Le Mag Sport Auto

Rallye Dakar 2020 : France Télévisions doit dénoncer un partenariat devenu contraire à ses principes

Rallye Dakar 2020 : France Télévisions doit dénoncer un partenariat devenu contraire à ses principes

Après onze éditions sur le continent latino-américain, la 42e édition du célèbre Rallye se tiendra en Arabie Saoudite du 5 au 17 janvier 2020. Au départ de Jeddah et vers Al Qiddiya, les pilotes devront serrer leur ceinture lors de la traversée du parcours de 9 000 kilomètres, tout en s’apprêtant à affronter un paysage montagnard et parsemé de dunes dans un esprit compétitif. Une belle expérience de course automobile se dessine à l’horizon pour ces pilotes.

Cependant, l’organisation de cette 42e édition du Rallye défraie la chronique depuis la signature de l’accord de partenariat entre l’Arabie Saoudite et le groupe public France Télévisions censé diffuser l’événement. En effet, la Fédération internationale des Ligues des Droits de l’homme (FIDH) condamne les manquements de l’Arabie Saoudite en matière des droits de l’homme et exige que le groupe public France Télévisions dénonce ce partenariat contraire à sa charte. Focus sur le sujet.

Dakar Rallye 2020 : au cœur des débats hostiles

Sur la scène internationale, le visage du royaume saoudien est sérieusement écorné pour ses pratiques privant la femme de ses droits et condamnant le féminisme qu’il considère comme une arme au service d’une guerre idéologique. Également critiqué pour le financement du terrorisme, son implication dans la guerre du Yémen, les tortures infligés aux défenseures des droits humains emprisonnées, le royaume saoudien devrait être le dernier état auquel il faudra penser s’il faut choisir un pays pour accueillir le Rallye.

Et pour la Fédération internationale des Ligues des Droits de l’homme (FIDH), il serait intolérable que le groupe public France Télévisions diffuse une compétition qui aura lieu dans un pays qui ne respecte pas les droits des femmes, et dont les idéologies sont diamétralement opposées à la charte de la télévision.

En effet, dans un communiqué, la FIDH rappela que, dans sa charte, France Télévisions proclame que « la télévision de service public a vocation à constituer la référence en matière de qualité et d’innovation des programmes, de respect des droits de la personne, de pluralisme et de débat démocratique ». Toujours d’après cette charte, « toute émission produite ou acquise à l’extérieur doit se conformer aux principes de cette charte ».

Visiblement, le royaume saoudien, au vu de ses manquements aux droits des femmes et des hommes en général transgresse la charte de du groupe France Télévisions. Par conséquent, France Télévisions est tenue de résilier ce contrat transgressant sa charte et ses principes. Aussi, pour éviter que France Télévisions, dans l’exercice de son métier dans l’Arabie Saoudite, ne soit à la guise de l’Amaury Sport Organisation (ASO), l’organisateur du Rallye Dakar 2020, elle même en contrat avec l’État saoudien.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR