Le Mag Sport Auto

Pierre Gasly au service des jeunes pousses, dans le simulateur FFSA

Engagé en Formule 1 depuis la fin de la saison 2018, avec la Scuderia Toro Rosso, Pierre Gasly n’en oublie pas pour autant à qui il doit -en partie- cette réussite. Ainsi, le pilote tricolore a rendu visite à la FFSA, du côté du Mans, afin de tester puis donner son avis sur le tout nouveau simulateur mis en place pour les jeunes pilotes s’apprêtant à débuter dans le championnat de France de F4.

Gasly partage son expérience de la Formule 1

Afin de préparer les pilotes en amont de leurs courses de F4 (notamment au niveau des freinages, des sensations et de l’apprentissage des circuits), la FFSA Academy a fait appel à Yannick Hubert, Ingénieur de l’écurie sarthoise Dams afin de créer un nouveau simulateur. Et pour valider le lancement de cette technologie, Pierre Gasly a également été mis à contribution, quelques jours après le Grand-Prix d’Allemagne de F1.

« Le simulateur est un outil bénéfique pour les jeunes pilotes notamment durant la transition entre le kart et la F4. Il permet de travailler sur soi, de se développer en tant que pilote. J’ai passé plusieurs années à la FFSA Academy et je n’avais pas encore accès à ce genre de machine mais cela accélère vraiment l’apprentissage et aujourd’hui, nous nous entrainons beaucoup sur simulateur. C’est une superbe opportunité pour nos espoirs de prendre l’habitude de travailler sur cet outil et de pouvoir analyser leurs performances avec les instructeurs. » Pierre Gasly, Pilote de Formule 1 – Toro Rosso​

« L’avis de Pierre est précieux pour nous car il a l’habitude de travailler sur simulateur et son expertise nous permet d’optimiser les réglages de notre machine. C’est un outil d’entrainement indispensable car contrairement aux autres activités sportives qui jouissent d’une préparation quotidienne, le coût de la pratique du sport automobile contraint les pilotes à ne s’entraîner que tous les 15 jours environ. Le simulateur se substitue à ce manque et permettra à nos pilotes de F4 ou du pôle France de développer leurs compétences. C’est également intéressant pour les pilotes de kart qui souhaitent rentabiliser leur première journée de tests avant de prendre leur décision d’évoluer et de s’inscrire en F4. » Christophe Lollier, Directeur Technique National

Prochain rendez-vous pour Gasly, vendredi prochain, avec les essais libres 1 du Grand-Prix de Hongrie 2018 de Formule 1.

Photo : © Dominique Breugnot

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR