Le Mag Sport Auto

Rallye du Maroc : Al-Attiyah en forme, Fernando Alonso abandonne.

Rallye du Maroc Al-Attiyah en forme, Fernando Alonso abandonne

Le Rallye du Maroc est toujours LE test grandeur nature pour les équipages quelques mois avant le Dakar. Cette année, un certain Fernando Alonso était au départ avec Toyota. Malheureusement, l’ancien pilote de F1 aura connu 3 étapes de galère avant d’abandonner aujourd’hui. Toyota garde, néanmoins, le sourire, avec un Nasser Al-Attiyah solidement attaché aux commandes de l’épreuve.

Rallye du Maroc : Fernando Alonso abandonne sur la 3e étape.

Samedi, première étape et début des déboires pour Fernando Alonso. Le premier Rallye-Raid de l’ancien pilote de F1 a très rapidement viré au cauchemar. En effet, samedi, il a crevé trois fois alors qu’il était dans un bon rythme. N’ayant que deux roues de secours, il a dû attendre un concurrent privé pour avoir une nouvelle roue. De quoi terminer, pour sa première étape en Rallye-Raid avec Marc Coma, à plus de 45 minutes du vainqueur ! Si, hier, la journée fut un peu meilleure, cette troisième étape du Rallye du Maroc 2019 marque la fin de l’aventure pour Fernando Alonso et Marc Coma. Le duo inédit de chez Toyota a eu un accident et a dû abandonner aujourd’hui. Aussi, on ne sait pas encore si son Toyota Hilux sera réparable et s’il pourra repartir ou non. Mais son rallye est fichu. Planté dans un fossé, Fernando Alonso en veut au roadbook comme il l’explique à nos confères d’Autosport :

« Il y avait un grand fossé, qui semblait avoir été fait récemment par une pelleteuse, près de la fin de la première partie de l’étape, au kilomètre 75, à cinq kilomètres de l’arrivée. Nous avons endommagé la suspension et la voiture. Nous n’avons malheureusement pas pu réparer et nous avons dû rentrer. J’espère que les gars pourront réparer et que nous pourrons repartir demain. Ce piège n’était pas indiqué dans le roadbook ! D’autres concurrents sont même partis en tonneaux ! On dirait que c’est comme ça dans cette discipline, mais c’est plutôt décevant que ça ne figure pas au moins dans le roadbook. Voir trois voitures éliminées dans le top 10, c’est un pourcentage élevé, avec ou sans expérience. »

Devant, Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel enchaînent les victoires d’étapes. En 3 jours, 3 victoires ! Aujourd’hui, ils terminent avec « seulement » 20 secondes d’avance sur Carlos Sainz (Buggy Mini) et un peu plus d’une minute sur Yazeed Al-Rahji (Toyota Hilux Overdrive). D’ailleurs, le qatari vise une nouvelle victoire sur ce Rallye du Maroc afin de continuer sur son excellente lancée de 2019 : 9 victoires en 9 courses (rallye et Rallye-Raid) !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR