Le Mag Sport Auto

Ouvrage : focus sur L’Equipe 1000 Grand-Prix [de Formule 1]

l'Equipe 1000 GP

Les fêtes de fin d’année viennent à peine de se terminer et nous avons pris connaissance de la sortie par les éditions Solar de « L’Equipe 1000 Grands Prix », signé par Stéphane Barbé, grande plume du célèbre quotidien sportif.

L’Equipe, un passif en matière d’ouvrages de qualité

Depuis 1995, L’Equipe nous a habitué a des parutions régulières de très bonne qualité sur le Sport Automobile :  » L’Equipe 50 ans de F1″ « 100 de Grands Prix Automobiles en France », les 24 Heures du Mans 1923-2010″ et plus récemment « L’Equipe raconte Sebastien Loeb »Tous d’excellents ouvrages, qui racontent avec les textes et photographies de l’époque, cette grande épopée qu’est le Sport Automobile.

La sortie, dans une relative anonymat, de cet ouvrage, 8 mois après le 1000ème Grand Prix de l’histoire en Chine interroge un peu…Le contenu du livre survole avec une certaine superficialité, les 1000 Grands Prix de F1 depuis sa création à Silverstone en 1950. Le 100ème, 200ème, 300ème Grand Prix avaient déjà été évoqués au printemps dernier par Sport Reporter sur Canal+, un sujet qui sied mieux à un documentaire télévisé qu’à un livre.

Un ouvrage très complet mais…

Les Grands Prix les plus marquants sont, à ce sujet, plus intéressants à consulter. Avec pour parfait exemple Adélaïde en 1986 ou Donington en 1993. Ce qui manque à cet ouvrage, est le fond : ces 1000 Grands Prix, qui ont été suivis par Charles Faroux, Maurice Henry, Didier Braillon, Anne Giuntini, Edouard Seidler ou Johnny Rives.
Une version réactualisée de l’ouvrage « 50 ans de F1 » en y ajoutant les articles sur les Grands Prix entre 1999 et 2019 auraient été bien plus passionnant à lire….

Par contre, les statistiques de cet ouvrage sont particulièrement complètes. Y figurent, tous les résultats du Championnat du Monde, les grandes équipes, les circuits les plus célèbres, les plus grands pilotes sont intégrés à cet ouvrage. Rien n’y est oublié, avec des données très complètes. Coquille cependant: le dessin de la Williams d’Alain Prost avec les couleurs Rothmans.

La Formule 1 est avant tout une histoire d’hommes, une longue épopée, avec ses exploits, ses joies ses peines,  tout ce que les plus grands journalistes de l’Equipe ont su écrire à l’époque des faits. Les éditoriaux rédigés après les décès de François Cevert et Gilles Villeneuve par Edouard Seidler et Johnny Rives sont encore aujourd’hui particulièrement touchants.

Ce qui manque à ce livre : un petit supplément d’âme…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR