Le Mag Sport Auto

Rallye du Maroc : De Villiers (Toyota) bat Sainz (Mini)

Rallye du Maroc De Villiers (Toyota) bat Sainz (Mini)

Il n’y avait que 4 minutes entre Giniel De Villiers et Carlos Sainz avant l’ultime étape de ce Rallye du Maroc 2019. Le pilote Mini a été victime d’une avarie mécanique et a laissé la victoire lui échapper. Ainsi, le vainqueur du Dakar 2009 remporte pour la quatrième fois l’épreuve marocaine et met fin à la série de Nasser Al-Attiyah entamée en 2014.

De Villiers et Andrew Short vainqueurs du Rallye du Maroc 2019.

Carlos Sainz et son Buggy Mini n’ont pas pu aller chercher la victoire finale sur ce Rallye du Maroc 2019. La faute à un souci mécanique qui a coûté 13 minutes à « El Matador ». A moins de 3 mois du départ du Dakar 2020, le Buggy Mini s’est montré très en forme. Stéphane Peterhansel était en tête du rallye avant de partir en tonneaux et d’y laisser plus d’une heure. Pour Carlos Sainz, un pépin mécanique est venu anéantir ses chances de victoire. Au final, c’est un Toyota Hilux qui s’impose et c’est celui de Giniel De Villiers, surprenant vainqueur de cette édition 2019 du Rallye du Maroc. Après l’abandon de Nasser Al-Attiyah, le sud-africain sauve donc les meubles de la maison Toyota/Overdrive.

Au final, Giniel De Villiers s’impose donc devant Carlos Sainz et Mathieu Serradori. Le français a réalisé un magnifique rallye au volant de son Buggy Century. Serradori sera donc à surveiller de près lors du prochain Dakar. Malheureusement pour lui, il a été disqualifié après l’arrivée du rallye à cause d’une pièce non conforme. C’est donc Jakub Przygonski (Mini) qui monte sur le podium juste devant Stéphane Peterhansel. D’ailleurs, le français fait triompher le Buggy Mini en Coupe du Monde des rallyes tout-terrain ! Une magnifique prestation réalisée avec sa femme, Andrea, comme copilote. Le couple Peterhansel se positionne donc comme le principal rival de Nasser Al-Attiyah pour le Dakar 2020. On notera que c’est le tout premier titre de Mr.Dakar en FIA Cross Country World Cup. C’est aussi le premier titre pour un Buggy deux roues motrices depuis 2006 (Sergey Shmakov, Buggy ZIL). Nasser Al-Attiyah laisse filer un 5e titre mondial dans la catégorie pour… 3 petits points. Évoquons aussi la 26e place de Fernando Alonso, qui a perdu toutes ses chances de bien figurer au classement dès le début de la course.

Terminons en évoquons la victoire d’Andrew Short (Husqvarna). Une première pour l’américain qui aura, tout de même, bénéficié de la pénalité de son coéquipier Pablo Quintanilla pour décrocher son succès marocain. Joan Barreda (Honda) complète le podium pour 7 secondes devant Toby Price (KTM). Ricky Brabec (Honda) complète le top 5.

Prochain rendez-vous pour le Rallye-Raid, le Dakar 2020. Le chapitre 3 du mythique rallye-raid s’annonce très ouvert pour son arrivée en Arabie Saoudite. Les essais grandeur nature au Maroc ont été plein de surprises. En sera-t-il de même au Dakar ? La réponse en janvier !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR