Le Mag Sport Auto

Test : Project Cars GOTY, toujours au sommet ? [PS4]

Test réalisé en juin 2016

En attendant la sortie du prochain Forza Motorsport, les fans de jeu de course pourront jouer à Project Cars avec tous les DLC gratuitement disponibles dans la version Game Of The Year de Project Cars disponible depuis le 6 mais 2016. Pour mémoire, le Test de la version originale est disponible juste ici.

Concrètement, Bandai Namco et Slightly Mad Studios ont ajouté à ce Project Cars plus de 50 véhicules pour atteindre la barre des 125 voitures au total. Parmi celles-ci on retrouve deux hypercars exclusives de Pagani : la Zonda Revolucion et l’Huayra BC. En ce qui concerne les quelques bugs qui traînaient par ci par là dans le jeu, les développeurs ont profité de l’occasion pour résoudre le problème, en apportant plus de 500 caractéristiques et améliorations à ce véritable bijou de simulation automobile. Pour couronner le tout, le tracé mythique du Nürburgring fait son apparition avec le circuit du Nordschleife et le circuit « Grand-Prix » du Nürburgring. Concrètement, tous les DLC ajoutés à Project Cars en 2015 sont disponibles gratuitement dans cette édition Game Of The Year.

Project Cars GOTY : Toujours la référence ?

Project Cars GOTY Edition excelle à la fois dans le domaine de l’authenticité de la simulation de conduite et de la qualité des graphismes, qui en renforcent le réalisme. Un freinage tardif, une accélération trop violente, un accrochage et la sortie de piste devient routine. Le jeu demande, ainsi, certaine maîtrise, qui s’acquiert peu à peu, à force d’entraînement, avant de commencer à prendre du plaisir sur les différentes pistes proposées. En conséquence, logiquement, la prise en main n’est pas immédiate, mais c’est ce qui en fait une véritable simulation pointue.

Etat de fait par ailleurs illustré par les nombreux réglages possibles sur les véhicules : le châssis, le moteur, le différentiel, ou encore la pression pneumatique. Les conditions climatiques sont aussi un élément incontournable du jeu. La pluie peut pointer le bout de son nez à n’importe quel moment d’une course, ce qui contraint le joueur à choisir le bon moment pour s’arrêter au stand et changer de pneumatiques sachant que, dans certaines courses, vous serez obligés de poursuivre avec les mêmes gommes. Dans ce genre de situation, attention au manque d’adhérence qui peut très vite surprendre, renforçant ainsi le sentiment de réalisme.

Evidemment, seuls les joueurs n’ayant pas acheté la version originale de Project Cars devront se procurer cette édition GOTY, simulation totalement indispensable à tout amateur de réalisme en matière de course automobile. Très clairement l’une des références du genre…Nous ne développerons pas d’avantage sur Project Cars Goty ici même, ce dernier n’apportant que de nouveaux contenus issus des DLC, par rapport à la version originale testée il y a quelques mois sur Le Mag Sport Auto. Mais nous vous invitons à lire le test complet et tout frais réalisé sur Le Mag Jeux High Tech juste ici.

One Comment

  1. sqfsqfsq

    28 août 2016 at 14 h 35 min

    moi j’aimerais lire les arguments de ceux qui disent que project cars c’est pas de la simu comparé à asseto, automobilista, etc…
    ils ne font que cette affirmation sans JAMAIS dire le pourquoi. (effet de masse? effet moutons..^^)
    y ont ils vraiment joué volant en mains, pas sur.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR