Le Mag Sport Auto

Rallycross, les leaders de l’EuroRX trébuchent à Estering

Rallycross, les leaders de l'EuroRX trébuchent à Estering

Leaders hier soir après les deux premières manches qualificatives, Robin Larsson (Supercars) et Ayrat Nuriev (Super1600) ont eu plus de difficultés aujourd’hui. Au final, les deux leaders des deux catégories du Championnat d’Europe de Rallycross (EuroRX) n’ont pas su décrocher une nouvelle victoire. Néanmoins, ils confortent leur avance au championnat. Thomas Bryntesson et Yuri Belevskiy triomphent à Estering et prouvent que les leaders peuvent être battus !

Rallycross : quelques surprises en EuroRX à Estering.

La pluie est arrivée ce matin et est venue jouer les trouble-fête. En Q3 et en Q4, Robin Larsson n’a plus été en mesure de gagner. A l’inverse, Thomas Bryntesson est monté en puissance jusqu’à remporter la Q4. En remportant la Q3, Tomas Karai a fait un bon au classement intermédiaire. Dans le même temps, victime de soucis mécaniques, Pontus Tidemand a connu une fin de week-end très délicate et très bousculée, se qualifiant de peu pour les semi-finales. René Münnich, même sous la pluie, à confirmer sa bonne forme du samedi. Chez les Dubourg, Jean-Baptiste a su tirer son épingle du jeu quand Andréa connaissait une Q4 délicate. Mandie August passait entre les gouttes pour aller chercher la qualif.

En semi-finale, Robin Larsson a dominé sa semi-finale devant René Münnich. Derrière, la lutte a été âpre pour la troisième place qualificative. A cause d’une mauvaise stratégie sur son tour Joker, Tomas Karaï termine derrière les Dubourg. Jean-Baptiste se qualifie devant son frère Andréa et ce malgré une crevaison ! Dans l’autre semi-finale, Pontus Tidemand prenait un départ de folie avant de se faire bousculer par Peter Hedström. Mais, l’ancien pilote Skoda Motorsport, a tout donné pour aller décrocher la troisième place synonyme de qualification pour la finale ! Devant, Thomas Bryntesson gagnait de justesse devant Peter Hedström à la sortie du Tour Joker.

En finale, faux départ pour Hedström l’excluant de la course au podium. Pourtant, il a joué un rôle dans la bagarre pour les trois premières places. Devant, Larsson ne parvenait pas à passer devant Bryntesson. Après 3 victoires en 3 manches, le suédois prouvait que l’Audi S1 ne donnait pas un bonus d’invincibilité en EuroRX. Thomas Bryntesson décroche la première victoire de sa saison 2019, presque deux ans après celle acquise à Lohéac. Troisième, René Münnich a décroché le deuxième podium de sa carrière en EuroRX. Le pilote allemand n’a jamais été aussi fort et remporte une belle « victoire » au volant de sa nouvelle Seat Ibiza qui brille en WorldRX aux mains de Timo Scheider. Quatrième, Pontus Tidemand sauve les meubles après un week-end délicat. Le pilote de la Beetle perd, néanmoins, de précieux points au championnat ainsi qu’une place face à Münnich.

Rendez-vous dans 15 jours à Lohéac où le titre devrait se jouer. Robin Larsson ayant perdu 2 points sur Thomas Bryntesson. 22 points séparent les deux pilotes. Si Larsson repart de France avec 8 points de plus que le norvégien, il sera champion ! Derrière, Jean-Baptiste Dubourg conforte sa troisième place au championnat devant René Münnich donc.

Super1600, statut quo au championnat.

Leader hier soir, Ayrat Nuriev pouvait faire le trou au championnat en gagnant à Estering. Mais, le russe a eu un peu plus de mal aujourd’hui. Vainqueur en Q3 et deuxième en Q4, Nuriev s’est fait surprendre à la sortie du Joker par Yuri Belevskiy. En finale, ce fut encore pire. Après un très mauvais départ, Nuriev n’a pas su aller chercher le podium. Au final, le leader du championnat termine quatrième de cette finale à Estering. Troisième à l’issue des manches qualificatives, le hongrois Gergely Márton pouvait grignoter quelques points au championnat. Malgré sa victoire dans sa semi-finale, il ne termine que deuxième en finale. De ce fait, il ne perd ni ne gagne de points au championnat. Toujours sur une Audi A1, Artur Egorov aurait pu revenir sur Marton au championnat. Mais, avec une neuvième place à l’issue des qualifications et une erreur dans le tour joker qui le fait terminer dernier de la finale, le russe voit le hongrois s’envoler vers le titre de vice-champion.

Suisse d’origine russe, Yuri Belevskiy a frappé fort ce week-end. Non seulement il a su terminer troisième des manches qualificatives, mais après il a concrétisé en décrochant une première place lors de sa semi-finale et surtout, sa toute première victoire en EuroRX ! Pour sa première saison, c’est très prometteur. Alors qu’il reste encore deux manches au calendrier, Belevskiy revient à 6 petits points du top 5 ! Tout est jouable. La fin de saison s’annonce très disputée en Super1600 EuroRX. D’ailleurs, ce Rallycross d’Estering a été l’occasion de voir quelques jolies performances d’outsiders, comme le tchèque Tomáš Krejcík au volant de son originale Skoda Citigo. Il était d’ailleurs pas loin de décrocher une nouvelle finale après celle décrochée à Spa !

Prochain rendez-vous de l’EuroRX, le Rallycross de Lohéac dans deux semaines ! Comme en WorldRX, le championnat pourrait bien se jouer en Bretagne dans toutes les catégories !

Merci à Loïc Abras pour ses photos.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR