Le Mag Sport Auto

MotoGP : Zarco n’exclut pas un retour en Moto2

C’est la conséquence directe de la rupture tardive entre Johann Zarco et son équipe, en MotoGP. En effet, à ce stade de l’année, il est difficile de trouver un bon guidon qui ne soit pas déjà occupé. Ce qui pourrait inciter le pilote tricolore à quitter provisoirement la discipline reine pour y revenir plus fort.

MotoGP 2020 : Johann Zarco évoque des « solutions » hypothétiques

Johann Zarco, pour l’heure, n’a pas de contrat en poche à l’aube de la saison 2020. Et sachant que les écuries de pointe sont toutes complètes, il y a de forte chance pour que le pilote KTM ne se retrouve sans guidon, l’année prochaine. A moins qu’il n’accepte de courir pour une petite formation, chose qu’il n’acceptera probablement pas. A moins qu’une proposition n’émane d’un Team satellite qui lui promettrait une montée au sein de l’équipe officielle en 2021.

« Pour l’instant il n’y a pas de plan B, mais je suis en train d’y travailler Sur le papier, tout le monde est bien signé pour 2020. Il y a pas mal de personnes autour de moi, on y réfléchit. J’ai aussi, grâce à l’expérience, des contacts assez bons au sein du paddock, au sein des Grands Prix. Des solutions, il peut y en avoir », a-t-il déclaré sur RMC. « Le but c’est d’aller jouer un titre et actuellement je sens que, même dans les deux années à venir, je n’en aurai pas la possibilité, alors je souhaite rebondir un peu plus tôt. L’objectif pour 2020 c’est de courir en MotoGP, d’être sur une MotoGP de bon niveau pour non pas retrouver un niveau de pilotage, parce qu’il est toujours là, il n’est pas perdu en huit mois, mais me mettre cette intensité des avant-postes et ensuite avoir la possibilité de jouer le championnat », poursuit-il

MotoGP : Zarco remplacé par Pedrosa ? Pas dans les plans de Dani

Aussi, compte-tenu de cette situation, Johann Zarco envisage de redescendre en Moto2 et même, de s’engager dans d’autres séries (qu’il ne cite pas) : « Ça reste aussi une option. Il y a, on va dire, un plan A, B, C, peut-être même D… Tout est encore vraiment très frais, l’annonce s’est faite hier. En même temps, je dois aussi m’entraîner, c’est pour ça qu’il y a un temps pour prendre les coups de fil, un temps pour s’entraîner ».

Par ailleurs, dans le cas ou Johann ne trouverait pas de solution pour rester dans le cadre des séries MotoGP, l’on imagine que le Superbike l’accueillerait à bras ouverts également. Néanmoins, les solutions possibles évoquées par le Français restent assez énigmatiques. Faut-il envisager la création d’une nouvelle structure ? Ou le départ « surprise » d’un pilote engagé actuellement dans une équipe de pointe (Lorenzo chez Honda, par exemple) ? Affaire à suivre…

One Comment

  1. Salvi Fabien

    15 août 2019 at 20 h 46 min

    Red Bull KTM traite ses pilotes comme Red Bull F1!!Aucun respect ! Qu’ils aillent au diable ces chefs d’entreprise …

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR