Le Mag Sport Auto

Rallycross, Niclas Grönholm se confie sur sa saison 2018

Rallycross, Niclas Grönholm se confie sur sa saison 2018

Actuellement septième du championnat, et premier pilote « privé », Niclas Grönholm est la révélation de cette saison 2018 du WorldRX. Le jeune finlandais réalise de très belles choses pour la première saison de la Hyundai i20 en Championnat du Monde de Rallycross. Nous avons eu l’opportunité de lui poser quelques questions sur sa saison et son avenir. Voici ses réponses.

Rallycross : Niclas Grönholm félicite l’ensemble de l’équipe GRX Taneco.

Le Mag Sport Auto: C’est votre seconde saison complète en WorldRX, et la première avec la i20. Vous êtes actuellement 7e du championnat et montrez de très belles choses. Quel bilan tirez-vous de cette saison ?
Niclas Grönholm: J’ai le sentiment d’avoir grandi avec l’équipe et la voiture. Nous sommes partis de zéro et nous avons dû gérer le développement de la i20 sans soutien d’un manufacturier. Malgré le peu d’opportunités de tester la voiture et de travailler dessus en dehors des courses, nous n’avons pas été si loin des « grosses équipes ». Nous avons pu placé notre voiture dans chaque semi-finale cette saison. Et, avec trois 4e places, je pense que nous pouvons être heureux. Pour ma part, je me sens plus fort. J’ai l’impression d’avoir évolué et d’avoir beaucoup appris. Je sais qu’il reste encore pas mal de boulot et je suis prêt pour !

LMSA : Est-ce qu’un soutien officiel de la part de Hyundai vous permettrait de vous rapprocher de Volkswagen ?
NG : Bien-sûr cela aide beaucoup d’avoir un support officiel. Cela permet d’avoir plus de budget, plus de développement sur l’auto et d’avoir un gros soutien technique. Mais, quand je pense à l’ensemble de la saison, je peux dire que l’équipe GRX Taneco a fait un boulot exceptionnel. Et ce, pour développer la voiture et nous donner la possibilité de nous battre avec les top teamps. Ils ont beaucoup travaillé, avec passion et beaucoup d’engagement, en donnant le meilleur d’eux-même. Et ça, rien ne peut le battre !

LMSA : Après la Ford Fiesta, la Hyundai i20. Quelles sont les principales différences entre les deux voitures ? Laquelle est la plus facile à prendre en mains ?
NG : La plus grande différence pour moi est que j’ai pu développer la Hyundai i20 depuis ses tout débuts, et c’est quelque chose de spéciale. La voiture a un énorme potentiel et je découvre de nouvelles choses et de nouvelles sensations à chaque course ! Ce fut une expérience enrichissante pour moi.

LMSA : Kalle Rovanperä, Oliver Solberg et vous : trois fils d’anciens pilotes du WRC, et trois pilotes talentueux. Êtes vous en contact ? Pourquoi avoir choisi de faire du Rallycross et non du Rallye comme votre père ?
NG : C’est toujours sympa de rencontrer Oliver et Kalle et de discuter avec eux. Nous sommes de vrais amoureux de sports mécaniques et nous aimons partager nos expériences. Le Rallycross m’a toujours plus attiré à cause du format. Le contact, la bagarre avec les autres. Et puis, l’adrénaline y est plus forte que quand vous vous battez juste contre le temps. Il y a aussi un aspect stratégique que j’aime dans le Rallycross. Chaque circuit est différent, donc l’approche de chaque course l’est aussi. Si vous ajoutez les conditions météorologiques à tout ça, et votre position sur la grille, vous obtenez quelque chose où vous devez être à fond du début à la fin ! Mais, cela ne veut pas dire que je n’aime pas le rallye !

Niclas Grönholm sur les traces de son papa ?

Le Mag Sport Auto : Est-ce un avantage ou un inconvénient d’avoir un père double champion du monde ?
Niclas Grönholm : Bonne question ! 🙂 J’ai envie de dire que c’est un gros avantage. Mon père me donne toujours des bons conseils et me laisse également faire mes propres choix et apprendre de mes erreurs. Je me sens chanceux de l’avoir avec moi ! La seule chose, c’est ce que je ne veux pas le décevoir. J’ai la chance de faire quelque chose que j’aime, et j’ai envie de donner le meilleur de moi-même à chaque course. Peut-être qu’un jour, je serai capable de marcher dans ses pas de champion.

LMSA : Quelles sont vos ambitions pour 2019 ? Allez-vous être de retour avec GRX et la Hyundai ?
NG : Rien n’est certain à l’heure actuelle. Et, pour l’instant, je veux me focaliser à 100% sur la dernière course de la saison. Mais, nous travaillons là-dessus et j’espère vraiment que l’on pourra faire une autre saison avec l’équipe et la voiture. Nous avons encore tant de choses à montrer !

LMSA : Que pensez-vous du futur passage à l’électrique du WorldRX ?
NG : Je comprends les raisons pour lesquelles nous devons faire cette transition. Et, je pense que c’est une étape nécessaire. Je suis sûr que cela proposera de nouveaux challenges et j’espère pouvoir être l’un des pilotes qui pourront essayer cette nouvelle génération de voitures.

LMSA : Comment voyez-vous votre avenir ?
NG : Je le vois en Rallycross si j’ai l’opportunité de continuer. Et, espérons que je puisse décrocher mon premier podium en Supercar dans un futur proche !

For English speakers:

Le Mag Sport Auto: This is your 2nd complete season in WorldRX, and the first one with the i20. You are now in the 7th position in the championship and you show pretty things. What can you say about this season ?
Niclas Grönholm: I feel that I’ve grown up with the team and the car. We started from zero and we had to insure the development of the i20 without manufacturer support. Despite the rare opportunities to test the car and work on it outside the races, we haven’t been far from the « big » teams. We have been able to place our cars in the semis in every race so far this season and with three 4th places on the board, I think we can be happy. From my side, I feel stronger. I feel that I have evolved and learned a lot. I know that there’s still a lot of work ahead and I’m ready for it !

LMSA : Does an official Hyundai support would help you to get closer from Volkswagen ?
NG : Of course it always helps a lot because you have more budget, more development and also a strong technical support but if I think about the season so far, I can say that the GRX TANECO team did a stunning job to develop the car and give us the opportunity to fight with the top teams. They have worked with passion with a strong commitment, giving their very best. Nothing can beat that!

LMSA : After the Ford Fiesta, the Hyundai i20. What are the biggest differences between the two cars ? Which on is easier to drive ?
NG : The biggest difference for me is that I’ve been able to develop the Hyundai i20 from the very beginning and this is something special. This car has a huge potential and I’m discovering new things and new sensation on every race. It’s been a powerful experience for me.

LMSA : Kalle Rovanperä, Oliver Solberg and you : 3 WRC former drivers’ sons, and 3 talented drivers. Are you in touch with them ? Why did you choose Rallycross and not rally just like your father ?
NG : It’s always nice to catch up with Oliver and Kalle and have a chat with both of them. We are true motorsport lovers and we like to share our experiences. Rallycross has always attracted me more because I like the format. The contact, the fight with the other cars and the adrenaline is stronger than when you are fighting against the time. There’s also a strategy side that I like in Rallycross. Every track is different and so the approach on every race. If you add the weather conditions to this and your position on the grid, it’s much more than going flat out from beginning to the end. But it doesn’t mean that I don’t like rallying!

Niclas Grönholm, a future Rallycross star.

LMSA : Is it an advantage or a disadvantage to have a double wolrd champion as a father ?
Niclas Grönholm: Good question 🙂 I would say that it’s a strong advantage. My dad is always giving me good advices but he also let me make my own choices and learn from my mistakes. I feel lucky to have him around! The only thing is that I don’t want to disappoint him. I have the opportunity to do something I love and I try to give my best on every race. Maybe I will be able, one day, to follow his champion steps.

LMSA : What are your ambitions for 2019 ? Are you going to drive again with GRX and the Hyundai ?
NG : Nothing is sure at the moment and for now I want to focus 100% on the last race of the year but we are working on it and I really hope that we can go for another season with the team and the car. We have still so much to show!

LMSA : What do you think about the electric WolrdRX ?
NG : I understand the reasons why we have to make the transition and I think it’s a necessary step. I’m sure it will bring new challenges competition wise and I hope I will be able to be part of the drivers trying these new generation cars.

LMSA : How do you see your future ?
NG : I see it in Rallycross if I can get the opportunity to continue. And hopefully, I will be able to get my first podium result in a Supercar in a close future!

Un grand merci à Niclas Grönholm pour son temps et ses réponses. On lui souhaite le meilleur pour le Rallycross d’Afrique du Sud (24-25 novembre).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR