Le Mag Sport Auto

Rallye, Gryazin à la faute, Solberg gagne le Sarma

Deuxième manche du championnat letton des rallyes, après le Rally Alūksne 2019 il y a 15 jours, et deuxième victoire pour Oliver Solberg ! Mais, cette fois-ci, le fils prodigue de Petter Solberg aura dû attendre une erreur d’un de ses concurrents pour monter sur la plus haute marche du podium. Au final, en remportant le Rallye Sarma, le jeune norvégien semble imbattable pour le titre letton !

Rallye Sarma : Nikolay Gryazin offre la victoire à Oliver Solberg.

Tout avait bien commencé pour Nikolay Gryazin. Le russe, pour sa préparation au Rallye de Suède prochain, était en passe de décrocher sa troisième victoire consécutive. Mais, dans l’ES5, il est parti à la faute. Une petite sortie qui a causé des ratés dans le moteur et c’est plus de 2 minutes 45 qui s’envolent. Et ce, alors qu’il avait 42 secondes d’avance sur Solberg à mi-rallye. Suite à cette erreur, c’est Oliver Solberg qui a pris la tête de l’épreuve. A 17 ans, le jeune norvégien s’offre sa deuxième victoire de la saison ! Prometteur ! On aurait adoré avoir le match retour entre Gryazin et Solberg au Rallye de Suède, mais le fils de Petter Solberg est encore trop jeune (17 ans) pour pouvoir s’engager. Dommage.

Oliver Solberg remporte son deuxième rallye au volant de la Volkswagen Polo Gti R5. A noter que, contrairement à ce qui avait été annoncé, il n’a pas encore roulé au sein de l’équipe Kristoffersson Motorsport. En effet, comme les années passées, il dispute le championnat letton avec l’équipe Sports Racing Technologies (SRT) et roulait sur la Polo que son père pilotait au Rallye d’Espagne en octobre dernier.

Au final, Oliver Solberg devance la star estonienne des rallyes baltes, Georg Gross (Ford Fiesta WRC), plutôt un excellent résultat. Nikolay Gryazin a cravaché dur pour revenir et a su profiter des abandons de l’ultime spéciale pour monter sur le podium. Le russe sera vraiment l’homme à suivre la semaine prochaine lors du Rallye de Suède ! Il a pu profiter des abandons des estoniens Roland Murakas (alors 2e) et Egon Kaur (alors 4e) venus avec leurs Ford Fiesta Proto. Ces derniers ont dû renoncer sur casse mécanique dans l’ultime spéciale du rallye ! Le russe Denis Rostilov se classe quatrième avec sa Mitsubishi Lancer Evo IX juste devant une autre Evo IX, celle du letton Emils Blūms.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR