Le Mag Sport Auto

Rallycross, les 208 de Paillier Compétition triomphent à Essay ! Bouliou se retire du championnat

Rallycross, les 208 de Paillier Compétition triomphent à Essay ! Bouliou se retire du championnat

Troisième manche de la saison, le Rallycross d’Essay a été dominé par les Peugeot 208 WRX et tout particulièrement celles de Paillier Compétition. Au final, le belge François Duval remporte sa seconde victoire consécutive en Championnat de France de Rallycross devant son coéquipier Fabien Paillier (double champion de France). Samuel Peu complète le podium et conserve sa place de leader au championnat.

François Duval encore victorieux !

Si en WorldRX, François Duval a été plus prompt à abimer la Skoda Fabia d’ES Motorsport qu’à faire de bons résultats à domicile, à Spa, en Rallycross France le belge est presque intouchable ! Après sa première victoire à Châteauroux, l’ancien pilote du WRC s’est offert un week-end facile à Essay. Toujours au volant de la 208 WRX du Team Paillier, celui qui est devenu garagiste, a remporté 3 manches qualificatives sur 4, sa semi-finale et la finale ! Seul Fabien Paillier, son coéquipier, a su lui ôter la victoire en Q3. Les deux pilotes du Paillier Compétition terminent aux deux premières places en finale à Essay.

Derrière, Julien Fébreau a, une fois de plus, réalisé un très bon week-end. Le journaliste de Canal+ rate le podium à la suite d’un tour Joker moyennement bien négocié. C’est une autre Peugeot 208 WRX, celle de Samuel Peu, qui complète le podium. Romuald Delaunay, revenu chez le DA Racing après sa Pige à Dreux l’an passé, se classe cinquième et offre un top 5 100% Peugeot 208 WRX en finale du RX d’Essay. Fabien Chanoine (Renault Clio IV RX) devance les DS3 de David Meslier et Jean-Sébastien Vigion. Ce dernier ayant su se qualifier pour la finale malgré une crevaison ! Le pilote de l’ancienne DS3 de Timur Timerzyanov a raté son départ et, pour sa première finale de la saison, n’aura pas pu faire mieux que la 8e place.

On notera que François Duval a annoncé qu’il disputerait les deux prochaines manches  (Faleyras et Lavaré) du Rallycross France. A voir si un pilote français arrivera à le battre…

David Vincent gagne, Xavier Goubill abandonne en finale.

Après avoir laissé tomber sa Skoda Fabia S1600 du Team Volland lors du Rallycross de Spa, Jimmy Terpereau est revenu avec sa Citroën C2. Visiblement, l’auto lui convient mieux. Auteur d’un week-end sans trop d’accrocs, le pilote de l’EuroRX Super 1600 prend sa revanche et gagne devant Yvonnick Jagu ! Martin Massé, frère du champion 2018 en Supercar, s’offre son premier podium de la saison. A noter la très belle performance de Nicolas Eouzan (Renault Twingo Super1600). Le costarmoricain, a été très bon tout le week-end, terminant 3e des manches qualificatives et même devant Terpereau en Q2 ! Malheureusement, il sera déclassé de sa quatrième place en finale suite à des contacts jugés trop violents.

En Division 3, David Vincent n’a pas vraiment laissé d’espoir à ses adversaires. Le champion en titre a tout gagné sauf la Q3. Il termine devant Romain Houllier, auteur d’une superbe performance au volant de sa Ford Fiesta. Maxime Sordet s’offre un deuxième podium en ce début de saison. Quatrième, Benoit Morel continue son bon début de saison. A noter qu’en trois manches nous avons eu trois vainqueurs différents en Division 3 ! Preuve que la domination de David Vincent n’est pas aussi forte que l’an passé. De son côté, Xavier Briffaud a « grillé un joker » en abandonnant en finale. Mauvais week-end pour le pilote de la Mini, 6e à l’issue des manches qualificatives suite à son DNF en Q3.

Du côté de la Division 4, petite surprise avec l’abandon de Xavier Goubill en finale ! Le double champion en titre a dû renoncer après un week-end sans fausse note. Quelques points s’échappent, mais le pilote de la Peugeot 306 reste en tête du championnat. Jean-François Blaise en profite pour aller décrocher une belle victoire. Le podium est complété par Sébastien Le Ferrand et Dorian Deslandes ! D’ailleurs, ce dernier était coaché par un certain Cyril Raymond.

Enfin, du côté de la Twingo Cup, c’est Dylan Dufas qui a enfin su décrocher sa première victoire ! Coaché par Cyril Raymond et Damien Meunier, le pilote normand a réalisé une très belle performance et a su tout donner pour décrocher ce premier succès. Il termine avec seulement 0.260s d’avance sur Romain Masselin ! De son côté, Christophe Lortie se classe troisième. Avec trois vainqueurs en trois manches, la Twingo Cup est très disputée. Mais, c’est le plus régulier, Dylan Dufas, qui pointe en tête du championnat.

Chez les filles, Alizée Pottier s’offre une troisième victoire consécutive. La jeune pilote a dominé la concurrence tout au long du week-end. Estelle Lambec et Chloé Danveau se hissent sur le podium.

Les montagnes russes émotionnelles pour Laurent Bouliou.

Pour Laurent Bouliou, cette saison 2019 du Championnat de France de Rallycross, est pleine de larmes. De joie, comme de tristesse ou d’énervement. Auteur d’un magnifique podium lors de la course d’ouverture à Lessay, le costarmoricain a terminé 9e à Châteauroux suite à une casse mécanique. A Essay, il espérait faire quelque chose. Mais voilà, à l’issue de la seconde manche de qualification du samedi, il a décidé de mettre un terme à sa participation au Championnat de France de Rallycross 2019 ! Et cela, à cause d’une pénalité. Le dimanche, il a tout de même décidé de participer à la semi-finale pour honorer son équipe, les spectateurs et ses partenaires. Malheureusement, il n’arrivera pas à se qualifier.

Comme il l’explique sur les réseaux sociaux, ce choix est lié à un sentiment d’injustice à la suite de sa pénalité en Q2. Terminant 5e, devant Fabien Paillier, Laurent Bouliou a été convoqué par les commissaires de course. Et ce, pour avoir mordu la ligne de son couloir au départ de la Q2. Soit. Là où le breton ne décolère pas, c’est que d’autres pilotes ont également mordu la ligne mais n’ont pas reçu de pénalité. Pas vu pas pris ou magouilles et compagnie ? En tout cas, face à ce sentiment d’impuissance et cette injustice, le « Ken Block breton » a décidé de mettre fin à sa participation entière au Championnat de France de Rallycross 2019.

Plus tard, il a annoncé sur les réseaux sociaux son nouveau calendrier, composé de deux manches en EuroRX (Holjes et Lohéac) et de trois manches en France (Faleyras, Kerlabo et Dreux). Il est malheureux de voir un sérieux candidat au top 5 sur chaque finale faire ce choix radical et abandonner suite à cette décision. Néanmoins, on peut compter sur lui pour faire le show sur les 5 manches qui composeront sa saison 2019. Tout ceci nous remémore les nombreuses disqualifications et pénalité d’Antoine Massé et Guerlain Chicherit en 2018. Preuve qu’il y a un vrai problème au niveau des décision des commissaires de course.

Espérons que le sport et le spectacle soit au rendez-vous lors de la quatrième manche du Championnat de France de Rallycross 2019, à Faleyras, la semaine prochaine.

Rallycross Châteauroux, une première belge en RX France !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR