Le Mag Sport Auto

Moto GP : Zarco aux commandes à Losail, mais encore insatisfait

C’est au sommet de la hiérarchie et à un poil du record absolu de la piste que Johann Zarco a achevé les ultimes essais d’inter-saison, en Moto GP. A deux semaines du premier Grand-Prix, au Qatar, le pilote Yamaha Tech3 pourrait afficher une grande confiance. Oui mais, perfectionniste, le tricolore estime qu’il reste du travail à son équipe…

Johann Zarco en veut plus

Avec seulement une année d’expérience au compteur, Johann Zarco se comporte déjà comme un pilote d’expérience qui serait sur le point de disputer un titre de champion du monde…Une attitude qui semble, une fois encore, démontrer les valeurs hors normes du champion français. Car notre unique représentant en MotoGP, en réussissant le meilleur chrono lors de la dernière journée de tests au Qatar est passé tout près du record absolu de ce circuit, qui tient tout de même depuis 2006…Johann se contentera néanmoins du record de la semaine. Pas si mal, au guidon d’une moto exploitée par un Team « satellite ».

Mais Zarco en veut plus et ne pense qu’à la victoire. Chose qui, selon lui, n’est pas encore accessible, en raison de son rythme de course, dont il n’était pas satisfait à l’issue de sa simulation de Grand-prix. S’améliorer, encore et toujours, voilà l’objectif sempiternel du pilote Yamaha Tech 3 :

« Je suis très content de mon chrono, même si je pensais pouvoir passer sous cette barre des 1’54, confie le tricolore. J’ai encore besoin de cerner certaines choses sur la moto pour attaquer davantage. Quoi qu’il en soit, ce chrono met en confiance. Je suis également ravi d’avoir pu améliorer au cours des trois jours, nous avons fait du bon travail avec l’équipe. »

« J’étais régulier mais trop lent, explique-t-il. Nous devons donc analyser tout ça car être rapide c’est une chose, avoir un bon rythme de course c’en est une autre ! Concernant le Test de la dernière demi-heure sur piste mouillée, c’était intéressant, ajoute Johann Zarco. La direction de course voulait voir si la visibilité était suffisante avec l’eau et les projecteurs. Pour ma part, tout est ok. Pour ce qui est du grip, difficile de se faire une idée sur quelques tours. Mais je pense qu’ici la piste séchera de toute façon assez rapidement ! »

Rendez-vous fin de semaine prochaine avec les premiers essais libres du Grand-Prix du Qatar 2018.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR