Le Mag Sport Auto

Nascar WTS : un « Frenchman in Nascar »…à Las Vegas !

Effectuant sa rentrée en NASCAR Camping World Truck Series, le français Michel Disdier a su se faire remarquer, attirant sur lui les regards en piste comme en dehors, grâce à un excellent week-end de course à Las Vegas.

Week-end difficile mais positif

Qualifié en 22ème position pour sa première dans l’écurie Young’s Motorsports, Michel Disdier pouvait s’estimer heureux. En effet, il terminait sa qualification à seulement 8/10ème du temps du poleman, Kyle Busch (entre autre champion NASCAR 2015, un détail…). Mais, surtout, le français installait sa Chevy à moins de 2 dixièmes du top10 !

Ce résultat, Michel Disdier l’expliquait par un changement d’amortisseurs arrière lui donnant une voiture « complètement transformée ». Il gagnait ainsi presque 6/10ème de seconde au tour, frôlant les premières lignes. N’ayant effectué qu’une vingtaine de tours en deux heures d’essais libres et sans tester ses nouveaux réglages avant la qualif, cela donnait des espoirs de bien figurer lors la course.

Mais après un bon départ, les choses tournaient mal pour Michel Disdier. Tout d’abord lors du premier arrêt, une pénalité pour haute vitesse dans les stands lui était attribuée. Une punition expliquée par un compte-tours déficient et jugée injuste par son équipe. Le français repartait donc bon dernier, mais ne baissait pas les bras, bien au contraire ! Il s’accrochait et remontait alors au classement… Jusqu’à ce que le leader Brett Moffit qui lui prenait un tour ne vienne percuter l’arrière de sa voiture !

La suite, Michel Disdier nous la raconte : «  J’ai eu une crevaison lente, la voiture est partie complètement en travers sur 800 mètres ! Puis dans les derniers tours, j’ai eu un problème de barre sur l’arrière. La voiture est devenue sur-vireuse et presque totalement incontrôlable. Il restait dix tours et je n’ai pas pris de risque ».

Achevant sa course en 19ème position, le niçois estimait cependant qu’il « aurait pu gagner deux places avec une voiture saine » en fin de course. Il regrettait également la pénalité subie lors du premier pit-stop et l’action de Brett Moffit, irespectueuse des consignes du briefing.

Une présence remarquée

Si les résultats n’étaient pas spécialement à la hauteur des attentes du team, le travail fourni par l’équipe s’est cependant fait remarquer, ainsi que les faits de course…Tout d’abord, l’accrochage avec Brett Moffit a été diffusé de nombreuse fois (comme chaque crash en NASCAR en fait…). Mais il a fait également beaucoup parler car il impliquait une erreur du leader de la course. En effet, il avait été souligné au briefing de course que doubler à l’intérieur de la courbe était dangereux.

Mais Michel Disdier a aussi attiré l’attention des médias pour d’autres raison que son implication dans un crash. Le français a, par exemple, été interviewé en live par Fox TV juste avant la course. Il a également tourné une vidéo avec Michael Waltrip, ancien pilote de NASCAR. Ce dernier a beaucoup parlé de lui et lui a notamment donné de nombreux conseils pour gagner des dixièmes,…

Pour Michel Disdier, cette exposition représente « Un joker énorme qui peut (…) aider à attirer de nouveaux sponsors ». Il est donc possible, toujours selon lui, que cela « déclenche des changements rapides » à venir pour son programme.

En tout cas, le français aura brillé lors de cette première course. Avec plus d’expérience, il sera probablement en mesure de progresser encore dans la hiérarchie de la catégorie, et de se faire encore mieux voir. Gageons que cela lui apportera des opportunités futures.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR