Le Mag Sport Auto

Rallycross, Marklund et GCK vainqueurs à Hell avant d’être disqualifiés !

Rallycross, Marklund et GCK vainqueurs à Hell avant d’être disqualifiés !

A la fin de ce week-end de Rallycross à Hell, en Norvège, la pluie s’est invitée afin de redistribuer les cartes pour les semi-finales et la finale. Au terme d’une finale intense, Anton Marklund et GCK ont su décrocher leur toute première victoire en WorldRX ! Malheureusement, le paradis s’est vite transformé en enfer après que les commissaires décident d’exclure la Mégane et le pilote suédois pour une pièce non conforme. Au final, la victoire est attribuée à Niclas Grönholm !

Montagnes russes d’émotions pour GCK au Rallycross de Hell.

Pour GCK, le Rallycross de Hell fut très mouvementé. Tout d’abord, Guerlain Chicherit parvenait à se qualifier in-extremis pour les semi-finales grâce à un bon résultat en Q4, et ce, aux dépends de Liam Doran. Ainsi, l’équipe de Guerlain Chicherit plaçait 4 voitures sur 5 en semi-finales ! Seul Guillaume De Ridder ne parvenait pas à se qualifier, malchanceux en Q1 et Q2 et pas assez rapide pour remonter au classement.

Pour sa première sortie avec la Renault Mégane R.S RX, Rokas Baciuska avait fait un bon week-end et avait su se qualifier pour les semi-finales. Malheureusement, il fut disqualifié de la Q3 et chuta au classement, offrant son billet de qualification à Liam Doran (alors 13e).

Dans la première semi-finale, Guerlain Chicherit a pris le meilleur départ devant tout le monde. Mais, au premier virage, patatrac ! L’ancien champion du monde des rallyes tout-terrain se fait pousser, perd le contrôle de son véhicule, et voit ses chances de finale s’envoler dès le premier virage. Cruel. Cruel aussi pour Timo Scheider, auteur d’un excellent week-end, mais qui a dû abandonner dans le premier tour suite à un contact.

Dans la seconde semi-finale, Anton Marklund et Liam Doran prenaient le tour joker dans le premier tour, s’offrant une solide option sur la qualification. Le britannique se classait devant le champion d’Europe de Rallycross 2017 à l’issue des 6 tours. Kévin Hansen terminait devant son frère et était le troisième qualifié pour la finale.

En finale, Niclas Grönholm patine au départ et peine à s’envoler. A l’inverse, Anton Marklund, Liam Doran et Kévin Hansen prennent un bon départ. Comme en semi-finale, Liam Doran et Anton Marklund se précipitent dans le Tour Joker dès le premier tour. C’est LA bonne stratégie du week-end, encore plus sous la pluie. Si le britannique aurait dû logiquement passer en tête et remporter la course, un souci mécanique le prive d’un succès inespéré après les manches qualificatives. C’est alors Anton Marklund qui vire en tête à un tour de l’arrivée ! Derrière lui, Kévin Hansen bouchonne Niclas Grönholm afin d’être certain de monter sur le podium. Janis Baumanis, qui avait abandonné en Q1, colle au troupeau de tête. Enfin, Kévin Abbring, pour son premier Rallycross, fait briller la Skoda Fabia d’ES Motorsport. Le néerlandais terminera cinquième puis quatrième de sa première finale en WorldRX. Très prometteur !

A l’arrivée, c’est la folie et la joie dans le camp GCK. Après son podium à Silverstone, Anton Marklund vient de décrocher une superbe victoire. La première pour la Renault Mégane R.S RX. Kévin Hansen termine deuxième devant un Niclas Grönholm on ne peut plus déçu de ne faire « que troisième » après avoir dominé les manches qualificatives.

Malheureusement, comme à Abu Dhabi, les commissaires ont décidé de repenser le podium. Ainsi, Anton Marklund a été disqualifié de tout le week-end de course. Il repart du Rallycross de Hell avec un 0 pointé. La raison ? Un pare-chocs avant non réglementaire de 0.41cms… Etrangement, lors des vérifications techniques d’avant course, rien n’avait choqué les commissaires. La décision est douloureuse pour toute l’équipe GCK et pour Anton Marklund. De ce fait, c’est Kévin Hansen qui devait remporter le WorldRX de Norvège. Mais, l’ancien pilote Peugeot Sport a été pénalisé d’une petite seconde pour « comportement anti-sportif ». La victoire est donc revenue à Niclas Grönholm qui, pourtant, a également été averti pour « comportement anti-sportif ». A croire que les commissaires voulaient se « racheter » d’Abu Dhabi et offrir la victoire au finlandais. Si le fils de Marcus Grönholm a réalisé un superbe week-end et que sa victoire n’est pas une hérésie, il est dommage de l’obtenir de la sorte.

Eriksson et Larsson gagnent encore.

En RX2, Oliver Eriksson n’a pas laissé une miette à ses adversaires. Il a remporté 3 manches qualificatives sur 4, sa semi-finale et la finale. C’est sa quatrième victoire d’affilée cette saison ! Le suédois semble intouchable et, pour la 4e fois de l’année, il remporte semi-finale et finale ! Bien entendu, il s’envole au championnat et Oliver Eriksson pourrait bien décrocher le titre dès Lohéac ! Ben-Philip Gundersen termine deuxième, comme après les manches qualificatives. La logique est donc respectée. Troisième à l’issue des manches qualificatives, Fraser McConnell n’aura pas su décrocher un podium. Le jamaïcain volant termine dernier de la finale après avoir perdu beaucoup de temps derrière le belge Steven Volders, qu’on n’attendait pas en finale.

Du côté de l’EuroRX Supercars, c’était la deuxième manche de la saison. Comme à Silverstone, Robin Larsson a brillé au volant de son Audi S1 ex-EKS. Le suédois s’est fait remarquer par une technique toute en dérapage pour prendre le Tour Joker. Il remporte sa deuxième victoire consécutive cette saison. Les Dubourg étaient en grande forme à Hell. Ainsi, les frères français ont su montrer de très belles choses et Jean-Baptiste a même décroché un nouveau podium. Andrea termine cinquième en finale.
Auteur d’un excellent week-end, Pontus Tidemand n’a pas su concrétiser par une deuxième finale consécutive au volant de la Beetle. L’ancien pilote Skoda Motorsport en WRC, s’est fait passer par Mikko Ikonen dans le dernier tour de leur semi-finale. Le finlandais terminera quatrième en finale derrière Thomas Bryntesson.

Prochain rendez-vous pour le Championnat du Monde de Rallycross (WorldRX), en Suède à Holjes, les 6 et 7 juillet. En plus du WorldRX, on retrouvera l’EuroRX (Supercars et Super1600) ainsi que les RX2 !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR