Le Mag Sport Auto

Rallycross, Holjes, Sebastian Eriksson déjoue la pluie en Suède.

Rallycross, Holjes, Sebastian Eriksson déjoue la pluie en Suède.

Ce week-end se déroulait la sixième manche du Championnat du Monde de Rallycross en Suède, à Holjes. Une manche qui fut très disputée et qui a vu la météo redistribuer les cartes. Si on s’attendait à une victoire suédoise, on ne s’attendait pas à voir l’ancien pensionnaire du GRC battre les Hansen à domicile ! Une belle surprise.

Rallycross de Suède : les Hansen battus par Sebastian Eriksson à domicile!

Après une saison très délicate l’an dernier, Olsbergs MSE a préféré se retirer cette année. Néanmoins, ils sont venus jouer à domicile à l’occasion du mythique Rallycross de Holjes ! Personne ne s’attendait à voir leurs pilotes jouer devant… et pourtant ! Si en Q1 la logique était plutôt respectée malgré un 20e temps pour Timmy Hansen, la Q2 fut pleine de surprise. La faute à la pluie qui est venue redistribuer les cartes. D’autant plus qu’avec le départ dans l’ordre inverse du classement, la piste était meilleure pour ceux de derrière. Ainsi, à l’issue de la Q2, seulement 10 points séparaient le 2e (Anton Marklund) du 20e (Jonathan Pailler) ! Tout était donc ouvert. Les pilotes Olsbergs MSE montraient une certaine force en se classant 4e et 7e au général après la Q2. Et pourtant, Sebastian Eriksson avait joué des coudres pour s’imposer en Q1. Mais, pour une fois, les commissaires furent cléments. En effet, ils préféraient regarder du côté des franchissements des limites de la piste. De nombreuses pénalités tomberont à cause de ça. Malheureusement, de manière irrégulière. Simples remontrances pour certains, quelques secondes pour d’autres ou la disqualification pour certains comme Timur Timerzyanov en Q3 alors qu’il était le plus rapide… De quoi éliminer le russe vainqueur à Spa.

En Q3, les frères Hansen revenaient aux avant-postes (2e et 3e) alors qu’Andreas Bakkerud confirmait son statut de leader. Du côté de chez Olsbergs MSE, les Eriksson (qui n’ont pas de lien de parenté) confirmaient une bonne forme. C’est en Q4 que Sebastian Eriksson a frappé un grand coup. L’ancien pilote Honda en GRC remporte la dernière manche qualificative et décroche la deuxième place au classement intermédiaire. De quoi lui offrir la pôle pour sa semi-finale, devant Kevin Hansen et Reinis Nitiss (revenu de loin après un tonneau en Q1). Grosse déception pour Guerlain Chicherit qui se prend 5s de pénalité en Q4 et perd sa qualification pour les semi-finales. Il est triste de voir que le classement se joue, une fois de plus, chez les commissaires de course ! Rokas Baciuska et Anton Marklund parvenaient, heureusement, à place les deux autres Renault Megane GCK en semi-finale.

En semi-finale, Andreas Bakkerud a tout perdu suite à des problèmes techniques alors qu’il était en tête devant les Hansen. Le norvégien voit échapper une belle opportunité de victoire et de précieux points. Alors que, dans le même temps, les frères Hansen confortent leur position de force au championnat. Si Kevin Eriksson échoua de peu à se qualifier pour la finale, avant de prendre 5s de pénalité pour dépassement des limites de la piste, Sebastian Eriksson profitait de sa pôle pour remporter sa semi-finale ! Et ce, devant Niclas Grönholm et Reinis Nitiss.

En finale, Sebastian Eriksson était comme transcendé ! Départ canon, meilleur temps au tour, meilleur temps dans le tour Joker, et une magnifique victoire devant un Kévin Hansen pourtant tout proche de le doubler dans l’ultime virage. Un superbe triomphe et une belle surprise pour le suédois. Pour mémoire, il était déjà passé près de la victoire à Holjes en 2014, déjà sur une Fiesta Olsbergs MSE, avant de tout perdre dans l’ultime tour sur une panne mécanique. Il a également offert la seule victoire à Honda en GRC (une auto préparée par Olsbergse MSE) en 2017 à Louisville. Ce week-end, Sébastian Eriksson a décroché sa toute première victoire en World RX, la première pour Olsbergs MSE depuis celle de Kevin Eriksson en 2016, en Allemagne, après un spectaculaire dépassement au premier virage.

Si Kévin Hansen termine deuxième de la finale, c’est Reinis Nitiss qui monte sur la dernière marche du podium. Une belle récompense pour le letton. Kévin Abbring confirme ses excellents débuts en Rallycross et se classe quatrième. Il devance Niclas Grönholm et Timmy Hansen.

Robin Larsson intouchable en EuroRX.

Du côté de l’EuroRX, les catégories Super1600 et Supercars étaient présentes à Holjes ce week-end. La pluie n’est pas venue déranger Robin Larsson. Le leader du championnat a remporté 3 manches qualificatives sur quatre, sa semi-finale et la finale. Un 3 sur 3 qui le conforte en tête du championnat et laisse penser que personne n’est en mesure de le défier cette année. Pontus Tidemand (8e au classement intermédiaire) a décroché une superbe deuxième place à Holjes, offrant ainsi un doublé suédois aux spectateurs. Jean-Baptiste Dubourg complète le podium et confirme son excellent début de saison. Tamas Karai décroche sa première finale et repart de Suède avec la 4e place juste devant un René Munnich très en forme ce week-end. Paulius Pleskovas a créé la surprise en se qualifiant pour sa première finale de la saison. Une performance à rééditer dès Lohéac ?

En Super1600, Marius Bermingrud et sa Skoda Fabia a su déjouer les Audi A1 ! Face à quatre Audi A1, le norvégien a su battre les russes et leurs Audi A1 « volantes/Volland ». Une superbe performance à saluer. Ayrat Nuriev, deuxième de la finale, conforte son statut de leader du championnat. D’autant plus que ses rivaux directs (Gergely Marton et Artur Egorov) ont échoué respectivement en finale (5e) et en semi-finale (4e). A noter la mauvaise performance des deux pilotes français engagés. Maximilien Eveno termine seizième quand Jimmy Terpereau échoue au vingtième rang !

Marius Bermingrud a surpris les Audi A1

En RX2, grosse surprise, Oliver Eriksson a terminé dernier de sa semi-finale ! Déjà, le leader incontesté du championnat avait remporté d’un point les manches qualificatives devant Jesse Kallio. En terminant troisième de la finale, Kallio marque de gros points au championnat et revient à 14 unités d’Eriksson ! Malchanceux, Fraser McConnell passe encore à côté d’un podium. Le jamaïcain, auteur d’un beau week-end, termine cinquième de la finale. Ben-Philip Gundersen est le vainqueur surprise de ce week-end de Rallycross devant Linus Ostland dont c’était la première course en RX2 cette année ! Épatant !

Prochain rendez-vous du Championnat du Monde de Rallycross, au Canada, à Trois-Rivières, début août.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR