saison. Pour le reste, le tracé est agréable à parcourir mais, là encore, peu original.

Heureusement, la Coupe Clochette rattrape le coup !

Mais ce DLC 2 Mario Kart 8 se rattrape sur la deuxième coupe, baptisée « Clochette ». On commence avec l’excellent Koopapolis 3DS, disposant d’une musique remixée très réussie et d’un tracé toujours aussi rapide et fun à parcourir, la piste glissante rendant les choses parfois compliquées à l’abord des enfilades de virages. Route Ruban, tiré de la version GBA donne, pour sa part, l’impression de découvrir un tout nouveau circuit, possédant de nombreuses opportunités de sauts et mini-sauts et offrant une belle vitesse moyenne au tour. Notre coup de coup de coeur ira toutefois vers la course « Mero Turbo », enfin un peu d’originalité avec une épreuve se déroulant alternativement dans les couloirs du métro puis à la surface. Plusieurs routes sur différents niveaux sont possibles, les opportunités de sauts et figurent ne manquent pas et le fait d’évoluer au beau milieu des métro apportent un petit plus, sachant qu’il est également possible de passer sur le toit des rames. Un bon rythme et une vraie dose de plaisir, pour le coup. Enfin, le dernier circuit rend hommage à F-Zero avec Big Blue ! Les amateurs du jeu de course apprécieront la musique remaniée mais aussi la rapidité de ce tracé, particulièrement en 200cc ! Là encore, plusieurs chemins sont possibles en cours de route et la technique ainsi que les réflexes (pour récupérer tous les turbos disposés au sol) y sont mis à très rude épreuve.

Un bon DLC mais…

Au final, ce DLC 2 s’avère finalement un cran en-dessous de son prédécesseur (voir le test de ce dernier), du moins concernant la coupe Crossing. Les quatre circuits proposés sont agréables mais n’apportent pas grand chose en matière d’expérience de jeu. Heureusement, la Coupe Clochette rectifie largement le tir en disposant de quatre courses très attractives et originales pour certaines. Mais la différence de qualité entre ces deux coupes reste étonnante, à croire que celle dédiée à Animal Crossing aurait été un peu bâclée, un comble pour un DLC dédié au jeu en question. La plus grosse déception ira pour la course Animal Crossing, dont le changement des saisons n’apporte vraiment pas grand chose. Il aurait pourtant été intéressant d’intégrer quatre course en une (piste verglacée en hiver, tapis de feuille en automne, ruisseau asséché en été, etc.).

Néanmoins, tout fan de Mario Kart 8 se doit de posséder ce nouveau DLC, qui complète qualitativement le contenu du jeu, d’autant que l’arrivée de la catégorie 200cc rallonge encore la durée de vie de la galette, tout en apportant un degré de challenge assez élevé, idéal pour les purs gamers. Mais compte tenu de son intérêt moins élevé que le précédent, nous vous conseillons vivement d’acheter les deux DLC en « pack », afin de réduire un peu la note. Terminons avec un petit avertissement envers les joueurs qui souhaiteraient l’acquérir uniquement en tant que fans d’Animal Crossing, le « fan-service » n’étant assuré qu’à 50% selon nous. C’est le petit bémol de cette extension, qui vous procurera malgré tout beaucoup de plaisir !

Les notes Le Mag Sport Auto 

En solo : 7/10

En multijoueurs : 8/10

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR