Le Mag Sport Auto

Moto3: Victoire thaïlandaise pour Arenas, chute pour Canet

Moto3: Albert Arenas (crédits photo - Twitter Albert Arenas)

Dans une course en paquet des plus tendues, Albert Arenas remporte le Grand Prix de Thaïlande Moto3. Un Grand Prix marqué par la chute d’Aron Canet.

Après un parcours impressionnant hier lors des qualifications, Celestino Vietti est en pole position de ce Grand Prix de Thaïlande. S’il ne conserve pas le leadership, Marcos Ramirez, leader au premier virage, voit une voie royale s’ouvrir devant lui. Mais les lignes droites sont longues sur ce circuit de Buriram et Alonso Lopez prend le meilleur dès le 3e virage. Se ratant un peu, il laisse néanmoins Ramirez repasser et conclure le premier tour en tête.

Huit pilotes composent alors le premier groupe, une petite cassure séparant ces hommes de huit autres poursuivants. Parmi ces derniers, Aron Canet, seulement 12e alors que Lorenzo Dalla Porta est déjà remonté 5e.

Cette cassure se ferme néanmoins rapidement, une autre s’ouvrant entre Ramirez et Arbolino. L’Espagnol leader est difficile à aller déloger, même en ligne droite. Il enchaîne déjà son 3e tour en tête. Derrière, Julian Garcia, remplaçant de Romano Fenati, manque de chuter. Impressionnant neuvième, il perd du temps et passe 19e.

Poussé par Binder, Canet chute!

Toutes ces actions n’empêchent cependant pas Tatsuki Suzuki de s’emparer du leadership. Marcos Ramirez, dépassé, tente de résister mais ne peut rien faire, sortant même du top5. Mais si une machine du Team Leopard descend dans la hiérarchie, une autre se positionne en tête. Lorenzo Dalla Porta est en effet remonté aux premiers rangs. Jouant la tête, il s’en empare à 16 tours du but. Ceci alors que son grand rival, Aron Canet, remonte également, 7e.

En parlant de remontée, l’on peut également citer celle de Darryn Binder. 26e sur la grille, l’Australien pointe 6e à 15 tours du but. Il profite pleinement du petit rythme imposé par les constantes bagarres, tout en étant saignant dans des dépassements amenés par de sublimes freinages.

L’Australien s’enflamme-t-il cependant. Toujours est-il qu’à 14 tours du but, ce dernier tente un freinage osé sur Aron Canet. Touchant le frein avant de ce dernier, il le fait chuter, entraînant Tatsuki Suzuki et John McPhee avec lui. Trois favoris, dont Canet, jouant le championnat, sont hors-course.

Problèmes pour Arbolino, aubaine pour Dalla Porta

Une aubaine, pour Lorenzo Dalla Porta, leader du Grand Prix, qui peut désormais faire un coup énorme. D’autant que le 3e du championnat, Tony Arbolino est également victime d’un problème physique au niveau de la main, semble-t-il. De quoi le faire retomber au 20e rang, alors qu’Aron Canet rentre aux stands.

Maigre consolation pour ce dernier, Darry Binder est sanctionné d’un ride-through (passage par la voie des stands). De quoi annihiler toutes ses chances de bien figurer dans ce Grand Prix après un départ en fanfare.

Malin, Albert Arenas s’offre sa première victoire

C’est donc les deux Honda Leopard que l’on retrouve aux premiers rangs. Néanmoins, Albert Arenas et Alonso Lopez ne lâchent rien. Tout se joue dans le dernier freinage du dernier tour. Si Lorenzo Dalla Porta fait le freinage à son compatriote Arenas, ce dernier recoupe dans l’ultime épingle pour prendre une victoire sensationnelle dans ce Grand Prix de Thaïlande Moto3.

Second, Lorenzo Dalla Porta effectue la bonne opération, puisqu’il possède désormais 22 points d’avance au championnat. La déception est de mise, en revanche, pour Tony Arbolino. 11e, l’Italien semble souffrir du poignet et vient très certainement d’abandonner ses derniers espoirs de titre.

Toutefois la saison est encore longue de quatre Grand Prix. Largement assez pour permettre de nombreux évènements et retournements de situation. La prochaine étape sera au Japon, dans deux semaines. Sur les terres de Honda, inutile de dire que les machines japonaises auront à coeur de se reprendre, après la victoire d’une KTM, en Moto3, aujourd’hui.

Le top10 du Grand Prix Moto3 de Thaïlande

  1. Arenas
  2. Dalla Porta
  3. Lopez
  4. Ramirez
  5. Foggia
  6. Vietti
  7. Toba
  8. Kornfeil
  9. Nepa
  10. Fernandez

(crédits photo – Twitter Albert Arenas)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR