Le Mag Sport Auto

Rallycross de Lohéac, le succès est toujours au rendez-vous [Photos]

Rallycross de Lohéac, le succès est toujours au rendez-vous [Photos]

Fin août, le Rallycross de Lohéac faisait office de point d’orgue de la saison. Les interrogations quant au succès de la manche française du WorldRX tournaient autour du succès populaire en l’absence des constructeurs et de stars telles que Petter Solberg ou Sébastien Loeb. Néanmoins, la communion avec les fans fut bel et bien au rendez-vous. Preuve que le Rallycross attire pour lui-même et non pour ses têtes d’affiche.

Lohéac : la grand-messe du Rallycross !

Cette année, pas de Sébastien Loeb, de Johan Kristoffersson, de Mattias Ekström ou encore de Petter Solberg. Aucun champion du monde de Rallycross n’était présent en Bretagne. Petter Solberg était bien occupé en Estonie avec son fils Oliver, qui roulait au Lõuna-Eesti Ralli. Pour les autres, pas de solution ou de volonté pour réaliser une pige en Bretagne. Néanmoins, sur la piste, la course fut très disputée. Les français du WorldRX étaient portés par la foule et faisaient office de « gladiateurs » encouragés par de très nombreux supporters. Lors de la parade, Guerlain Chicherit, Cyril Raymond ou encore les frères Pailler étaient débordés face au grand nombre de fans voulant une photo, un autographe ou échanger quelques mots. Lors du passage de Fabien et Jonathan Pailler devant nous, un fidèle du « Team Pailler Compétition » lançait un « Offrez-nous un podium ! Vous allez faire un podium ! Vous êtes les meilleurs ! ». Malheureusement, aucun français ne parviendra à se hisser en semi-finales. Guerlain Chicherit ayant terminé premier non-qualifié (13e) devant Fabien Pailler et Cyril Raymond. Hervé Knapick, un peu chahuté par ses camarades de jeu mais respecté et acclamé par la foule, terminera 21e… avant de revenir une fois de plus en 2020 ?

Pour voir des français briller, il faudra se tourner vers l’EuroRX. Sur 12 qualifiés, 5 français ! Pour sa première en EuroRX, Antoine Massé a su montrer de très belles choses et faire des temps assez proches de ceux des Dubourg. Avec son « avion de chasse » le champion de France de Rallycross 2018 a montré qu’il avait de quoi se défendre sur la scène européenne. Gaëtan Serazin a misé sur la régularité pour se hisser au 8e rang du classement intermédiaire et démontrer que les 208 privées pouvaient rivaliser avec les ex-WRX. Pour sa première au volant de sa Hyundai i20 (sur base d’i20 R5), Patrick Guillerme a décroché une belle dixième place au classement intermédiaire. Et ce, juste devant un Laurent Bouliou en grande forme. A domicile, le breton a fait le show sur la piste et en dehors. Fidèle à lui-même, affichant passion et grand sourire, Lauren Bouliou a exulté en terminant 5e de la Q3. Une victoire pour lui, qu’il a célébrée en communiant avec la foule. Par la suite, il y a eu du grabuge en semi-finales. Gros carton au deuxième virage : abandon pour Laurent Bouliou, Thomas Bryntesson et Mikko Ikonen. Ce dernier, blessé au dos, terminera sa saison 2019 dans un mur de pneus à Lohéac. On lui souhaite un prompt rétablissement. Pas pénalisé, et ayant même pu reprendre le départ après le drapeau rouge, Andréa Dubourg est allé accompagner son frère en finale. Mais, Andréa terminera dans le bac à graviers avec René Munnich dès le début de la finale. De son côté, Jean-Baptiste Dubourg décrochera un podium mais ne sera pas en mesure d’aller chercher le nouveau champion d’Europe de Rallycross, Robin Larsson. Enfin, Antoine Massé passe à pas grand-chose d’une podium qui aurait été amplement mérité à Lohéac. Mais Tamas Karai a su fermer toutes les portes face à Massé. Ce n’est que partie remise pour le français, du moins c’est ce qu’on espère.

Sur la piste, chaque catégorie semblait ouverte. Rokas Baciuska l’a prouvé en terminant en tête le samedi soir et en décrochant une belle 4e place en finale. Pourtant au volant d’une Mégane GCK en configuration 2018 (avec un moteur Prodrive), le jeune lituanien a su franchir un pallier à Lohéac et prouver qu’il faudrait compter sur lui à chaque course pour le top 6 ! Toujours chez GCK, Anton Marklund n’aura pas su priver Timmy Hansen d’une seconde victoire à Lohéac, dommage. Un peu de nouveauté aurait permis à cette édition 2019 de rentrer dans l’histoire. Avec des voitures « semi-usine », les frères Hansen auront su triompher d’Andreas Bakkerud devant 75.000 spectateurs. Néanmoins, le norvégien est reparti de Bretagne en tête du championnat et en ayant connu un week-end de star, avec son fan-club français très actif. Comme on pouvait entendre dans les tribunes ou dans le paddock « Andreas on t’aime ! » .

Rallycross de Lohéac : toujours au top.

Outre la course sur la piste, le Rallycross de Lohéac est plus qu’une épreuve sportive, c’est une grande fête, une communion et un excellent moyen de terminer l’été. La parade du vendredi a été encore un grand succès. Pour sa cinquième édition, elle a prouvé que ce village d’irréductibles bretons amoureux d’automobile savait recevoir et mettre en avant les pilotes et leurs autos. Fraser McConnel nous a confié que cette parade fut « l’un des meilleurs moments de sa carrière, totalement incroyable ! Tellement de fans pour acclamer tous les pilotes, du plus petit au plus connu ». La Chasse-embarquée a su à nouveau éblouir petits et grands. Spectateurs, journalistes, bénévoles, pilotes, mécaniciens, tout le monde a eu les yeux rivés dans le ciel lors des deux passages (samedi et dimanche) au dessus du circuit. Une animation unique qui prouve que l’organisation derrière le Rallycross de Lohéac sait organiser un évènement au-delà de la course. La minute de silence organisée sur la ligne de départ en mémoire d’Anthoine Hubert a été un grand moment également. Le président de la FIA, Jean Todt, est venu en personne rencontrer, pilotes, personnels de l’organisation et faire le tout de la piste. Une preuve de plus du succès du Rallycross et de l’importance de Lohéac.

Bien sûr, tout ceci ne serait pas possible sans « l’armée de bénévoles » du Rallycross de Lohéac. Une fois de plus, Patrick Germain (directeur du Rallycross de Lohéac), peut se féliciter du travail colossal réalisé par ses « petites mains de l’ombre ». Un record a été battu, avec 800 bénévoles ! Une véritable fourmilière qui a permis au week-end de se dérouler sans presqu’aucun accroc. Sur la piste, tout le monde s’affairait à intervenir au plus vite en cas d’accident ou à nettoyer la piste si besoin. De même, certains commissaires étaient très prudents vis-à-vis des départs d’incendie sur les voitures. En alerte constante, on les sentait vraiment concernés et prêts à faire face à toutes les situations. Un réel professionnalisme à saluer. Bernard Hinault, invité d’honneur cette année, a pu s’offrir un beau bain de foule… mais cette fois-ci, le drapeau est arrivé par la route et non par les airs comme l’an passé.

Seul petit bémol, l’annulation de la finale du Rallycross Legend. Pourtant, les historiques ont su régaler les spectateurs durant tout le week-end. Certes, le vendredi, lors de la parade, pas mal de gens venus acclamer les pilotes dans Lohéac ont dû perdre quelques dixièmes d’audition. Un mal pour un bien, tant ces bêtes venues du passé arrivent à séduire. A l’heure où l’on parle d’électrification, il est heureux de constater l’attirance des gens pour ces autos d’une autre époque. Alors, on ne peut que regretter l’annulation de la finale des Rallycross Legend. Tout comme le fait que, lors de la parade, le timing fut un peu serré et le défilé de pilotes invité à accélérer la cadence. Mais Timur Timerzyanov a carrément terminé en chaussettes, prouvant sa sympathie pour le public et sa disponibilité. Car oui, le Rallycross c’est aussi ça une belle proximité entre les pilotes et les fans. Extrêmement sollicités, les pilotes ont su se montrer toujours disponibles pour leurs fans. Une magnifique image pour ce sport.

Pari gagné pour Patrick Germain et ses équipes. Maintenant, on a hâte de voir ce que Lohéac va nous réserver pour l’édition 2020 ! En espérant de belles surprises. D’ici là, voici notre galerie maison de photos. N’hésitez-pas à nous contacter si vous êtes à la recherche d’une photo en particulier.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR