Le Mag Sport Auto

MotoGP: Hervé Poncharal ne comprend pas Johann Zarco

Johann Zarco

Hervé Poncharal (manager du team Tech3 MotoGP) est revenu sur la saison 2019 chaotique de Johann Zarco. Il avoue ne pas comprendre les choix du futur pilote Ducati Avintia.

« Je suis désolé pour Zarco » a récemment déclaré Hervé Poncharal (patron du team Tech3 en MotoGP) lors d’une interview pour Speedweek. L’homme qui a accompagné le tricolore lors de ses deux première saisons dans la catégorie reine des Grand Prix Moto est revenu sur l’année 2019 de ce dernier. 12 mois qui ont vu le Cannois passer de KTM à Honda, puis finalement Ducati.

Tout en respect, le patron de l’équipe française est d’abord revenu sur sa collaboration avec Zarco. « Deux belles années (…) en 2017 et 2018 », selon lui. Une époque où Tech3 battait encore pavillon Yamaha, tandis que que Zarco battait… les pilotes d’usine de la marque. « Je lui en serai toujours reconnaissant, avouait ainsi d’entrée de jeu Hervé Poncharal. Nous avons eu de grands moments ensemble (…) Et je n’oublierai jamais les réalisations qu’il a données à notre équipe. »

Hervé Poncharal dans l’incompréhension face à Johann Zarco

Cela étant dit, l’ex-boss du tricolore s’est penché sur le choix de ce dernier de quitter KTM. Une décision qu’Hervé Poncharal ne comprend justement pas: « Quel choix avait-il après le Grand Prix de Valence?, questionne-t-il ainsi. Il aurait pu retourner en Moto2. Mais pourquoi? Et puis il y avait Avintia-Ducati. Mais lorsque vous avez été un vrai pilote d’usine Red Bull KTM, cela ne peut pas être une opportunité… Il avait Red Bull comme sponsor principal, il était membre de l’équipe d’usine chez KTM, il y avait un programme de deux ans. Il savait à quelle vitesse KTM conduit le développement, et les progrès accomplis au cours de la saison 2019 étaient sans équivoque » analyse Hervé Poncharal.

Malgré tout, l’homme à la tête de Tech3 estime ne pas avoir à conseiller Zarco quant à son avenir:

« Comment pouvez-vous abandonner à un moment où même pas 25% de la durée de votre contrat est terminée ? Je ne comprends pas, sauf si vous devenez ensuite un véritable pilote d’usine chez Honda. Cela en valait peut-être la peine. Mais si vous n’avez le choix entre Moto2 et Avintia qu’après cette résiliation de contrat… Mais c’est sa vie. Je n’ai plus rien à dire ».

Un choix aux conséquences directes pour Tech3

Le choix de Zarco a en tout cas fait des heureux, principalement Brad Binder. Vice-champion du monde Moto2 cette saison, le Sud-Africain a récupéré le guidon du Français. Alors même qu’il devait normalement faire ses débuts chez Tech3, ce qui n’a pas manqué de décevoir Hervé Poncharal:

« En quittant à la moitié du contrat, il (Zarco, ndlr) a fait partir Brad Binder de l’équipe Tech3 pour 2020. Cela aurait été un travail incroyablement intéressant pour moi de travailler avec Brad. J’apprécie les compétences du Sud-Africain. J’étais vraiment impatient d’entamer cette collaboration ».

D’autant que Johann Zarco a également blessé Miguel Oliveira, en le percutant à Silverstone (le 25 août dernier). De quoi stopper l’ascension de Tech3 lors de la saison 2019, ce que détaille, toujours, Hervé Poncharal:

« Il a percuté et blessé mon pilote Miguel Oliveira dans la course pour la 10e ou 11e place à Silverstone. À une époque où nous étions vraiment forts. Miguel venait de décrocher la huitième place avec le team en Autriche. Après la blessure à l’épaule en Angleterre, la saison était terminée (…) pour ainsi dire. Il aurait pu terminer la saison juste après cette course, mais nous avons attendu novembre pour une opération à l’épaule ».

Rappelons que Johann Zarco a signé chez Ducati Avintia pour 2020. Il bénéficiera d’une Desmosedici GP19, de l’an passée, suivie officiellement par Ducati. Une chance qu’il ne doit pas laisser passer, afin de rester dans la catégorie reine.




Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR