Le Mag Sport Auto

Moto3: Victoire pleine d’émotions pour Tatsuki Suzuki à Misano

Moto3: Tatsuki Suzuki, Sachsenring (crédits photo - Twitter Tatsuki Suzuki)

Tatsuki Suzuki remporte le Grand Prix Moto3 de Saint-Marin. Victime d’un problème technique, Aron Canet a du abandonner et rate une occasion au championnat.

Pilote de l’équipe de Paolo Simoncelli (père de Marco), Tatsuki Suzuki est en pole sur le circuit Marco Simoncelli et vire en tête au premier virage. Bien partis également, Tony Arbolino et Aron Canet suivent aux 2e et 3e rangs. Dans le peloton, Lorenzo Dalla Porta n’est que 9e. Sergio Garcia et Ayumu Sasaki chutent, eux.

En tête, Tony Arbolino profite des premières courbes rapides pour passer en tête à l’aspiration. L’italien est leader à la fin du premier tour, mais se fait repasser au même endroit une boucle plus tard par Tatsuki Suzuki. Dans le même temps, Alonso Lopez chute. Les deux pilotes Estrella Galicia sont out après deux tours, sans blessure heureusement.

Aron Canet victime d’un problème mécanique!

Si Suzuki garde le leadership, tout change en revanche derrière, puisqu’Aron Canet est victime d’un problème technique! L’espagnol second du championnat est au ralenti sur la piste, manquant de provoquer plusieurs accrochages et doit jeter l’éponge. Le championnat est-il en train de définitivement basculer?

D’autant qu’en tête de la course, Tony Arbolino s’échappe avec Tatsuki Suzuki, Lorenzo Dalla Porta les suivant de très près. Ces trois pilotes effectuent un travail intelligent, réussissant à créer l’écart avec leurs poursuivants. Tous deux en lutte pour le championnat, les italiens mettent un maximum de chances de leur côté.

Autre italien dans le groupe des poursuivants, Niccolò Antonelli est moins en verve. L’équipier du leader tombe, entraînant Celestino Vietti avec lui. Une dizaine de pilotes ont chuté depuis le début de cette course, notamment suite à des problèmes de grip dus à une piste très chaude.

Sept pilotes en lice pour la victoire en fin de course

Forçant énormément en tête, Tatsuki Suzuki parvient de son côté à s’échapper au fil des tours. Plusieurs boucles durant, le japonais mène avec près d’une demi-seconde d’avance sur un groupe de cinq pilotes derrière lui. Car, 3e, Lorenzo Dalla Porta pousse aussi pour remonter. Passant Tony Arbolino, les deux hommes partent en bataille.

Cela permet à Jaume Masia de tirer son épingle du jeu. L’espagnol s’impose sur un freinage au virage 14 pour passer second. Fermant l’écart avec Tatsuki Suzuki il est tout aussi agressif et prend le commandement à 6 tours du but. Tout est néanmoins extrêmement serré juste et six pilotes le suivent, en bagarre pour la victoire.

Tatsuki Suzuki jusqu’au bout

Parmi ces sept hommes, Tatsuki Suzuki est loin d’avoir dit son dernier mot. Comprenant qu’il ne peut s’échapper, le japonais effectue quelques tours dans le peloton, avant de reprendre la tête à l’entame de l’antépénultième tour. Pas pour longtemps, toutefois, puisqu’Arbolino réplique quelques virages plus loin. Jaume Masia et Lorenzo Dalla Porta sont alors relégués au fond du groupe.

Mais il reste encore un dernier tour à disputer, que Suzuki aborde de nouveau en tête. Le japonais parvient à garder l’avantage alors que Migno et Ogura s’accrochent au virage 8. Les écarts sont donc un peu plus importants, mais l’aspiration relance tout. Malin, Suzuki comprend néanmoins qu’il doit défendre sa position. Freinant au milieu de piste au virage 14, il surprend es adversaires et garde l’avantage pour filer vers la victoire.

Le japonais remporte donc son premier Grand Prix Moto3, sur le circuit Marco Simoncelli. Il devient le 10e vainqueur différent de la saison, un record (Moto3 et 125cm3 compris). Derrière lui, John McPhee passe sur Arbolino dans les derniers virages, repoussant l’italien au 3e rang. 4e, Masia sauve les meubles alors que Dalla Porta, 5e sur la ligne, prend trois secondes de pénalité pour être sorti trop large de la piste. Il termine donc 8e mais possède désormais 22 points d’avance sur Canet. Tony Arbolino est, lui, 3e du championnat, à 30 points du leader.

Après son abandon, Aron Canet aura néanmoins l’opportunité de se rattraper dès la semaine prochaine, en Aragon. Le dernier Grand Prix de la saison avant la tournée outre-mer. En attendant cela, place au Grand Prix Moto2.

Le top10 du Grand Prix Moto3 de Saint-Marin

  1. Suzuki
  2. McPhee
  3. Arbolino
  4. Masia
  5. Foggia
  6. Rodrigo
  7. Ramirez
  8. Dalla Porta
  9. Salac
  10. Kornfeil

(crédits photo – Twitter Tatsuki Suzuki)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR