Le Mag Sport Auto

Rallye du Maroc : Al-Attiyah abandonne, de Villiers nouveau leader

Rallye du Maroc : Al-Attiyah abandonne, de Villiers nouveau leader

Après Fernando Alonso hier, nouvelle déconvenue pour le clan Toyota. Heureusement, le troisième pilote de l’équipe, Giniel De Villiers, reprend la succession de son coéquipier à la tête du Rallye du Maroc. Rendez-vous demain pour l’ultime étape de cette édition 2019 du test grandeur nature du Dakar. A noter que l’ancien pilote de Formule 1, Fernando Alonso, a pu reprendre la route ce matin afin d’accumuler un peu d’expérience.

Rallye du Maroc : Al-Attiyah out, De Villiers en tête.

Demain, ce sera déjà la dernière étape du Rallye du Maroc 2019, le test « officiel » d’avant Dakar. A quelques mois du Chapitre 3 de la mythique épreuve, les surprises ont été nombreuses sur cette édition du Rallye du Maroc. Fernando Alonso en galère pour sa première, Martin Prokop accidenté et son copilote hospitalisé, et, aujourd’hui, deux faits de course majeurs. Tout d’abord, Nasser Al-Attiyah qui perdait tout au 205e kilomètre de l’étape numéro 4. Casse mécanique pour le vainqueur en titre au Dakar. Le qatari ne parviendra pas à réaliser un 10/10 cette saison. Quelques kilomètres plus loin, c’est Stéphane Peterhansel qui voyait son rallye tourner au vinaigre. En effet, le pilote Mini est parti en tonneaux. Lui et sa femme (qui le copilotait en vue du Dakar 2020) sont indemnes. S’ils ont pu repartir, ils ont perdu toute chance de bien figurer au classement.

Comme hier, Carlos Sainz remporte l’étape du jour. L’espagnol place son Buggy Mini à 4 minutes 32 du nouveau leader du rallye, Giniel De Villiers. Avec une dernière étape à disputer, la bagarre risque d’être intense. Deux vainqueurs du Dakar face-à-face, deux équipes différentes et deux types de véhicules qui s’affrontent. Qui du Buggy Mini ou du Toyota Hilux remportera le Rallye du Maroc 2019 ? La réponse demain ! En tout cas, « El Matador » va tout donner pour aller chercher la victoire, même si la journée s’annonce rude comme aujourd’hui :

« Être premier sur la route n’était pas facile aujourd’hui. Nous nous sommes perdus une première fois et nous nous sommes retrouvés dans la poussière de Stéphane Peterhansel pendant de nombreux kilomètres. On a ensuite tous les deux cherché un peu notre chemin et quand on y est arrivés, j’ai appris qu’il avait eu un accident et que Nasser Al-Attiyah avait eu des problèmes mécaniques. Rien n’est jamais terminé en rallye-raid ! Donc, demain, ce sera full attaque. Ça ne va pas être facile, mais on ne sait jamais. »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR