Le Mag Sport Auto

Moto GP : Marquez, 5e de suite, Rossi leader du championnat

Moto gp, Marc Marquez

Les jeunes loups ont beau montrer leurs dents depuis le début de la saison 2017 de Moto GP, les vétérans restent des valeurs sûres…Alors qu’il s’élançait en pole position Maverick Vinalès s’est fait piéger dès le début de la course, à Austin. De quoi faire sourire Honda puisque Marc Marquez en profitait pour s’imposer pour la 5ème d’affilée sur le Grand-Prix des Amériques. Valentino Rossi, deuxième, réussissait LA belle opération du jour…

Moto GP : Pedrosa de retour sur le podium à Austin

Chez Yamaha, l’on doit probablement se féliciter de l’homogénéité de son duo de pilotes ! Car une fois le très véloce Maverick Vinalès à terre, l’expérimenté Valentino Rossi a pris le relais en bataillant tout d’abord avec l’excellent Johann Zarco avant de passer, en toute fin de course, la Honda de Dani Pedrosa, pour le gain de la deuxième place. Car avec des choix de gommes différents d’un pilote à l’autre, les positions ont bougé quasiment jusqu’au drapeau à damier. Zarco en faisait d’ailleurs les frais mais le pilote Yamaha parvenait à se maintenir dans le top 5, encore une belle prestation pour le tricolore, après une belle passe d’armes avec Rossi. Les deux hommes se sont frictionnés, manoeuvre n’ayant pas plus à l’ Italien :

« Ce fut une bonne surprise pour nous. Après nos essais hivernaux, nous étions assez désespérés. Je pense que nous avons encore besoin de temps pour comprendre les réglages et la manière de les aborder en piste. Nous avons finalement trouvé une direction satisfaisante. La moto se comporte bien, tout spécialement dans les derniers tours en pneus usés. J’avais déjà pu l’observer en Argentine face à Cal. Ce n’est que la troisième épreuve du calendrier, ça sera difficile de rester au sommet contre Maverick et Marc. Ma pénalité n’était pas correcte, car j’avais deux choix : tirer tout droit ou tomber. Je pense que le problème est Zarco et non la Direction de Course. Il est très rapide, il pilote très bien et dispose d’un très gros potentiel, mais nous ne sommes pas en Moto2™. Si vous devez dépasser, vous le faites d’une manière différente. Il arrive toujours un plus tard. Il a besoin d’être un peu plus calme ». Valentino Rossi.

Le Français tentait, toutefois, de calmer le jeu, après le drapeau à damier :

« Je suis vraiment heureux de ce que nous avons accompli, mais le départ de la course a été délicat et il n’a pas été évident de se positionner correctement au premier virage. Cependant, je me sentais bien sur ma Yamaha. J’ai commencé à attaquer à partir de la troisième courbe. J’ai rapidement doublé mes adversaires pour me placer cinquième. Je voulais suivre le groupe des leaders. J’ai donc insisté pour rester avec Valentino et je suis parvenu à me battre avec lui, ce qui était fantastique. Nous étions très proches à un instant, car j’étais légèrement plus rapide que lui au troisième virage. C’était peut-être un peu trop serré, mais il ne nous est jamais rien arrivé de sérieux et il a fini deuxième. Je ne veux sincèrement pas causer de problèmes à Valentino. Je sais que je peux beaucoup apprendre de lui. Après cela, j’ai donné mon meilleur, mais Crutchlow était plus rapide en fin de course. Terminer cinquième est génial et je suis ravi, car le podium était proche ce dimanche ».

Derrière le vainqueur, Marc Marquez, Valentino Rossi pouvait jubiler. Grâce à sa régularité, le « Doctor » prend la tête du championnat du monde de Moto Gp avec désormais 6 points d’avance sur son compagnon d’écurie et 18 sur le pilote Honda. Dani Pedrosa, lui aussi l’un des vétérans du plateau, termine sur le podium histoire de signer un beau résultat d’ensemble pour le constructeur japonais. Pedrosa avait pris la tête de la course avant d’être contraint de plier sous une attaque de son coéquipier.

Au quatrième rang, nous retrouvons le premier pilote indépendant, Cal Crutchlow (Honda), revenu en fin de Grand-Prix sur Johann Zarco, avant de le dépasser. La première Ducati se classe 6ème avec Andrea Dovizioso et juste devant la meilleure des Suzuki, pilotée par Andrea Iannone. Deux autres Ducati suivent en 8ème et 8ème position à savoir, Petrucci et Lorenzo alors que Jack Miller complète le top 10 sur Honda. Pas de points, en revanche, pour Loris Baz, contraint à l’abandon.

Place au classement complet de ce Grand-Prix des Amériques 2017 de Moto GP.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR