Le Mag Sport Auto

Nico Hülkenberg, une dernière porte fermée, en Formule 1

nico hülkenberg

Alors qu’Antonio Giovinazzi vient d’être renouvelé dans ses fonctions, cette officialisation fait une victime. Il s’agit de Nico Hülkenberg. Evincé de Renault F1 après le recrutement d’Esteban Ocon, l’Allemand avait récemment déclaré être focalisé sur Alfa Romeo Racing, sa dernière chance de rester en Formule 1…

Formule  1, Hülkenberg, ce n’est qu’un au revoir ?

C’est, très certainement, la fin de la carrière de Nico Hülkenberg, en Formule 1. Quoique, selon ce sera fera Esteban Ocon chez Renault et en fonction des transferts 2020/2021, un retour ne serait pas impossible. Toutefois, concernant sa présence en 2020 sur la grille de départ, l’affaire parait entendue. Si des discussions ont bien eu lieu entre Nico et la Direction d’Alfa Romeo, c’est finalement Giovinazzi qui a été préféré. Parce qu’il est issu de la Ferrari Drivers Academy, tout d’abord. Mais aussi à la faveur de ses bonnes performances, en seconde partie de saison, face à la référence Kimi Raikkonen.

Un constat assez triste, lorsque l’on regarde certains baquets, occupés par des pilotes moins doués qu’Hülkenberg. Et si ce dernier mérite clairement sa place en Formule 1, il paye aussi son manque de réalisme dans des situations ou le podium lui tendait les bras. En effet, l’intéressé a toujours commis des erreurs lors de ses rares occasions de monter sur la boite. Un blocage psychologique, probablement, dont Nico paye le prix fort aujourd’hui.

Reste toutefois la perspective d’accepter un poste de pilote d’essais et/ou de réserve, histoire de garder un pied en Formule 1. Car, fin 2020, de nombreux pilotes arriveront en fin de contrat. Magnussen, Grosjean, Perez, Raikkonen, Giovinazzi mais aussi, des pilotes de pointe comme Sebastian Vettel ou Valtteri Bottas. Voilà qui pourrait offrir des opportunités au pilote Renault, dont le profile (excellent pilote de développement, expérimenté) ne devrait pas laisser indifférent.

A moins que le pilote en question ne décide de tirer un trait définitif sur la F1, en s’orientant vers une ou plusieurs autres disciplines. L’on imagine que la Formule E, l’Endurance ou encore, l’Indycar et le DTM, lui feraient volontiers une place…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR