Le Mag Sport Auto

MotoGP : Abraham ne veut pas s’éclipser pour Johann Zarco

MotoGP: Johann Zarco, Honda

Après les discussions entre Johann Zarco, Ducati et Avintia, lundi dernier, les choses se sont un peu tassées…Pourtant, certains médias italiens indiquaient qu’un accord entre les différentes parties avait été trouvé. Tandis que l’équipe transalpine avait évoqué « une réponse rapide » du pilote tricolore. Mais depuis, calme plat. Une chose est sûre, celui qui est supposé céder sa place à l’ex-pilote Honda LCR ne compte pas se laisser faire.

Karel Abraham se défend face à Johann Zarco

Certains qualifieront Karel Abraham de pilote (très) payant dénué de talent. Des propos durs, difficiles à vérifier, compte-tenu des conditions dans lesquelles évolue Avintia en MotoGP. C’est à dire, avec du matériel très ancien. Néanmoins, entre l’intéressé et Johann Zarco, il semble évident que la balance du talent penche d’avantage pour le tricolore. Aussi, s’il devait répondre oui à l’écurie en question, il va sans dite que Karel ne ferait pas le poids…

Pourtant, ce dernier compte bien s’accrocher à son guidon. Et pour cause, il disposera pour la première fois d’une moto compétitive l’an prochain. Du fait du passage au statut d’équipe satellite de Ducati, pour Avintia. « Zarco ne peut pas parler à Avintia avant que l’équipe ou moi ne décidions de rompre le contrat. Bien sûr, si vous avez calculé vos chances chez Repsol–Honda pour atterrir chez Avintia, il y a une différence. Mais j’imagine qu’il veut rester en MotoGP. Une fois que vous êtes parti, un retour est difficile. Il serait donc important pour Johann de rester dans la catégorie MotoGP. j’ai un contrat, je veux courir en MotoGP. Il y a 90% de chance que je reste ici. C’est en discussion entre moi et l’équipe ».

Evidemment, la liste des pilotes sous contrat, finalement éjectés de leur équipe pour faire place à un autre pilote, en MotoGP comme ailleurs, est longue. Cela se règle, généralement, à coup de dollars/euros sachant que, quand une équipe décide de se séparer d’un pilote, rien ne peut l’arrêter. Reste que, pour le moment, Zarco n’a pas donné sa réponse, semble-t-il. Sachant que d’autres rumeurs l’envoient chez VDS, en Moto2. Espérons que cette affaire connaîtra rapidement un dénouement.

source

7 Comments

  1. Seb

    22 novembre 2019 at 15 h 24 min

    Vous êtes a la Ramasse. Zarco ira chez avinta avec un contrat Ducati ! Donc ce sera une moto en plus sur le plateau

    • Julien Barthet

      22 novembre 2019 at 15 h 53 min

      Merci de rester respectueux SEb 😉

    • Affreux Zozo

      22 novembre 2019 at 17 h 31 min

      Pas une moto en plus, il prendra la place d’un autre.

  2. patrick debernard

    22 novembre 2019 at 19 h 48 min

    dog
    zarco ne manque pas d air quand la moto qu il n arrive pas a régler il quitte l écurie au détriment de tout ses mécanos aucun respect !!
    c est 1 très bon pilote mais qu il cesse de ce plaindre !!

    • Samir

      22 novembre 2019 at 22 h 08 min

      Pas trop d’accord avec ça.
      Je trouve au contraire qu’arrêter une aventure qui ne même nulle part, plutôt que d’encaisser l’argent pour des résultats à minima, c’est faire preuve d’honnêteté, de courage vu le flou qui s’annonce pour l’avenir, et de respect envers son équipe.

      • Langlois

        23 novembre 2019 at 17 h 01 min

        D’accord avec toi, il avait un gros salaire, il fallait du courage aussi pour tout quitter.

  3. Samir

    22 novembre 2019 at 21 h 13 min

    Tout de même, le parcours de Zarco en à peine une année (et même moins, s’apparente à une authentique odyssée: Celle d’Ulysse.
    Que d’aventures, que de suspense, que de rebondissements !
    Mais ça fait tout de même plaisir de le savoir toujours sur le circuit en 2020
    Touchons du bois!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR