Le Mag Sport Auto

Rallycross de Lohéac, le show approche à grands pas

Rallycross de Lohéac, le show approche à grands pas

A un peu moins de deux mois du départ, le Rallycross de Lohéac s’est présenté aux partenaires locaux et à la presse lors d’une conférence de presse, jeudi à Rennes. L’occasion de voir que la plus grande manche du WorldRX fera peau neuve pour cette édition 2018 et que l’équipe est ultra motivée.

RX Lohéac : la fête du Rallycross en Bretagne!

Depuis l’arrivée du Championnat du Monde de Rallycross en 2014, Lohéac occupe une place privilégiée dans le calendrier. Déjà, en 2013, l’épreuve (alors en EuroRX) avait servie de répétition générale. On avait pu y voir des pilotes comme Sébastien Loeb, Petter Solberg, Kris Meeke, Tanner Foust, Liam Doran, Andreas Bakkerud, Timur Timerzyanov, etc…
Avec ses 75,000 spectateurs, la manche française du WorldRX est celle qui attire le plus de monde. Que ce soit sur la piste (une cinquantaine de supercar) ou dans les tribunes. Et, en 2018, tout sera fait pour que le spectacle soit au rendez-vous.

Ainsi, on retrouvera la Parade des Pilotes à Lohéac le vendredi 31 août à partir de 15h. Un événement qui renforce la proximité entre pilotes et public qui est déjà forte en Rallycross. France Bleu Armorique, partenaire du RX de Lohéac, aura un invité de marque ce jour-là. Ainsi, Sébastien Loeb sera présent 35mins à l’antenne et sera interviewé par 35 spectateurs !

Pour cette édition 2018, les 700 bénévoles et les pilotes engagés profiteront d’une toute nouvelle piste. En effet, celle-ci vient d’être refaite. Les 4000m² de la piste de Lohéac viennent de faire peau neuve. Le tracé ne changera pas, rassurez-vous.

On attend 120 voitures au départ du Rallycross de Lohéac. 55 en Supercar (30 en EuroRX et 25 en WorldRX), 25 Super1600, 20 RX2 et 20 Rallycross Legend (des Groupe B par exemple).

Comme l’an passé, un pilote de la Chasse Embarquée Aéronavale survolera le Rallycross de Lohéac. Vincent et Yvan, deux membres de la marine nationale, étaient présents lors de cette conférence de presse. Deux personnes sympathiques, joviales et vraiment enthousiastes par cette opération spéciale. Une occasion d’offrir un beau coup de projecteur à ce métier qui fait rêver mais qui fait peur en même temps. Comme nous l’a souligné Vincent, « pilote d’avion de chasse, c’est un métier bien plus accessible que ce que l’on pense ! »

Vincent et Yvan de la Marine Nationale

Vincent et Yvan seront présents durant tout le week-end sur terre comme dans les airs. N’hésitez pas à aller converser avec eux.

Deux autres invités de marque seront au rendez-vous. Ainsi, Bruno Vandestick (la voix des 24Heures du Mans) sera au micro du vendredi 15h au dimanche 16h pour animer et commenter le Rallycross de Lohéac. Enfin, Alain Bernard (double médaillé d’Or aux Jeux Olympiques en 2008 et 2012) donnera le départ de l’édition 2018 du Rallycross de France.

Patrick Germain, un passionné au service de Lohéac!

Ils sont plus de 700 bénévoles qui animeront le Rallycross de Lohéac cette année. Une partie de cette équipe est une bande de copains qui nous propose cet événement exceptionnel depuis 1976 ! A leur tête, Patrick Germain, le président de l’Ecurie Bretagne et du Rallycross de Lohéac, mais aussi ancien pilote de rallye !

Patrick Germain, à droite

Hôte de cette conférence de presse, on sent surtout que Patrick est un homme passionné par ce qu’il fait et ce sport. Et, il voit l’édition 2018 comme une excellente cuvée : « La préparation se passe bien, on a les différents ingrédients du succès qui sont à peu près tous réunis. On a un très beau plateau. Aussi, on va avoir, je pense, une très belle piste grâce aux travaux de réfection qu’on vient de finir. Aussi, notre organisation est bien gérée et bien rodée, de ce côté là ce n’est pas trop un souci. De plus, on a une nouvelle agence de communication (Atelier Sans-Chagrin) et ça se passe très bien. Les voyants ne sont pas tous au vert c’est plutôt bon. On a encore beaucoup de boulot parce que c’est énorme à organiser. »

Néanmoins, Patrick Germain est un peu chagriné par la limitation du nombre d’engagés souhaitée par la FIA et IMG : « En WorldRX, ils sont à 26 sur la liste pour 25 places et en EuroRX ils sont à 35 pour 30 places… Donc, il y a déjà des gens qui sont inscrits et d’autres qui ne s’inscrivent pas actuellement parce qu’ils n’ont aucune chance d’être au départ. C’est dommage. Dommage, car ça va donner la priorité aux pilotes qui font le championnat. C’est bien pour ceux qui font toute la saison mais, ça empêche un certain nombre de pilotes régionaux, de qualité en plus, de se montrer sur leur épreuve. C’est dommage! »

Patrick Germain regrette un certain manque de concertation entre IMG, la FIA et les organisateurs de Rallycross (comme l’équipe derrière Lohéac).

Concernant l’électrique, le président de l’Écurie de Bretagne n’est pas des plus enthousiastes : « On va attendre de voir, il s’annonce des choses… Est-ce que ce sera bien ou pas bien, on ne peut pas savoir à l’avance. »

L’an passé, Sébastien Loeb avait décroché un podium. Pour cette année, Patrick Germain espère, bien évidemment, un succès français à domicile : « Loeb gagner à domicile ? ce serait super, bien sûr, ou Chicherit ou Grosset-Janin. » Au sujet de GCK, comme nous l’avait confié Guerlain Chicherit en mai, il devrait y avoir une annonce à Lohéac : «GCK est en train de continuer d’évoluer, ils ont des annonces à faire. Mais, elles ne sont pas encore finalisées. »

Enfin, quand on aborde la domination de Johan Kristoffersson sur le WorldRX, Patrick Germain attend surtout une réaction des adversaires : « C’est le sport. A un moment, quand il y a des équipes qui dominent de trop, on essaye artificiellement de baisser les performances pour rétablir l’intérêt. Mais quand on domine c’est bien. Après, c’est aux autres de travailler, c’est à Peugeot de travailler là ! »

Nous remercions Patrick Germain, Magali et l’équipe du Piccadilly à Rennes pour leur accueil et leur sympathie. Rendez-vous dans un peu plus d’un mois pour le grand rendez-vous du Rallycross de Lohéac !

One Comment

  1. Philippe

    22 août 2018 at 1 h 19 min

    Bonjour. Je suis tout à fait d’accord avec Patrick germain concernant l’électrique. Je trouve que ça n’a rien à faire au rallycross,pour mol le rallycross c’est le bruit des 600 chevaux qui fait vibrer le public et non des kilowattheures qui font dormir comme en formule e. Moi je pense c’est de faire comme le trophée Andros avec une manche thermique et une manche électrique é voir par la suite é demander lavis aux pilotes, organisateur et le public. par contre depuis quelque temps les budget flambe,il faudrait équilibrer
    entre les teams constructeur et les teams privés qui ont dumal à suivre. Je dit a img faut pas qu’il face n’importe quoi, c’est l’avenir du rallycross qui est en jeu surtout pour loheac qui est la plus belle des manches avec le plus de spectateurs.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR