Le Mag Sport Auto

Rallycross : Tanner Foust champion ARX 2019, Subaru aime la boue !

Rallycross Tanner Foust champion ARX 2019, Subaru aime la boue !

Après sa victoire fin septembre, Tanner Foust avait fait le plus dur pour s’adjuger le titre de champion Americas Rallycross (ARX) 2019. Si le pilote de la Volkswagen Beetle n°34 n’a pas pu aller en finale sur le circuit du Mid-Ohio, il avait néanmoins décroché son titre à l’issue des manches qualificatives. Sur un terrain boueux et ultra-piégeux, les Subaru ont réussi à sauver cette fin de saison avec une nouvelle victoire… mais le titre ne sera pas encore pour cette année !

Rallycross, ARX : Tanner Foust champion, Subaru encore derrière une Beetle !

Manche d’ouverture et de clôture de cette saison 2019 de l’Americas Rallycross (ARX), le Mid-Ohio, dans les deux cas, a eu du mal à sourire à Subaru. Certes, il y a quelques mois, Scott Speed gagnait a première course sous ses nouvelles couleurs, ses coéquipiers finissaient derniers de la première finale de la saison. Ce week-end, en l’absence du maître du Rallycross US (toujours en convalescence après son accident aux Nitro World Games), Chris Atkinson et Patrik Sandell ont su faire mieux… surtout après l’arrivée d’un déluge rendant la piste quasi-impraticable.

Durant les manches qualificatives, les pilotes Subaru semblaient incapables d’aller chercher Tanner Foust. Vainqueur des Q1 et Q2, Foust allait connaître un dimanche moins glorieux : sixième en Q3 puis dernier en Q4. Mais, ces résultats, face à ceux de ses adversaires, ne l’empêcheront pas d’être titré dès la fin de ces manches qualificatives. Si, Andreas Bakkerud a bien respecté les consignes d’équipes pour offrir quelques points de plus à Patrik Sandell, c’est Joni Wiman qui est allé décrocher la première place au classement intermédiaire… à égalité de points avec Foust. Le plan d’attaque de Subaru, combiné aux nombreuses pénalités sur les deux derniers week-ends de course, n’aura pas su permettre d’empêcher une Volkswagen Beetle d’être sacrée sur les terres américaines du Rallycross ! C’est la cinquième année consécutive que la voiture de Volkswagen Andretti Rallycross décroche le titre. Une grosse désillusion pour Subaru Motorsports USA qui avait tenté de mettre toutes les chances de son côté pour cette saison 2019 : arrivée de Scott Speed, meilleur développement de l’auto, casting 3 étoiles pour les deux dernières courses… Mais non, la Beetle est encore devant. On se croirait presque dans l’un des films de Disney sur la Coccinelle !

Cette année, les résultats furent meilleurs pour Subaru Motorsports USA… mais le titre leur passe encore sous le nez. Certes, l’accident de Scott Speed aura pesé lourd dans la balance. Mais, le manque d’engagés sur chaque manche (6 permanents + 1 ou 2 autres pilotes à chaque fois), et les déceptions canadiennes et de la première épreuve de la saison n’auront pas pu permettre à Chris Atkinson ou Patrik Sandell de battre le duo Foust/Beetle.

Un beau succès pour Tanner Foust, toujours à la recherche de son premier succès sur cette voiture et éternel second de Scott Speed chez Volkswagen Andretti Rallycross. Néanmoins, l’amoureux du Rallycross américain (présent sur chaque épreuve RX aux USA depuis 2006), aurait aimé battre son rival de toujours à la régulière et non « grâce à » la blessure de ce dernier.
En tout cas, pour terminer la saison, l’Americas Rallycross 2019 (ARX) aura su nous offrir un très beau spectacle. La météo ayant totalement transformé le circuit en un immense piège boueux. Un véritable champ de mines qui aura, finalement, su sourire aux pilotes Subaru. Alors que Tanner Foust se faisait pénaliser en semi-finale suite au nom respect des « track limits » (du moins ce qu’il en restait), la voie était royale pour les 4 pilotes Subaru tous présents en finale ! Si Andreas Bakkerud semblait en mesure de réaliser un beau podium, le norvégien a dû abandonner à mi-course, en finale, suite à une panne mécanique de son essuie-glace, lui empêchant de voir le circuit.

Devant, Chris Atkinson faisait le show en tête après un excellent départ. L’ancien pilote du WRC (chez Subaru) a réalisé la finale parfaite dans ces conditions et s’impose pour la deuxième fois de la saison. De quoi lui permettre de finir vice-champion ARX… juste devant son coéquipier Patrik Sandell (3e de la finale et 3e du championnat pour un petit point). Très en forme, et n’ayant rien à perdre, les Ford Fiesta ST du Loenbro Motorsports ont su se distinguer. Travis PeCoy (8e l’an passé en ARX-2), jouait le bourrin de service quand Steve Arpin réalisait une belle finale au volant de sa Fiesta rose. De quoi décrocher un quatrième podium cette saison, le deuxième consécutif, et terminer 4e au championnat.

ARX2 : le triomphe de Fraser McConnell !

Troisième l’an passé avec un seul podium à son actif, Fraser McConnell a réalisé une magnifique saison cette année. Le jamaïcain est allé décrocher 5 victoires sur 9 possibles. Sur cette double manche du Mid-Ohio 2, Fraser a dû attendre le deuxième jour pour être titré. Le samedi, la course a été un peu plus rude face à des Cole Keatts, Conner Martell (le champion ARX2 en titre) et un Sage Karam en très grande forme ! Le pilote Dreyer & Reinbold Racing a été impressionnant ce week-end. Karam a cartonné le samedi pour aller chercher sa première victoire de la saison ! Le dimanche, dans la boue, l’américain issu de l’IndyCar, a continué sur son très bon rythme pour aller décrocher une belle deuxième place derrière le nouveau champion, Fraser McConnell. On notera que Sage Karam sur 5 apparitions, aura su monter à chaque fois sur le podium ! Il sera à surveiller de très près la saison prochaine.

Fraser McConnell décroche donc le titre en ARX2 pour sa seconde saison américaine qui s’est tenue en parallèle de sa saison en RX2. D’ailleurs, on le retrouvera début novembre en Afrique du Sud pour l’ultime manche du Championnat du Monde de Rallycross. Au championnat ARX2, McConnell termine avec 33 points d’avance sur Cole Keatts. Conner Martell, champion en titre mais ayant raté les deux premières courses de la saison, termine troisième à 64 points de McConnell. Alex Keyes, troisième samedi et dimanche, se classe quatrième avec 7 petits points d’avance sur Gray Leadbetter. La jeune pilote de 14 ans aura réalisé une excellente saison avec, comme point d’orgue, ses magnifiques 4e places au Canada. Elle sera sûrement l’une des valeurs sûres de l’ARX2 dans les prochains mois et les prochaines années ! Une véritable révélation.

Enfin, en ARX3, c’est l’australien John McInnes qui a décroché le titre en terminant 4e samedi et dimanche. Ce week-end, la victoire est revenue à Keegan Kincaid sur les deux courses programmée pour cette fin de saison.

On a hâte de découvrir ce que nous réserve l’Americas Rallycross pour la saison 2020, en espérant que la liste des engagés soit plus fournie que cette année !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR