Le Mag Sport Auto

Rallycross, Chicherit cartonne à Abbeville, Meunier épate !

Rallycross, Chicherit cartonne à Abbeville, Meunier épate !

La première manche du Championnat de France de Rallycross 2018 s’est déroulée à Abbeville. Une première pour le circuit picard. Au terme d’un week-end ponctué de quelques couacs, la victoire est revenue à Guerlain Chicherit sur la Renault Clio IV RS RX du G-FORS.

Guerlain Chicherit vainqueur au Rallycross d’Abbeville !

Hier matin, quand nous l’avions rencontré, Guerlain Chicherit nous avait annoncé la couleur « je suis venu pour jouer la victoire !« . Et bien, le pilote G-Fors a dominé la concurrence tout au long du week-end ! 3 victoires en qualifications et une 2e place, puis une victoire en semi-finale. Rien ni personne n’a su arrêter Guerlain ! Avec une prestation impressionnante, le pilote a, comme l’an dernier, remporté la première manche du Championnat de France de Rallycross. Il devance Antoine Massé et Julien Fébreau ! Le journaliste de Canal+ s’offre un podium pour son premier rallycross de la saison. C’est l’une des sensations du week-end. Quatrième, Fabien Chanoine aura fait une bonne course pour son grand retour. Malheureusement, pour Laurent Bouliou il termine 7e dans la finale après une double crevaison. Philippe Maloigne repart à une maigre 6e place derrière le remplaçant Christophe Jouet.

La sensation du week-end c’est Damien Meunier ! A tout juste 17 ans, le jeune pilote a su briller pour ses débuts au volant d’une Supercar. En effet, Damien a terminé 6e des qualifications (13e, 5e, 6e et 4e) puis a remporté sa semi-finale ! Pour une première, il a su donner le ton. Au volant de sa Citroën DS3 WRX ex-Knapick, Damien Meunier a frappé un grand coup. Certains l’attendaient moins haut sur les feuilles de classement. D’autres, le sous-estimaient clairement. Au final, le jeune talent français a répondu directement sur la piste ! Chapeau. Il sera à surveiller tout au long de la saison. Néanmoins, il a du abandonner en finale et termine dernier de celle-ci. Et, ce suite à un accrochage avec Laurent Bouliou.

A noter aussi les malheurs du belge Jochen Coox. Avec sa Polo, il avait terminé 10e à l’issue des qualifications. Obtenant son ticket pour la finale, on attendait à voir une belle surprise du belge pour finir le Rallycross le plus proche de son domicile. Malheureusement, sa Polo RX s’est embrasée. Un feu de désespoir plutôt que de joie. Il a été remplacé en finale par Christophe Jouet.

Des divisions très disputées.

En Division 4, Florian Zavattin avait mal commencé le Rallycross d’Abbeville. En effet, le favori du championnat avait terminé dans le mur lors des essais. Mais, ses mécanos ont fait du bon boulot et il a pu s’offrir deux victoires en qualifs’, puis dans sa semi-finale et surtout en finale ! Bon début de saison pour le pilote qui a troqué sa Clio 3 pour une Clio 4. Zavattin remporte la D4 devant Guillaume Pinson et Christophe Barbier. Jessica Tarriere termine au pied du podium mais devance de peu Anthony Paillardon.

En Division 3, avec l’absence de Christophe Saunois, la lutte est on ne peut plus ouverte pour la victoire. Pourtant, Xavier Briffaud fait office de favori pour cette saison. Néanmoins, le duel avec Grégory Le Guernévé a été intense tout au long du week-end. En Q1, David Vincent avait répondu présent. Malheureusement, Vincent a dû renoncer suite à une casse mécanique. Au final, c’est bel et bien Xavier Briffaud qui remporte la finale devant Grégory Le Guernévé et le spectaculaire Maxime Sordet.

En Super1600, on attendait de voir où se situerait « l’européen » Jimmy Terpereau. Pas de surprise, il a brillé tout au long du week-end avant de s’adjuger la victoire en finale. Et pourtant, en Q1, l’état de la piste ne lui a pas facilité la tâche. Il avait du se contenter du 10e meilleur temps. Puis, le revenant Laurent Chartrain et le vainqueur de la Twingo Cuo 2017 Allan Mottais montraient une belle opposition. Mais, au final, Terpereau gagne devant Olivier Spampinato et Allan Mottais. Laurent Chartrain échouant au pied du podium.

Enfin, en Twingo Cup, Emmanuel Danveau a été impérial tout au long du week-end. 4 victoires sur 4 en qualifications, une victoire en semi-finale et la victoire finale à la clef ! Valentin Comte a été un rival insistant tout au long du week-end et termine deuxième devant Dylan Dufas.

Un Rallycross d’Abbeville ponctué de couacs.

Le speaker annonçait fièrement que l’organisation était bien rodée et ponctuelle. Au final, la première journée s’est terminée avec près de 2h de retard ! La faute à de nombreuses pauses afin d’arroser le circuit ou de refaire le jump en terre. Mais aussi, afin que les commissaires puissent remettre en place les plots sur la piste. Plots parfois placés dans la trajectoire et à l’origine de nombreuses pénalités de temps parfois floues, comme pour Laurent Bouliou en Q1 (malgré une victoire dans sa série).

Un engin qu’on a bien trop vu ce week-end …

Un arrosage des portions terre qui a transformé certaines séries ou semi-finales en véritable loterie ! On ne compte plus le nombre de voitures parties en tête-à-queue ou tout droit sur ces portions. Ainsi, en semi-finale, Samuel Peu a perdu toute chance de bon résultat à cause d’une glissade due au terrain détrempé. Malheureusement, l’arrosage n’a pas limité la présence de poussière tout au long du week-end. Une poussière qui a été un véritable fléau pour les pilotes, certains spectateurs ou même pour les machines. Enfin, on notera la disqualification de Jean Juin (pourtant auteur d’une belle Q1) suite à l’erreur d’un commissaire.

Bref, pas sûr que le Rallycross d’Abbeville fasse l’unanimité chez les concurrents. La copie est donc à revoir si l’épreuve est encore là en 2019… D’autant plus que le tracé est atypique et que le succès était au rendez-vous : pas mal d’engagés, un temps d’été et beaucoup de spectateurs !

Prochain rendez-vous du Championnat de France de Rallycross, à Essay les 19 et 20 mai prochains.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR