Le Mag Sport Auto

MotoGP : Zarco à la rescousse de Bagnaia

johann zarco mans

C’est aussi ça, l’avantage de disposer de plusieurs pilotes de référence, au sein d’une seule et même maison. Ducati en l’occurrence. En effet, apprès une série désastreuse, Pecco Bagnaia, fraîchement promu au sein de l’équipe officielle, se doit de réagir. Car depuis sa signature, l’Italien n’est plus que l’ombre de lui-même. Et sa machine n’en est pas la seule responsable. Alors, les données de Johann Zarco vont lui être précieuses.

Zarco, prochain pilote Pramac, inspire un futur pilote officiel…

Il est vrai que depuis quelques courses, la Ducati n’est pas en grande forme. Néanmoins, certains pilotes parviennent tout de même à en tirer la quintessence. Et en particulier Johann Zarco qui, sur la dernière épreuve, a réalisé une grande course, non-loin du podium. Cela après s’être brillamment qualifié en troisième ligne. Aussi, Pecco Bagnaia va se servir des données du pilote tricolore, pour tenter d’inverser la tendance.

« Ce que nous pouvons dire, c’est que Johann était très fort et rapide. Je dois regarder ses données pour comprendre ce qu’il a fait, parce que pour moi, être aussi rapide que lui aurait été vraiment difficile. On avait peut-être un rythme très proche du sien en EL4 mais ce n’était pas bien de partir de la 18e place. Il était très fort ce week-end, donc je dois voir ses données, comprendre ce qu’il s’est passé et essayer de progresser pour Valence. Sa moto est très proche de la notre. C’est une hybride. Je dois mieux analyser ses données, comprendre ce qu’il faisait différemment. Il était surtout très bon à l’accélération et dans une telle situation, c’est sûr que c’est mieux. Normalement, je suis bon à l’accélération et c’était vraiment difficile pour moi sur cette piste. En tout cas, je vais analyser ses données. J’espère vraiment que ce sera mieux à Valence, parce que j’étais très lent dans ces conditions. C’était très dur de rouler plus vite. »

En clair, celui qui a été préféré à Johann Zarco pour le guidon officiel, va devoir s’inspirer du Français pour tenter de retrouver la bonne voie ! Cocasse…Mais cela confirme, une fois encore, que le pilote Avintia a plus que sa place en MotoGP, qui plus est au guidon d’une machine compétitive. L’échec KTM est bel et bien loin derrière lui…

source

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR