Le Mag Sport Auto

MotoGP : Valencia, Zarco en bave, Lorenzo progresse

Personne ne lui promettait mondes et merveilles, lors de sa signature chez KTM. C’est donc fort logiquement que Johann Zarco a découvert sa nouvelle moto dans la douleur.
A l’occasion des essais de Valencia, en aval de la clôture du championnat 2018, le tricolore n’a pas fait de miracles, côté chronomètre. Ce dernier a même chuté, à plusieurs reprises…Sa nouvelle aventure ne s’annonce pas aisée !

Zarco sait qu’il devra changer son style de pilotage

Assurément, il doit être plus facile de vivre la situation de Jorge Lorenzo, qui quitte la Ducati pour la référence Honda, que celle de Johann Zarco, passant de la Yamaha à la KTM. Mais la position du tricolore sur le marché des transferts ne lui a pas donné l’opportunité de trouver mieux que ce guidon, bien que des discussions aient eu lieu pour que le Français rejoigne Marquez…C’est donc sur KTM qu’il devra, à nouveau faire ses preuves pour ne pas dire, repartir de zéro.

Lucide, l’intéressé ne s’attendait pas à briller lors des deux journées d’essais sur le tracé de Valencia. Mais, peut-être, s’attendait-il à moins de difficultés ? Deux chutes, alors qu’il cherchait la limite de sa machine et un chrono très lointain (21ème à 1,7s), voilà comme résumer de manière basique la première expérience de Johann au guidon de la KTM. Mais, nous le savons, le potentiel est là et Zarco devra incarner l’architecte aidant son équipe à bâtir de premiers succès. Sachant que Pol Espargaro, en concluant la dernière manche du championnat sur le podium, à entamé l’histoire. Mais, Johann le sait, il va devoir remettre en question son style de pilotage pour grimper dans le classement :

Je suis tombé à deux reprises, sans me faire mal. Mais ces deux chutes mettent en évidence les points faibles actuels de la moto, explique-t-il. Malgré tout j’ai pu comprendre un certain nombre de choses et j’ai aussi pris conscience qu’il va falloir que je change ma manière de piloter pour exploiter au mieux cette moto. Toutefois avec le temps, je pense qu’il y a de quoi construire une belle aventure.

De son côté, Jorge Lorenzo, malgré sa période de convalescence, est parvenu à entrer dans le top douze au guidon de la Honda. 12ème à 8 dixièmes du meilleur temps et à 7 dixièmes de son coéquipier, Marc Marquez, le nouvel arrivant paraît déjà à l’aise. La preuve (s’il en fallait encore une) que la Honda reste la machine ultime. Parmi les autres pilotes ayant débuté à Valence, notons la 17ème de Quartararo sur Yamaha, juste devant Andrea Iannone qui découvrait, pour sa part, l’Aprilia. Là encore, pour l’Italien, douloureuse transition que de quitter le guidon de la Suzuki pour celui de la machine transalpine…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR