Le Mag Sport Auto

Rallye, la Citroën C3 R5 débute au Tour de Corse !

Rallye, la Citroën C3 R5 débute au Tour de Corse !

En développement depuis de longs mois, la Citroën C3 R5 a enfin été homologuée le 1er avril dernier. Ce week-end la nouvelle R5 de chez Citroën va faire disputer son premier rallye officiel. 3 voitures engagées, une en « 0 » et deux en catégorie WRC-2. L’objectif ? Faire bonne impression, à domicile, au Tour de Corse !

Citroën C3 R5, des débuts attendus au Tour de Corse !

Chez PSA, la catégorie « R5 » n’est pas synonyme de succès. Certes, Yoann Bonato a remporté le Championnat de France l’an passé sur une DS3 R5. Certes, Paulo Andreucci cartonne en Italie avec sa Peugeot 208 T16 « à la sauce italienne ». Mais, d’une manière générale, on peut clairement dire que les DS3 et 208 « R5 » ont été dominées par les Fiesta, i20 et surtout la machine de guerre tchèque, la Skoda Fabia R5. Avec l’arrivée de la nouvelle C3 R5, le but est clairement de rectifier le tir ! Le développement a été plus long, et la volonté était de proposer une « nouvelle génération de R5 » capable de montrer que PSA sait toujours faire des autos de rallyes au top.

Fraichement homologuée, la C3 R5 va faire ses débuts au Tour de Corse, ce week-end. De plus, qui dit « C3 » dit 3 voitures au départ ! Une « 0 » pour Alexandre Bengué, et deux en WRC-2. L’une pour Stéphane Lefebvre (n°38) et l’autre pour Yoann Bonato (n°40). Le nordiste aura même l’objectif de jouer la victoire en WRC-2, sur ce rallye mais aussi au championnat ! Cependant, face à Pontus Tidemand et sa Skoda Fabia R5 ce sera délicat. Il faudra aller chercher les points au loin (Turquie, Australie). Un objectif qui semble un poil ambitieux, surtout que la C3 R5 sera déjà absente… en Argentine (26-29 avril).

Pierre Budar, nouveau directeur de Citroën Racing : « Nous demandons à Stéphane Lefebvre de remporter le championnat, afin de démontrer le potentiel de la voiture aussi bien en termes de performance que de fiabilité sur une belle variété de terrains et dans un cadre très concurrentiel. L’enjeu commercial est de taille et Stéphane, ainsi placé sous les feux de la rampe, sera notre vitrine. »

En tout cas, les débuts sont plutôt bons pour la C3 R5. Meilleurs temps en WRC-2 ce matin au Shakedown, certes le temps sec a bien aidé. Et même, un 9e temps au général pour Stéphane Lefebvre ! A confirmer, dès demain matin, dans la première spéciale du Tour de Corse 2018.

Enfin, on peut dire que la C3 R5 attire déjà les clients, aussi bien en France, qu’en Belgique, en Angleterre, en Espagne ou au Portugal. D’ailleurs, en Belgique, le J-Motorsport de Jourdan Serderidis alignera une C3 R5 pour Kevin Demaerschalk (copiloté par Lara Vanneste).

Rallye, entretien exclusif avec Yoann Bonato !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Mag Sport Auto

GRATUIT
VOIR