Le Mag Sport Auto

Rallycross, Ernestas Staponkus se confie sur l’ambition d’ES Motorsport en WorldRX

Rallycross, Ernestas Staponkus se confie sur l'ambition d'ES Motorsport en WorldRX

Ernestas Staponkus, avec son équipe ES Motorsport, tease son projet depuis de nombreux mois. En ce début 2019, l’équipe lituanienne peaufine son projet. L’occasion pour nous de poser quelques questions à l’ancien pilote de la catégorie Super 1600. En effet, ES Motorsport a de l’ambition et pourrait surprendre pas mal de monde lors de cette saison 2019 du Championnat du Monde de Rallycross totalement ouverte.

Ernestas Staponkus : venir en Championnat du Monde de Rallycross avec des ambitions.

Le Mag Sport Auto : Bonjour Ernestas, pouvez-vous vous présenter ainsi que votre carrière en Rallycross ?
Ernestas Staponkus : J’ai commencé le Rallycross en 2000, tout d’abord en Championnat Lituanien de Rallycross. En 2001, nous avons remporté le Championnat Balte de Rallycross et terminé second dans le championnat lituanien. En 2003, je suis devenu le premier pilote lituanien à participer au Championnat d’Europe de Rallycross en terminant 9e de sa course. La même année, j’ai terminé vice-champion de Lituanie de Rallycross et 3e du championnat lituanien de rallye. En 2006, j’ai finalement remporté le Championnat de Lituanie de Rallycross. En 2007, j’ai défendu mon titre national et terminé 2e du Championnat Nord Européen de Rallycross. Enfin, en 2012, j’ai fondé mon équipe ES Motorsport.

LMSA : Pourquoi avoir choisi de lancer votre équipe et de partir à la conquête du WorldRX en 2019 ?
ES : C’était l’étape suivante logique. Je voulais faire quelque de plus qu’être un simple pilote en Super1600. Je voulais aller de l’avant, donc la suite logique était d’aller dans la catégorie Supercar. Mais, j’ai compris que nous ne pouvions pas rivaliser avec des pilotes comme Sébastien Loeb, Petter Solberg ou Johan Kristoffersson. Donc, j’ai décidé d’avoir ma propre équipe plutôt que de rouler. Cela a pris deux ans pour développer et construire une voiture compétitive.

LMSA : D’où est venu le choix d’une Skoda Fabia comme base pour votre voiture ?
ES : C’était une bonne base pour faire une voiture rapide en WorldRX. Nous cherchions une voiture qui n’était pas encore représentée dans ce championnat et qui était rapide. Donc, nous avons naturellement porté notre choix sur la Fabia. Nous avons décidé de faire les choses à notre façon et d’utiliser des outils différents, comme un autre moteur, mais le châssis reste le même.

LMSA : Combien de voitures allez-vous aligner en 2019 ?
ES : Nous avons deux voitures, mais nous allons débuter la saison avec une seule auto. Et, nous allons faire de notre mieux pour introduire notre seconde voiture aussi vite que possible. Mais, si nous n’avons aucun pilote, il ya une possibilité de ne même pas débuter la saison ! Tout sera plus clair dans les semaines à venir.

LMSA : Quel est le rôle de Nasser Al-Attiyah dans votre projet ? Disputera-t-il toute la saison 2019 du WorldRX ?
ES : Pour le moment, nous n’avons signé aucun contrat avec aucun des pilotes qui ont essayé notre voiture. Nasser a effectué des tests. Et, il était très heureux avec sa performance. Il était très rapide, et très heureux de faire ces essais. Mais, nous ne pouvons en dire plus sur notre accord pour le moment.

LMSA : Quel est votre avis face à la crise que traverse le WorldRX ?
ES : Il était clair que les constructeurs n’allaient pas s’investir dans, appelons-les comme ça, les Supercar traditionnelles. Mais, nous croyons dur comme fer que dans deux ans, de nombreux constructeurs reviendront avec des Supercars électriques ! Pour le moment, ces deux saisons de transition sont une formidable opportunité pour les équipes privées de montrer leur potentiel.

LMSA : Vous proposez une prime de 500.000€ à vos pilotes s’ils terminent dans le top 3 en 2019. C’est assez couillu comme idée, et assez important comme motivation. Pourquoi offrir une telle prime ? Si vous avez trois pilotes et qu’ils terminent aux trois premières places, allez-vous donner la prime aux trois pilotes ?
ES : Nous n’aurons pas trois pilotes. Mais, si tous nos pilotes finissent dans le top 3 nous serons plus qu’heureux ! Cette idée de récompense découle de deux de nos objectifs. Premièrement, montrer que nous sommes confiants dans les capacités de notre voiture. Deuxièmement, attirer l’attention ! Certains bons pilotes vont dans des petites équipes avec des voitures peu performantes juste pour pouvoir rouler. Avec cette initiative, nous voulons les attirer. Nous croyons avec force qu’entre de bonnes mains, notre voiture peut atteindre ces résultats avec facilité.

LMSA : Quels seront vos objectifs pour 2019 ? Selon vous, qui seront vos principaux adversaires la saison prochaine ?
ES : Notre objectif est de faire partie des meilleures équipes privées en 2019. Etant donné que ce sera notre première saison, chaque équipe et chaque pilote seront nos adversaires !

LMSA : Comment se sont déroulés vos tests à Mettet ? Est-ce que le fait de faire essayer votre Skoda Fabia WRX à différents pilotes est un plus dans son développement ?
ES : Bien sûr, chaque conseil venant de n’importe quel pilote expérimenté est une excellente chose pour le développement de notre voiture. A l’heure actuelle, nous sommes très satisfaits de la qualité de notre voiture et sommes impatients de débuter la nouvelle saison ! Nos tests à Mettet furent très positifs. Il s’agissait des premiers tests sur un circuit avec peu de grip. Sur des pites avec beaucoup de grip, nous avons fait de nombreux tests. Donc, ces quelques jours à Mettet étaient très importants pour nous. Et ce, afin de savoir comment l’auto se comportait sur ce type de terrain.

LMSA : Pourrait-on imaginer voir arriver votre voiture dans des championnats nationaux, comme en France ?
ES : Bien sûr ! Si nous avons une offre pour faire le championnat français nous serons heureux de le faire. Ainsi, si un pilote français souhaite rouler avec nous, nous serons heureux de lui proposer cette opportunité. Enfin, nous réfléchissons à l’idée de disputer quelques courses dans des championnats nationaux qui utilisent des circuits proches de ceux du WorldRX ou de l’EuroRX.

Nous remercions Ernestas et Ramunas pour leur disponibilité et pour leurs réponses.

Interview for english speakers:

Le Mag Sport Auto : Hi Ernestas, can you introduce yourself and tell us about your career in Rallycross?
Ernestas Staponkus :My debut in Rallycross was in 2000. I started to race in Lithuanian Rallycross championship. In 2001 we won The Baltic states Rallycross championship and took second place of the Lithuanian Rallycross championship. In 2003 we became first Lithuanian driver, who participated in FIA European Rallycross championship. We took the ninth place. In this years the racer also wins the title of the vice-champion of the Lithuanian rally cross championship and the third place of the Lithuanian rally championship. In 2006 we finally won Lithuanian Rallycross championship and next year defended the title. 2007 we came 2nd in North European Zone Rallycross championship.

LMSA : Why did you choose to launch your team and go in Rallycross in 2019?
ES : It was very obvious step. I wanted to do something more than just to be an ordinary Super1600 class driver. I wanted to move forward so the next step is to go to the Supercar class. But I understood that it is not possible for us to compete with drivers like Sebastien Loeb, Peter Solberg or Johan Kristoffersson. So we decided to be a team owner instead of being a racing driver. It took 2 years to establish everything and to build a strong car.

LMSA : Why did you choose the Skoda Fabia as a base?
ES : It is a good base for the quick car for the WRX. We were looking for the car which was not represented in the Championship as well as being quick. So naturally we chose Fabia. The base of Fabia using EKS team and it is very quick. We decided to go our own way as we chose different engine and some other things but use the same chassis.

LMSA : How many cars will you have in 2019?
ES : We have 2 cars, but we will start season with 1 and will do our best to introduce the second car ASAP. But if we will not have any driver there is possibility not to start the season at all. So everything will be clear in a couple of month.

LMSA : What role has Nasser Al-Attiyah in your project? Will he drive during the whole WolrdRX 2019’s season?
ES : At the moment we do not have signed contract with any of the drivers. Nasser made a test, we were happy with his performance he was very quick, as he was happy by himself too but there is agreement that we cannot comment more about it.

LMSA : What do you think about the crisis that the WorldRX is going through lately?
ES : It was clear that for the last 2 years factory teams will not invest in let’s call them traditional Supercars. But we strongly believe that in 2 years many manufacturers will come back for E-Supercars. As for the moment these 2 seasons are the perfect opportunity for privateers to show their potential.

LMSA : You propose a 500.000€’s reward to your drivers if they end in top 3 in 2019. This idea is pretty ballsy, and it’s a pretty important motivation. Why do you offer such a bonus? If you have 3 drivers, they all end in the top 3, will you give the bonus to the 3 of them?
ES : We will not have 3 drivers, but if both of them will finish in TOP 3 we will be more than happy. This reward came as an idea with 2 targets. First of all to show that we are confident with our car performance, second – to bring attention. Many strong drivers choose smaller teams with not the best cars just to be in the championship. With this initiative we hope to attract them. We strongly believe that in right hands this car is easily capable to achieve this result.

LMSA : What are your goals for 2019? According to you, who will be your main adverseries next season?
ES : Our goals are to be among the best private teams in all cases. As it is our first season every team is our adversary.

LMSA : How were your tests in Mettet? Do you think testing different drivers on your skoba fabia WRX is an advantage for its development?
ES : Of course every advice from every experienced driver is very positive in terms of development. At the moment we are pleased how good the car is and we are looking forward for the next season.
Tests in Mettet were very good. It was first tests in a track with low grip. On a good grip we did many tests so those couple of days were very important for us to see how car is behaving on a loose surface.

LMSA : Could we see your car, someday, on national championship, like in France?
ES : Sure, if we have an offer to do championship in France we would be happy to do it. Also if there would be a driver from France we would be able to propose him this possibility. Also we do thinking about the possibility to make couple of races in national championships which will use the same tracks as WRX or ERX.

 

Crédits photos : Vytautas Pilkauskas

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR