Le Mag Sport Auto

MotoGP : Zarco et Ducati heureux des premiers tests

MotoGP : Johann Zarco sur sa Ducati Avintia, Sepang 2020

Johann Zarco et Ducati sont satisfaits des premiers essais MotoGP à Sepang. Même s’ils savent que du travail reste encore à abattre pour la saison 2020.

L’histoire entre Johann Zarco et Ducati ne fait que commencer, mais elle part sur de bonnes bases. Après les trois premiers jours d’essais MotoGP à Sepang, conclus à seulement six dixièmes du meilleur temps, les deux parties s’estiment sur la bonne voie. C’est ce qu’a confié Johann Zarco au site du MotoGP, après trois journées à découvrir la Ducati du team Avintia :

« Dans l’ensemble, je suis plutôt content. Le matin, j’ai essayé de tirer profit des bonnes températures pour aller chercher un chrono et j’ai réussi à passer sous la barre des 1’59 ; ce qui est extrêmement positif ! C’est un excellent tour, ceci étant je reste loin au classement, compte tenu du fait que les autres aient été eux aussi très rapides. D’ailleurs je les félicite et en soi, c’est bon d’avoir un tel niveau. »

Johann Zarco retrouve tout juste le MotoGP

Malgré tout, tricolore sait qu’il reste encore du travail à abattre. D’autant qu’il reprend à peine contact avec le MotoGP, et une nouvelle machine, la Ducati GP19. Là où les autres pilotes ont déjà pu bénéficier des tests de Valence et Jerez (en novembre). Afin de prendre contact avec leur nouveau matériel :

« Pour ma part, je continue d’apprendre. Il faut dire qu’il y avait beaucoup de choses d’assimiler. Ça n’a pas été facile également de se remettre dans le bain après cette longue trêve hivernale. En tout cas, je suis sur la bonne voie. Il faut juste que je reste calme pour apprendre et mieux contrôler les points forts de cette moto, comme ses points faibles. »

Dans cet apprentissage, Johann Zarco peut en tout cas compter sur le soutien de Ducati. Gigi Dall’Igna se dit en effet comblé de la manière dont Johann Zarco s’adapte à la Ducati. Ce qu’il a avoué dans des propos rapportés par motorsport.com :

« Gardons à l’esprit qu’il s’agit de sa première prise de contact avec la Ducati, car il a manqué à la fois le test de Jerez et celui de Valence (…) Alors je ne m’attendais franchement à rien de plus de sa part. Au contraire, je suis content de la manière dont il a affronté ce processus. Avec lui aussi, il y a sûrement un peu de travail à faire mais je suis assez confiant. »

Encore du travail pour revenir au plus haut niveau

Si Zarco manque d’expérience sur Ducati, Gigi Dall’Igna a en tout cas déjà profité de celles qu’il a connues sur Yamaha, KTM et Honda. Ceci en faisant rouler le Français avec des réglages spécifiques lors du premier jour. Afin de recueillir un maximum d’infirmations, comme il l’a détaillé à Sky Italia :

« Zarco a commencé le premier jour en faisant un travail un peu différent. Nous avons expérimenté avec lui un réglage qui était un peu, pour ne pas dire assez, différent de notre standard habituel et nous avons donc essayé de recueillir des informations avec lui le premier jour. »

De quoi donner une valeur supplémentaire au Cannois, comme l’avait par ailleurs déjà expliqué Dall’Igna. S’il a su montrer sa vitesse sur un tour, avec un 1’58’’951 comme meilleur chrono, il s’agira maintenant pour le Cannois d’aller travailler le rythme de course. Tout en commençant à prendre plus de risques, lui qui n’a pas atteint son objectif de top10 général à Sepang.

Pour ce faire, Johann Zarco utilisera les trois prochains jours d’essais au Qatar, du 22 au 24 février. L’occasion de retrouver un circuit très favorable à sa machine. Ducati y ayant remporté les deux dernières éditions du Grand Prix. Le tricolore souhaite en tout cas « garder [sa] mentalité de ne surtout pas brûler les étapes » ! Avant l’ouverture de la saison, le 8 mars prochain.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR