Le Mag Sport Auto

Paul Di Resta s’orienterait vers le DTM

Paul Di Resta est clairement le grand perdant suite aux derniers transferts officialisés ces jours-ci en Formule 1. Après avoir été éjecté de Force India par Nico Hulkenberg et Sergio Perez (ce dernier disposant d’un sponsor qui aura probablement fait la différence) et tandis que son ex-coéquipier, Adrian Sutil, a trouvé refuge au sein de l’écurie Suisse Sauber, le pilote Ecossais ne devrait, sauf surprise de dernière minute, plus être en Formule 1 en 2014.

Faute de soutiens financiers importants, Di Resta ne fera probablement plus partie de la catégorie reine du sport automobile l’année prochaine. Celui qui fut soutenu par Mercedes dès son arrivée en F1 après son titre en DTM et qui était considéré comme l’un des futurs grands de la discipline doit se faire une raison, son aventure ayant de grandes chances de s’achever dans les jours qui viennent, bien qu’un volant chez Sauber soit encore à attribuer. Outre le manque d’appuis financier, le pilote Ecossais paye peut-être également son manque de charisme et ses difficultés à communiquer au sein d’une écurie.

Toujours est-il que deux options se profilent pour Di Resta à savoir, rejoindre le championnat Indycar aux USA ou, option à priori la plus crédible, effectuer son retour en DTM. Ce dernier discuterait en effet avec Mercedes dans l’optique de rempiler dans le championnat Allemand. L’objectif de Di Resta étant de rejoindre une discipline qu’il connaît et dans laquelle il disposera d’une voiture capable de gagner et de lui permettre de lutter pour le titre de champion. Les jours qui viennent devraient confirmer ou non ce possible transfert de la F1 au DTM, un grand classique pour les pilotes de F1, puisque d’autres comme Jean Alesi, Mika Hakkinen, Ralf Schumacher, Timo Glock ou encore Heinz-Harald Frentzen avaient suivi le même parcours avant lui…

Source : ESPN F1

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR