Le Mag Sport Auto

Pour Capirossi, Zarco aurait choisi Honda, sans son manager

Johann Zarco en combinaison KTM MotoGP

Loris Capirossi estime que Laurent Fellon, ex-manager de Johann Zarco, aurait poussé le Cannois chez KTM alors que Honda avait fait une offre.

Johann Zarco a vécu une année 2019 extrêmement compliquée. Arrivé tout sourire chez KTM en tant que pilote officiel, celui qui était censé être le leader de la marque n’a pas réussi à s’adapter à la machine. Au point de rompre son contrat de deux ans, avant même la mi-saison.

Johann Zarco séparé de Laurent Fellon suite à un mauvais choix?

Mais Johann Zarco n’a pas seulement mis fin à sa relation avec KTM en 2019, puisqu’il s’est également séparé de son manager de toujours, Laurent Fellon. Un décision sur laquelle Loris Capirossi est revenu, lors de la quatrième édition du Monaco World Sports Legends Award.

L’ex-pilote italien a effectivement été invité à réagir sur la saison passée. Désormais engagé pour la DORNA (société détenant les droits du MotoGP), ce dernier a évoqué sur le cas Zarco. Notamment sur des rumeurs ayant couru quant au rôle de son manager de le placer chez KTM. Ceci alors qu’Honda aurait fait une offre au Cannois, comme il l’a détaillé au journaliste Andrea Noviello, pour Paddock GP:

« Ce choix calamiteux [d’aller chez KTM], il est avant tout à mettre sur le dos de son ex-manager (Laurent Fellon ndlr) ! Si ce dernier ne l’avait pas poussé à rejoindre KTM, Johann aurait très probablement choisi Honda. J’ignore tout du fin fond de l’histoire, mais ce sont les bruits qui circulent dans le paddock. C’est dommage parce que Zarco est un pilote très talentueux. Cette année, il a connu une saison vraiment compliquée avec KTM. Il a décidé d’interrompre sa collaboration avec la marque autrichienne avant même la fin du championnat alors qu’il disposait encore d’un contrat d’un an. Clairement, Johann était en difficulté. »

D’après Capirossi, Avintia fournira une « moto superbe » cette année

Après cet épisode catastrophique du côté de l’Autriche, Johann Zarco a toutefois pu rebondir avec Honda LCR. Le tricolore a en effet remplacé Takaaki Nakagami lors des trois dernières épreuves de la saison 2019. Assez pour prouver qu’il n’avait rien perdu de son talent, malgré plusieurs chutes.

Ses performances lui permettant par la suite de retrouver un guidon chez Ducati-Avintia, en 2020. Le tout avec une machine officiellement soutenue par la firme de Bologne. Un matériel que Loris Capirossi, ex-pilote Ducati, connaît bien et juge performant:

« Pour être franc, je dois reconnaître que Zarco s’est plutôt bien débrouillé avec la Honda. Il a, hélas, eu un peu de malchance. Ses chutes à Sepang et à Valence l’ont empêché de signer des résultats probants. Quand Lorenzo a annoncé son départ de la compétition, l’arrivée de Johann chez Honda en lieu et place de Jorge était une possibilité tangible. Malheureusement pour lui, Álex Márquez est venu se greffer dans l’équation avant de lui griller la politesse. Quelque part, c’est juste parce qu’Álex a quand même remporté le titre cette saison en Moto 2. On devait lui donner sa chance. Il n’empêche que Zarco va bénéficier d’une moto superbe avec la Desmosedici. Avintia sera soutenue techniquement par Ducati l’an prochain donc Johann aura un bon matériel à sa disposition. »

Avec cette nouvelle opportunité, le Français vise même désormais le titre en compagnie du constructeur italien, dans les années à venir. Une preuve que la piste Honda est définitivement close?

https://twitter.com/MotoGP/status/1202875669694300160

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR