Le Mag Sport Auto

Rallycross, pluie de titres en Italie

La 10e manche du tout premier FIA World Rallycross Championship a été le théâtre de belles bagarres dans les différentes catégories et pour les différents titres en jeu. Le plus médiatique, d’entre eux, étant celui de Champion du Monde de Rallycross. Et c’est Petter Solberg qui l’obtient grâce à sa 3e place en finale ! Mais cela aurait pu être remis à la prochaine manche, en Turquie.

En effet, après une demi-finale où Petter Solberg a fait le spectacle après un départ juste-juste et un saut qui aurait pu mal se terminer, le norvégien a su se refaire et terminer deuxième derrière Timmy Hansen. Richard Göransson se plaça 3e tout en chipant de peu le ticket pour la finale à Gigi Galli. Toomas Heikkinen, 2e au classement général, ne pouvait se qualifier pour la finale et offrait alors une belle chance de titre à Petter Solberg. Dans la seconde finale, les regards étaient tournés vers Reinis Nitiss qui, en se qualifiant, pouvait encore barrer la route au titre à Solberg. Mais le letton est parti à la faute rapidement, et malgré un bon retour il n’aura pas su se qualifier. En voulant tenter le tout pour le tout il embarqua même Henning Solberg qui ne pu revenir sur Johan Kristoffersson, miraculé. Miraculé car le suédois avait écopé d’une pénalité suite à un départ volé. Il devait passer deux fois par le tour joker (contre une en temps normal). Mais grâce à une superbe attaque et une course propre, il a su conserver son ticket pour la finale et termine 3e de sa semi-finale.

En finale, tout le monde s’attendait à un doublé Peugeot. En effet les 208 T16 RX étaient vraiment au dessus du lot. Et on imaginait aisément voir Timmy Hansen et Timur Timerzyanov ensemble sur le podium. Mais cette finale allait réserver des surprises. Tout d’abord l’abandon sur soucis mécaniques d’Andreas Bakkerud, et juste après celui de Johan Kristoffersson. Il ne restait alors plus que 4 pilotes en course, et Petter Solberg se dirigeait vers le sacre. Mais à force d’attaquer pour rattraper Timmy Hansen, solide leader, le champion du monde des rallyes 2003 a cassé une partie de sa suspension. Il était alors important de rallier l’arrivée. Il fallait également espérer que Timur Timerzyanov, 4e, ne revienne pas pour prendre la 3e place. Alors qu’il se rapprochait de Solberg, le double champion d’Europe de rallycross a crevé. Solberg n’avait plus qu’à rallier l’arrivée pour s’adjuger la 3e place du podium et le titre ! C’est ce qu’il a su faire. Un sacré finnish après celui en Allemagne où il avait gagné pour 0.005s ! Voilà donc Petter Solberg champion du monde de rallycross et Timmy Hansen offrait dans le même temps la première victoire de la saison à Peugeot. Pendant ce temps là Richard Göransson s’offrait une belle seconde place.

Parallèlement au FIA World Rallycross Championship était organisé le FIA European Rallycross Championship (Championnat d’Europe de Rallycross). Calqué sur les manches européennes du calendrier, le championnat a donc vu Robin Larsson et son Audi S1 s’imposer devant Henning Solberg (qui a piloté une Saab 9-3 en début de saison, et la DS3 RX de Liam Doran sur la fin de la saison). Le suédois succède ainsi à Timur Timerzyanov en ERX !

Sergej Zagumennov victorieux devant son compatriote Nikita Misyulya

Sergej Zagumennov victorieux devant son compatriote Nikita Misyulya

Dans la catégorie S1600, fin de saison également pour ce premier Championnat du monde de Rallycross ! Et c’est Sergej Zagumennov qui remporte le titre sur sa Skoda Fabia S1600 ! Le russe aura su faire triompher son style parfois très bourrin. Il s’impose malgré la victoire de son compatriote Nikita Misyulya, lui aussi sur Skoda Fabia S1600.

Enfin, en catégorie TouringCar c’est Daniel Lundh qui remporte le tout premier FIA World Rallycross Championship au volant de sa Volvo C30 RX !

Les deux prochaines manches, en Turquie et en Argentine, seront là pour attribuer le titre constructeur et les deux autres marches du podium. Des courses très disputées. Grâce à ses bons résultats Peugeot-Hansen MotorSport revient à 13 points de Ford Olsbergs MSE et de Marklund MotorSport (Volkswagen). Au classement pilotes, Toomas Heikkinen a un avantage numéraire mais devra faire face à la remontée tonitruante de Timmy Hansen pour devenir le dauphin de Petter Solberg. Reinis Nitiss est également dans la course. Timur Timerzyanov et Andreas Bakkerud ont mathématiquement parlant encore leurs chances, mais restent distancés au classement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR