Le Mag Sport Auto

Rallycross, Ekström répond à Kristoffersson !

Rallycross, Ekström répond à Kristoffersson !

Deuxième jour à Holjes et deuxième manche du Championnat du monde de Rallycross. Les jours se suivent et se ressemblent fortement puisque Johan Kristoffersson et Mattias Ekström ont fait cavaliers seuls jusqu’au bout. Par contre, ce dimanche a su sourire à Andreas Bakkerud. En EuroRX, Oliver Eriksson a réalisé une magnifique prestation jusqu’à décrocher la victoire ! Et, logiquement, Ken Block a remporté le tout premier Rallycross électrique dans le cadre du Projekt E.

Rallycross d’Holjes 2, Ekström vainqueur, Kristoffersson pénalisé !

Aujourd’hui, lors des qualifications, Andreas Bakkerud s’est invité à la fête. Après sa mauvaise journée d’hier, le vice-champion du monde 2019 a prouvé qu’il pouvait faire de très belles choses avec la Mégane. Le norvégien ayant même décroché le deuxième meilleur temps en Q3… juste derrière Kristoffersson et devant les Audi S1 d’Ekström et de Larsson.

Derrière, Niclas Grönholm a connu une journée moins facile que celle d’hier. Le finlandais terminant seulement 10e au classement intermédiaire juste devant son coéquipier Timur Timerzyanov. De son côté, Krisztian Szabo a réalisé une bonne journée s’offrant même la 6e place à l’issue des qualifications ! Chez Unkorrupted, si Guerlain Chicherit a su éviter une pénalité en Q3 pour sa manœuvre sur Sebastian Eriksson, il n’a pu se qualifier pour les semi-finales. Même son de cloche pour Rokas Baciuska qui termine 14e derrière Chicherit et devant le malheureux Eriksson. La Honda Civic d’Olsbergs MSE n’ira pas en semi-finale comme hier. La faute à une pénalité en Q2 qui lui a fait perdre toute chance de qualification. Par contre, les Seat Ibiza RX continuent de réaliser un très beau début de saison. 3e hier, Timo Scheider se classe 8e au classement intermédiaire. De même, René Munnich se qualifie pour les semi-finales !

Les semi-finales ont été très disputées et très intenses, du pur rallycross ! Dans la première, Kristoffersson a fait cavalier seul pendant que derrière le combat fut très rude. Dans le dernier tour, Andreas Bakkerud a été martyrisé par la concurrence. Sa Mégane faiblissait mais le norvégien a tout donné pour décrocher son billet pour la finale. Timur Timerzyanov échoue de peu à la quatrième place tout comme Timmy Hansen (5e) et Anton Marklund (6e).

Dans la seconde semi-finale, Robin Larsson a surpris Mattias Ekström. Les tactiques ont offert un beau show Audi mais à l’arrivée Larsson chipe la victoire pour moins d’une seconde à son coéquipier. Derrière, Niclas Grönholm s’est encore une fois retrouvé coincé la Seat Ibiza de Timo Scheider. L’allemand décroche la troisième place et l’ultime ticket pour la finale. Szabo, pénalisé de 5s pour avoir dépassé les limites du tracé, échoue à la 5e place.

En finale, on sentait la tactique d’équipe arriver. Larsson en première ligne à côté de Kristoffersson, il se passerait forcément quelque chose au premier virage ! Un contact et voilà Larsson dans les graviers ! La chasse au Johan est lancée. Mattias Ekström prend son joker au premier tour et se lance à la poursuite de Kristoffersson. Larsson joue très bien son rôle mais perd sa place sur le podium dans l’avant dernier tour. Kevin Hansen en profite pour monter sur la 3e place. Dans l’ultime tour de cette finale très disputée, Mattias Ekström passe devant Kristoffersson à la sortie du tour Joker. Le double champion du monde tente quelques assauts sur le champion 2016 mais en vain. Ekström remporte le Rallycross d’Holjes 2 pour 0.194 secondes ! L’une des plus petites marges de l’histoire du WorldRX ! Juste après l’arrivée, Kristoffersson perd la 2e place suite à une pénalité de 5s donnée par les commissaires pour non respect des limites du tracé !

Au championnat, Kristoffersson reste leader pour deux petits points devant Ekström. Larsson est 3e. Rendez-vous la semaine prochaine pour les manches 3 & 4 du WorldRX à Kouvola (Finlande) mais sans Ekström logiquement…

EuroRX, Oliver Eriksson aussi à l’aise en Supercar qu’en RX2 !

Pour sa première sortie internationale avec la Ford Fiesta Supercar, Oliver Eriksson a brillé. Sur 4 manches qualificatives, il en a remporté 3. Il a également décroché la victoire dans sa semi-finale et en finale ! Un magnifique résultat à domicile qui le propulse en tête du championnat. Sondre Evjen et Thomas Bryntesson ont fait briller leurs Polo lors des deux dernières qualifications. Malheureusement pour Bryntesson, un souci mécanique l’a privé de semi-finale. Frustrant pour le norvégien.

En semi-finale, Andrea Dubourg a réalisé un superbe départ du fond de la grille. Après une magnifique course, le français termine juste derrière Oliver Eriksson. Dans l’autre semi-finale, Jean-Baptiste Dubourg n’a pas laissé une seule chance aux Polo de Petr Hedström et Pontus Tidemand. Alors que Mats Öhman rate de peu la finale.

Lors de la finale, le premier virage a été riche en contacts. Néanmoins, Oliver Eriksson a su sortir de la mêlée pour aller faire cavalier seul en tête. Pontus Tidemand était à la lutte avec les Dubourg pour le podium avant de partir en tête-à-queue et de tout perdre Un peu plus tard, c’est Jean-Baptiste Dubourg qui rencontre un souci mécanique et laisse échapper toute chance de podium. La voie est alors libre pour Peter Hedström même si Ben-Philip Gundersen place son Audi S1 à moins d’une seconde de la Polo du suédois. Andrea Dubourg sauve son week-end et termine deuxième de cette finale pleine de rebondissements.

Du côté du Projekt E, pas de surprise, Ken Block est allé décrocher la victoire sur cette toute première manche électrique de l’histoire du Rallycross !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR