Le Mag Sport Auto

Rallycross de Mayenne, tempête chez G-Fors, carton plein pour Antoine Massé !

Rallycross de Mayenne, tempête chez G-Fors, carton plein pour Antoine Massé !

Cette huitième manche du Championnat de France de Rallycross, à Mayenne, n’a pas forcément su offrir des surprises en terme de vainqueurs, mais, sur la piste ce n’était pas la même chanson. La la météo a su offrir des Q3 e Q4 délicates. Idéal pour redessiner un peu les classements intermédiaires. Au final, Antoine Massé s’offre une belle seconde victoire consécutive.

Un grand Massé au Rallycross de Mayenne !

Revenue il y a quelques jours de Riga, la Peugeot 208 WRX semblait encore taillée pour un championnat international tant elle semblait volait face à la concurrence. A part en Q4 où il a fait le 11e temps. Et ce, à cause d’une piste qui se dégradait de passage en passage. En réalisant une prestation impériale, Antoine Massé prenait le dessus sur Guerlain Chicherit. En effet, le pilote G-Fors n’a pas su se qualifier pour la finale. Leader du championnat (avec le décompte) pour deux points, Guerlain Chicherit perd de très gros points à Mayenne. Surtout qu’il s’est fait déclassé en Q4 pour « comportement anti-sportif ».

Néanmoins, le pensionnaire du Championnat du Monde de Rallycross ne compte pas abdiquer si vite pour le titre de champion de France 2018 :
« C’est simple, j’ai eu un problème avec la voiture, je n’y arrivais pas tout simplement. Je n’ai pas réussi à être dans le coup, à rouler comme je voulais, je ne vais pas me chercher d’excuses. Je n’étais pas en confiance, je n’ai pas bien roulé. Et, en plus de ça, je me suis fait un peu chahuté. Alors, je me suis énervé tout seul et j’ai fait des conneries. Pour la disqualification en Q4, je ne veux pas revenir là-dessus, polémiquer sur ce sujet. Une décision a été prise, je dois la respecter.
En demi-finale, je ne pars pas bien et du coup au premier virage ça a commencé à taper. Je ne sais pas bien ce qui s’est passé. Tout à commencer avec Jean-Sébastien Vigion qui a tapé le rail. Je ne sais pas si ça s’est produit tout seul ou si quelqu’un l’a coincé sur le mur. Mais, comme j’étais derrière je lui ai mis un coup de pare-chocs. Et ça m’a enfoncé ma prise d’air à l’avant de la voiture. Et, du coup, je n’avais plus beaucoup de puissance. Je me suis battu comme j’ai pu mais je n’arrivais pas à suivre. J’étais derrière Bouliou et je n’arrivais même pas à le suivre ! Donc oui, week-end catastrophe. Maintenant, c’est comme ça. Comme toujours il faut oublier et passer à autre chose. Idem pour Philippe Maloigne. Tous les deux on a pas réussi. Pour la suite, je vais tout donner sur les deux dernières épreuves ! »

En finale, David Olivier aurait pu réaliser un exploit en décrochant un podium. Avec sa Dacia Logan Supercar, le pilote a profité des conditions délicates pour jouer devant. Mais, au final, c’est encore une Peugeot 208 WRX. Antoine Massé gagne devant un Samuel Peu des grands jours. Les deux pilotes se sont livrés un formidable duel en finale. Cependant, Massé a été plus entreprenant et a effectué un dépassement osé par l’intérieur. Troisième, Fabien Pailler décroche un podium surprise et prouve que sa Supercar a encore de la ressource face à celle de son frère, Jonathan, cinquième de la finale.

Week-end à oublier pour G-Fors donc. Outre Guerlain Chicherit qui a connu une course difficile, Philippe Maloigne n’était pas à son aise à Mayenne. Et pourtant, il a déjà prouvé qu’il pouvait jouer la victoire dans les conditions délicates. Comme à Kerlabo en 2017. Week-end à oublier aussi pour Damien Meunier qui termine 21e ! Une casse mécanique, des déboires de différentiel et une position défavorable en Q4 n’ont pas aidé le benjamin de la Supercar. De même Adeline Sangnier, qui visait un podium, termine 22e après des soucis mécaniques. Auteur de belles performances en qualifications (5e en Q3), Christophe Saunois paye cher sa mauvaise Q1 et termine 17e !

Yvonnick Jagu intouchable et prêt pour l’Europe !

Conditions délicates ou pas, Yvonnick Jagu était intouchable ce week-end. Au volant de sa Skoda Fabia S1600, il a dominé les débats de bout en bout. En dehors de la Q4, où Allan Mottais a été plus rapide pour un peu plus d’une seconde, Jagu a tout remporté. Avec 82points à gagner d’ici la fin de la saison, et même sans le décompte, il suffira à Yvonnick Jagu un point de plus qu’Allan Mottais à Lessay pour être titré !

Avec un titre quasiment assuré, Yvonnick Jagu peut voir 2019 arriver. Ainsi, le futur champion de France Super1600 réfléchit à un programme en EuroRX. On le comprend, surtout après sa belle performance à Lohéac !
Derrière, Charlie Freard, venu remplacer Olivier Spampinato chez Chanoine Motorsport, a su épater et surprendre tout le monde. L’habituel pilote de Division 4 est allé chercher une très belle deuxième place en finale. Troisième, Romain Longé a été déclassé après la course. Au final, c’est Mickaël Martin qui termine sur le podium. Juste devant Allan Mottais.

David Vincent accidenté, Xavier Briffaud renoue avec la victoire.

Décidément, Mayenne ne réussit pas à David Vincent. Alors qu’il était largement en tête en finale et qu’il allait prendre une sérieuse option sur le titre, le costarmoricain a eu un accident à la sortie du tour Joker. Cet accident a nécessité l’interruption de la course avec intervention des secours. Le leader du championnat s’est fait une entorse à la cheville. On lui souhaite bon et prompt rétablissement. En espérant le voir à Lessay dans 15 jours !

Après le redépart, et alors que David Le Ferrand et Maxime Sordet avaient déjà abandonné, c’est finalement Xavier Briffaud qui est allé s’imposer sur ce Rallycross de Mayenne en Division 3. Il devance David Durand et Grégory Le Guernévé.

Goubill revient fort sur Zavattin!

Xavier Goubill est allé chercher sa quatrième victoire de la saison. Et, avec la cinquième place de Florian Zavattin, c’est une superbe opération pour le championnat. En effet, le premier revient à un point du second au championnat ! Les deux prochaines courses s’annoncent très disputées ! Jean-François Blaise et Aurélien Crochard complètent le podium. A noter que ce dernier est désormais trop loin pour espérer être titré.

En Division 4, la performance du week-end revient à Ivan Bedouet. Le local de l’épreuve nous avait confié, vendredi, que son objectif était d’aller en finale. Et bien, c’est chose faite ! Pour la première fois de la saison, celui qui « pilote contre Alzheimer » est allé en finale. S’il termine septième après un mauvais choix de pneus, il aura su montrer de très belles choses sur la piste. Très prometteur pour la suite. Au championnat, il fait un bon de dix places ! Il sera à surveiller de près lors des deux prochaines manches.

Ivan Bedouet RX Mayenne

Twingo Cup, Danveau renoue avec la victoire, Pottier déclassée!

Du côté de la Twingo Cup, Emmanuel Danveau retrouve le chemin de la victoire. Idéal pour confirmer sa position de leader du championnat face à un Valentin Comte de plus en plus en forme. D’ailleurs, le « filleul » d’Antoine Massé termine deuxième. Alexandre Restellini complète le podium. A noter la présence de l’humoriste Arnaud Tsamère. Ce dernier a fait une bonne première en Rallycross même s’il n’a pas su se qualifier pour les semi-finales. Néanmoins, il a promis de revenir !

Chez les filles, victoire de Gaëlle Moncarré remporte la finale dame. Alizée Pottier avait su faire une très belle remontée mais s’est vue déclasser après la course. Vraiment dommage pour celle qui est en tête de la coupe. Ainsi, c’est Mélanie Lefrançois qui obtient la seconde place.

Prochain rendez-vous pour le Championnat de France de Rallycross, à Lessay dans deux semaines (6-7 octobre). En attendant, découvrez notre galerie de photos. N’hésitez pas à nous contacter si vous recherchez une photo d’un pilote en particulier :

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR