Le Mag Sport Auto

MotoGP : Zarco, un avenir et des victoires en rouge ?

Johann Zarco

En attendant l’annonce officielle -qui ne devrait plus tarder- Johann Zarco est finalement parvenu à se sortir d’une situation difficile, qui paraissait même perdue, pour certains. Pourtant, à force de pugnacité, le tricolore a su redorer son blason pour émerger. Si bien que le meilleur reste peut-être à venir, avec Ducati…

Johann Zarco, un « top driver » qui ne laisse pas indifférent

S’il est désormais l’un des pilotes les plus expérimentés, en matière de nombre de constructeurs fréquentés, Johann Zarco c’est avant-tout un excellent coup de guidon et un perfectionnisme pouvant le servir (Honda LCR, Yamaha) comme le desservir (KTM). Quoiqu’il en soit, les piges du Français chez Honda, en fin de saison, lui ont permis de se refaire une belle image. D’autant que son retour technique a surpris, après la mauvaise expérience KTM et les propos peu élogieux de son ex-patron.

Et alors que sa carrière semblait au point mort, après le choix de Honda (qui lui a préféré le jeune Marquez), un rebondissement l’a peut-être remis sur orbite. Certes, sur le papier, courir pour Avintia n’est pas extraordinaire. Sauf que, à la faveur d’un alignement de planètes favorable, Johann a probablement réalisé le coup du siècle. Tout d’abord, il disposera d’une Ducati de cette année, rapide en ligne droite et susceptible de le mettre dans une bonne position, en 2020, sur les tracés rapides. Le tout dans une structure désormais « satellite ».

De plus, il profitera d’un encadrement « Ducati » car le constructeur italien a fait le forcing pour le convaincre se signer chez Avintia…avec un contrat Ducati ! Et si le patron de l’équipe officielle s’est employé à le recruter, ce n’est pas pour rien en faire. D’abord, son expérience au guidon de différentes machines est un énorme atout. Par ailleurs, le tricolore sait se battre aux avant-postes et s’est déjà offert poles et podium. En clair, il est un « top driver ».

Le profil idéal pour épauler Dovizioso ?

Et chez Ducati, aux côtés de Dovizioso, on a justement besoin d’un pilote de sa trempe c’est à dire « prêt à l’emploi ». Son bon retour technique et son sens de l’attaque en faisant un candidat parfait, par exemple pour remplacer un Petrucci un peu décevant. Aussi, à moins qu’un candidat plus prestigieux n’émerge dans les 12 prochains mois, le guidon officiel, chez Ducati, semble lui être promis. A condition, bien entendu, qu’il réalise une saison 2020 de qualité. Chose que l’intéressé est tout à fait capable de faire.

Le cas échéant, Zarco se retrouvera très probablement en position de gagner des course, avec Ducati, après une campagne « au purgatoire » chez Avintia. Evidemment, c’est tout le mal que nous lui souhaitons, tant son talent mérite d’être récompensé…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR