Le Mag Sport Auto

MotoGP : Fabio Quartararo a encore de la marge

MotoGP : Fabio Quartararo sur sa Yamaha Petronas

Fabio Quartararo estime qu’il n’est pas encore à 100% sur la Yamaha MotoGP 2020. Bien qu’il ait terminé les trois journées de tests à Sepang en tête.

Fabio Quartararo a conclu les trois journées d’essais pré-2020 de Sepang en tête. Les 7, 8 et 9 février derniers, le tricolore s’est en effet montré le plus rapide. D’abord sur la Yamaha M1 2019, le vendredi. Avant d’enchaîner avec la même vélocité, sur la machine 2020, le samedi et le dimanche. Etablissant finalement le record en 1’58’’349, 46 millièmes moins vite que sa pole position sur le même tracé, lors du Grand Prix en 2019.

Malgré tout, le Niçois du Sepang Racing Team ne s’estime pas encore à 100% avec la moto qu’il utilisera cette année. Bien qu’il soit près de deux dixièmes plus vite que Valentino Rossi, second meilleur pilote Yamaha, il s’agit de travailler encore plus pour lui. Afin de comprendre le fonctionnement de cette machine. Ce qu’il a expliqué à Autosport :

« Je ne me sens pas à 100% confortable avec la moto, donc il faut travailler et comprendre pourquoi, aussi comparer les données à celles de l’équipe officielle. Il n’y a pas qu’un seul problème, ça concerne un petit peu tout – les zones de freinage, l’électronique, le pilotage, l’adhérence. C’est assez difficile, mais nous allons analyser ça avec l’équipe. »

Le rythme de course des Yamaha MotoGP a progressé, selon Fabio Quartararo

Hormis la performance pure, Fabio Quartararo s’est aussi montré à son aise en rythme de course. Le tricolore a déjà montré de bonnes aptitudes en course et reconnaît avoir gagné quelques dixièmes lors du test de Sepang. Bien que la Yamaha soit toujours distancée en ligne droite, par les Ducati notamment :

« Je suis très heureux car nous avons réussi de très bons longs runs. C’était les deux journées les plus difficiles, et nous avons réussi à passer en les 1’59, ou en petit 2’00, donc je suis très satisfait du rythme. C’est le premier long run que nous ayons fait avec la moto, nous avons besoin de travailler avec l’électronique. »

« L’année passé nous avons vu que la vitesse de pointe était notre principal problème. Nous sommes toujours loin des meilleurs en la matière, ce qui est quelque chose que nous devrons travailler au Qatar. Mais je pense qu’avec cette moto nous pouvons déjà gagner quelques dixièmes. »

Des propos de bon augure, donc, avant l’ouverture de la saison à Losail (Qatar). Les prochains tests sur le tracé du Moyen-Orient seront l’occasion pour le tricolore de préparer cette course. Mais nul doute qu’avec l’expérience qui est désormais sienne, ainsi qu’une machine officielle, il sera désormais capable de se battre aux avants-postes. Rendez-vous est donc pris du 22 au 24 février pour les derniers essais officiels de pré-saison MotoGP.

https://twitter.com/FabioQ20/status/1226451551184543748

(crédit photo : Twitter Fabio Quartararo)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR